Symbolique de l'Alerte rouge sur les bâtiments des métiers de l’ombre
Previous
ALÉATOIRE

11 pièces pour les 100 ans du Théâtre National Populaire

Il y a 100 ans, Firmin Gémier fondait le Théâtre National Populaire. Fêtons dignement l'anniversaire du TNP en 11 pièces, lumières et scénographies.
par Vincent Laganier11 novembre 2020

Vive le Théâtre ! A défaut de pouvoir y aller en cette période de pandémie due au deuxième confinement de l’année, fêtons dignement l’anniversaire du Théâtre National Populaire.

“Aujourd’hui, 11 novembre 2020, le TNP a 100 ans. Pour ce Centenaire, nous avions imaginé un théâtre plus que jamais ouvert, lumineux, tumultueux. Nous avions rêvé à un moment de partage, de réflexion, de débats, de spectacle vivant ! Aujourd’hui, le théâtre est fermé et les célébrations reportées. Les portes sont closes, certes, mais les lumières sont bel et bien allumées. Car, entre les murs du théâtre, les équipes artistiques sont au travail. Déjà, nous préparons demain”.

Jean Bellorini et toute l’équipe du TNP

Light ZOOM Lumière vous propose modestement de retrouver 11 pièces de théâtre, lumières et scénographies, présentées au Théâtre National Populaire ces dernières années. Vive la Culture !

Théâtre National Populaire, Villeurbanne, France, façade du TNP, eclairage intérieur © Christian Ganet

Le Roi Lear de William Shakespeare

En plan séquence, l’espace et la lumière créent l’atmosphère du drame qui se joue. Le Roi Lear de William Shakespeare au TNP, par Christian Schiaretti.  Fanny Gamet, scénographe et aux  lumières, Julia Grand.

Le Roi Lear, de William Shakespeare, TNP, Villeurbanne, France – Mise en scène : Christian Schiaretti – Scénographe : Fanny Gamet – Créatrice lumière : Julia Grand © Christian Ganet

L’école des femmes de Molière

Caractéristique de la vision scénique, des lanternes sont implantées sur la scène avec une fonction bien distincte. Retour à l’art du théâtre en espace public par les Tréteaux de France.

L’Ecole des Femmes, de Molière – Mise en scène : Christian Schiaretti
Créateur lumière : Julia Grand – Photo : Michel Cavalca

La Leçon de Eugène Ionesco

Comme pour mieux marquer l’absurdité des situations, la “lumière est crue” et de face.  Les comédiens sont éclairés en contre-plongée avec “un plein feu permanent” décrit Julia Grand, conceptrice lumière. “Il n’y a pas trop d’ombres projetées au début”.

La Leçon de Eugène-Ionesco – Mise en scène : Christian Schiaretti, TNP – Photo : Michel Cavalca

Les Nègres de Jean Genet

Chaque séquence est une courte scène avec son ambiance lumineuse et sa composition dans le cadre de scène tel un tableau de peintre. Le TNP de Villeurbanne recevait “Les Nègres” de Jean Genet. Mise en scène, scénographie et lumière de l’américain Robert Wilson.

“Les Nègres” de Jean Genet – Mise en scène : Bob Wilson ® Lucie Jansch

Ça ira (1) Fin de Louis de Jöel Pommerat

Le scénographe et créateur lumière Eric Soyer conçoit des espaces scéniques en jouant sur la profondeur de champs et la notion d’échelle. Il distingue peu le dispositif scénique de la lumière, cet “élément plus impalpable” comme il dit.

Ça ira (1) Fin de Louis de Joël Pommerat, auteur et metteur en scène – Scénographie et lumière : Eric Soyer © Elisabeth Carecchio

La tragédie du roi Christophe de Aimé Césaire

Dans un théâtre total orchestré de main de maitre par Christian Schiaretti, avec le collectif d’acteurs Béneeré, le spectacle raconte comment le roi Henry Christophe construit la future nation de Haïti et la sort de l’esclavage en 14 années de règne jusqu’à sa mort.

La Tragédie du Roi Christophe, de Aimé Césaire – TNP, Villeurbanne, France – Mise en scène : Christian Schiaretti – Création TNP 2017 © Michel Cavalca

Le Misanthrope de Molière

Transitions lumineuses, éclairage et technique dans la mise en scène de Louise Vignaud. Luc Michel raconte ses choix pour le Misanthrope de Molière au TNP pour cette scénographie bifrontale.

Le Misanthrope de Moliere au TNP – Mise en scène : Louise Vignaud – Scénographie : Irène Vignaud – Création lumière : Luc Michel © Cindy Lombardy

La Réunification des deux Corées de Joël Pommerat

Quand scénographie, lumière et création théâtrale ne font qu’un, le théâtre d’action prend tout son sens. Scénographie bifrontale sur la scène de Eric Soyer, installée sur la scène même du TNP.

La Réunification des deux Corées, création théâtrale et mise en scène : Joël Pommerat – Scénographie et lumière : Eric Soyer – Vidéo : Renaud Rubiano © Elizabeth Carecchio

Inoxydables de Julie Ménard

L’invention du projecteur mobile qui suit l’action dramatique. Inoxydables au TNP, mise en scène de Maxime Mansion avec Lucas Delachaux au projo-perche. Interview.

Inoxydables, de Julie Ménard avec Antoine Amblard et Juliette Savary – Mise en scène : Maxime Mansion – Création lumière : Lucas Delachaux © Michel Cavalca

L’Effort d’être spectateur, de Pierre Notte

Comment mettre en lumière une pièce conférence de l’auteur-acteur Pierre Notte ? Pour l’éclairage, Éric Schoenzetter crée l’ambiance sur la scène au TNP tout en simplicité et cohérence.

L’Effort d’être spectateur, Pierre Notte © Eric Schoenzetter

Contes et Légendes de Joël Pommerat

Le TNP de Villeurbanne aborde magistralement les thèmes de la robotique, du robot humanoïde et de l’adolescence. Ils s’entre-choquent pour le plus grand plaisir du spectateur.

Contes et Légendes, de Joël Pommerat – Scénographie et lumière : Eric Soyer – Costume : Isabelle Deffin © Elisabeth Carecchio

Théâtre National Populaire, un projet et des directeurs

Ce rêve, Victor Hugo l’avait inscrit dans la préface de Marion Delorme, Maurice Pottecher l’avait amorcé au Théâtre du Peuple et Romain Rolland avec Octave Mirbeau, Anatole France ou Émile Zola avaient cherché à le préciser. Tout au long du XIXe siècle, des commissions se succèdent, des projets sont esquissés. Tous cherchent à dépasser les pratiques théâtrales de l’époque, associées au mercantilisme, au divertissement bourgeois et à l’exclusion sociale d’une large partie de la population. Ils revendiquent un théâtre pour tous, y compris vers les fractions de la société isolées des lieux officiels de représentation. Ils cherchent à réunir, autour de l’événement théâtral, l’ensemble de la société… Mais, faute de soutien politique et de moyens financiers, le rêve est sans cesse repoussé. Firmin Gémier, le premier, lui donne vie.

Avant sa nomination au Théâtre National Populaire, il avait déjà donné les preuves de son engagement hors du commun… Au début du XXe siècle, pour porter le théâtre dans les provinces qui en sont privées, il se lance dans l’aventure du Théâtre National Ambulant. Il se déplace de ville en ville avec sa troupe et reconstruit à chaque fois une salle de 1 650 places… Il abandonne cette utopie ruineuse, mais ne renonce pas à sa quête d’un théâtre national, de pièces où :

« les travailleurs comme les gens du monde, les lettrés comme les ignorants, pourraient à la fois s’instruire et se plaire ».

En 1920, enfin, il obtient que la Chambre des députés débloque un budget pour la création du Théâtre National Populaire. Ses spectacles, grandioses, s’inscrivent dans l’héritage rousseauiste du théâtre comme fête. La joie, la vie et l’ardeur brisent la rigidité mortifère de l’institution.

De 1951 à 1963, Jean Vilar écrit le deuxième chapitre de l’histoire. Douze années durant, il défend scrupuleusement un théâtre de service public. Son intention est catégorique, il veut :

« réunir, dans les travées de la communion dramatique, le petit boutiquier de Suresnes et le haut magistrat, l’ouvrier de Puteaux et l’agent de change, le facteur des pauvres et le professeur agrégé ». Il se donne entièrement à cette mission, et transforme la notion même de spectacle vivant. Il défend une esthétique dépouillée, un plateau presque nu où les acteurs offrent en partage aux spectateurs une lecture claire et réflexive de grands textes. Indissociablement de ses conceptions artistiques, il met en place une politique d’accueil et d’accompagnement du public, ainsi que des prix accessibles à tous. L’entrée au théâtre se fait en musique, le vestiaire et les programmes de salle sont gratuits, l’heure de la représentation est avancée à 20 heures : c’est une révolution. Jean Vilar et son inoubliable troupe prônent l’idéal du TNP comme un service public, « tout comme le gaz, l’eau, l’électricité. »

En 1972, Roger Planchon vient renouveler l’héritage du TNP. L’Ardéchois installé à Villeurbanne, où il dirige depuis 1957 le Théâtre de la Cité, est un acteur majeur de la décentralisation. Il a l’ambition de :

« donner un nouvel élan à une chose qui avait échoué : la tentative de Gémier pour faire rayonner son théâtre à travers la France ».

La troupe de Roger Planchon, grandiose elle aussi, rayonnera non seulement à travers la France, mais à travers le monde…

Ces vingt dernières années, Christian Schiaretti a dessiné un autre TNP, fondé sur une troupe permanente, des textes exigeants et la poésie comme coeur battant de son théâtre. En janvier 2020, il remet le flambeau à Jean Bellorini.

Jean Bellorini et toute l’équipe du TNP

Extrait du communiqué de presse du TNP 10 novembre 2020

Livres

Guide pratique de l'éclairage - Cinéma, Télévision, Théâtre - 5e éd.

Guide pratique de l'éclairage, cinéma, télévision et théâtre

Unique en son genre, ce guide pratique aborde les aspects théoriques, esthétiques et techniques en éclairage au cinéma, théâtre et télévision.

En savoir plus...

Le temps des flammes, de Christine Richier

Comment éclairait-on un espace scénique avant la lampe à incandescente ? Le temps des flammes de l'éclairagiste Christine Richier. Histoire de la lumière.

En savoir plus...

Le regard du lampiste, propos sur la lumière, de Tom Irthum

Magique la lumière ? Et pourquoi magique ! Un essai approfondi de l'éclairagiste et directeur de la photographie, Tom Irthum. Le regard du lampiste.

En savoir plus...

Peter Brook : lire et relire en temps de coronavirus

Si le théâtre pouvait servir, sinon à comprendre, du moins à mieux voir le monde. Dans une ville vide pour cause de coronavirus, relisons Peter Brook.

En savoir plus...

Noir, lumière et théâtralité, de Véronique Perruchon

Une traversée historique et esthétique du noir au théâtre et de la lumière à la scène. Un livre de Véronique Perruchon à dévorer avant de se coucher.

En savoir plus...

Adolphe Appia, du théâtre au musée

De la scène centrale, d'André Villiers, esthétique et pratique du théâtre en rond, aux écrits d'Adolphe Appia ou Le renouveau de l'esthétique théâtrale.

En savoir plus...

Penser la lumière, de Dominique Bruguière

Réflexion sur la composition de la lumière à la scène par l'éclairagiste, Dominique Bruguière. Au théâtre, à l'opéra et la danse, Penser la lumière.

En savoir plus...

Éclairage scénique dans ma bibliothèque

Retour aux sources de la carrière professionnelle d'un grand éclairagiste. Éclairage scénique à travers deux ouvrages clefs de sa bibliothèque.

En savoir plus...

Équipe du projet

Producteur Théâtre National Populaire
Fondateur Firmin Gémier
Metteur en scène Jean Vilar Roger Planchon Christian Schiaretti Jean Bellorini

Lieu

  • Théâtre National Populaire - TNP
  • Villeurbanne, France

Poursuivez votre recherche

Sujets 100 ans TNP 100 ans TNP 100 ans Anniversaire 100ème anniversaire Spectacle vivant Théâtre Pièce de théâtre Scénographie Lumière Éclairage Salle de spectacle Spectacle Spectacle théâtre Pièce de théâtre TNP Spectacle TNP Spectacle vivant TNP
Effets lumière Lumière de face Lumière latérale Lumière en contre-jour Lumière blanche Lumière colorée Lumière graphique
Techniques d'éclairage Éclairage scénique
Professions Metteur en scène Scénographe Créateur lumière
Supports Texte Photo
Fonction du lieu Théâtre
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes et à l'ENSATT Lyon.
728x90 Animated

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.