Passage chromatique, Villeurbanne de L'ITEC Lumière
Previous
ALÉATOIRE
Grand Lyon : pont Schuman en lumière sur la Saône par LEA
Next

L’école des femmes de Molière, lanternes en espace scénique

Jusqu'au 7 novembre, Christian Schiaretti présente une pièce du répertoire classique au Théâtre National Populaire. Julia Grand aux lumières.
par Vincent Laganier31 octobre 2014

L’École des femmes est la première comédie en cinq actes et en vers de Molière. Elle date de 1662.

Créé dans une forme itinérante par Les Tréteaux de France à Brangues en juillet 2013, le spectacle présenté au TNP a effectué une longue tournée en France.

L’interprétation des comédiens est parfaitement maîtrisée. Elle fait sonner le texte autant que le sujet qui porte souvent à rire. Une bonne détente qui revisite un classique !

Ecole-des-Femmes,-Molière,-Christian-Schiaretti,-TNP-1-photo-Michel-Cavalca

L’école des femmes, Molière, Mise en scène Christian Schiaretti, TNP, Tréteaux de France – photo Michel Cavalca

Comme une place publique

La scénographie est signée de Fanny Granet. Elle se compose :

  • d’un praticable au centre de la scène, la base de la représentation scénique composée de tréteaux et d’un plancher,
  • de cinq paravents sur ce podium. Un dessin enfantin représente une maison,
  • d’une ligne de paravent en fond de scène, avec des arbres et une autre maison dessinée,
  • d’une série de lanternes diffusantes, en différents plans.

Cette forme est totalement modulable selon l’ouverture de l’espace scénique d’un lieu à l’autre.

Ecole-des-Femmes,-Molière,-Christian-Schiaretti,-TNP-4-photo-Michel-Cavalca

L’école des femmes, Molière, Mise en scène Christian Schiaretti, TNP, Tréteaux de France – photo Michel Cavalca

Lumières de lanternes

Caractéristique de la vision scénique, des lanternes sont implantées sur la scène avec une fonction bien distincte :

  • En avant scène, telles huit bornes basse, elles créent des effets de rampe et balisent le bord de la place publique.
Ecole-des-Femmes,-Molière,-Christian-Schiaretti,-Tréteaux de France 1 ©-O-Pasquiers--bar-Floréal

L’école des femmes, Molière, Mise en scène Christian Schiaretti, TNP, Tréteaux de France – photo O. Pasquiers – bar Floréal

  • Posé sur le praticable, telles cinq lanternes vénitiennes, elles donnent l’impression de chandelles qui éclairent les comédiens, accentuent l’action scénique avec une direction de lumière clef et deviennent luminescentes rouge pour le dernier acte.
  • Côté jardin et côté cour de la scène, deux rangées de lanternes sont suspendues à des mâts rétreints en arc. La densité de lumière diffuse aplatit les contrastes et laisse peu de zone d’ombre sur la scène, dommage.

Deux contre-jour ambrés, à jardin et à cour, interviennent sur le premier acte. Ils soulignent les entrées et sorties de comédiens par les paravents en fond de scène.

Intégration de l’éclairage

Vue depuis la salle, la géométrie des lanternes est à base octogonale. Une lampe halogène verticale est graduée plus ou moins en fonction des scènes.

Côté scène, en y regardant de plus près, il s’agit d’une forme tronquée. Elle accueille deux petits projecteurs : un dichroïque halogène ponctuel et un éclairage diffus à LED. Un même principe d’éclairage était utilisé sur le spectacle …

Ecole-des-Femmes,-Molière,-Christian-Schiaretti,-Tréteaux de France 2 ©-O-Pasquiers--bar-Floréal

L’école des femmes, Molière, Mise en scène Christian Schiaretti, TNP, Tréteaux de France – photo O. Pasquiers – bar Floréal

Pendant tous les actes, toutes les lanternes restent allumées, comme des veilleuses sur la transparente comédie que Molière nous raconte. Pour séparer symboliquement les actes, les grandes lanternes montent en intensité quelques secondes avant de prendre les niveaux de la prochaine scène.

Sur la passerelle en salle, huit découpes cadrent le praticable principalement : quatre en blanc chaud, quatre en blanc froid. Ces faces permettent de corriger les ombres assez fortes sur les visages que procurent les lanternes du praticable.

Ecole-des-Femmes,-Molière,-Christian-Schiaretti,-Tréteaux de France 3 ©-O-Pasquiers--bar-Floréal

L’école des femmes, Molière, Mise en scène Christian Schiaretti, TNP, Tréteaux de France – photo O. Pasquiers – bar Floréal

Pour le dernier acte, un éclairage blanc froid, puis bleu primaire à LED, placé dans les faces latérales du podium accentue la révélation de l’abus de pouvoir et la question de la femme libre qu’aborde la pièce.

Ecole-des-Femmes,-Molière,-Christian-Schiaretti,-Tréteaux de France 4 ©-O-Pasquiers--bar-Floréal

L’école des femmes, Molière, Mise en scène Christian Schiaretti, TNP, Tréteaux de France – photo O. Pasquiers – bar Floréal

Propos de la pièce

“Arnolphe est un homme d’âge mûr qui aimerait jouir du bonheur conjugal, mais il est hanté par la crainte d’être trompé par une femme. Aussi a-t-il décidé d’épouser sa pupille Agnès, élevée dans l’ignorance, recluse dans un couvent. Horace, un jeune homme, est tombé amoureux d’elle au premier regard ; il se confie à Arnolphe dont il ignore le rôle de tuteur”.

Comédiens

  • Laurence Besson : Georgette, paysanne, servante d’Arnolphe
  • Jeanne Cohendy : Agnès, jeune fille innocente, élevée par Arnolphe
  • Philippe Dusigne : Oronte, père d’Horace et grand ami d’Arnolphe
  • Thomas Fitterer : Enrique, beau-frère de Chrysalde. Un notaire
  • Maxime Mansion : Horace, amant d’Agnès
  • Patrick Palmero : Chrysalde, ami d’Arnolphe
  • Jérôme Quintard : Alain, paysan, valet d’Arnolphe
  • Robin Renucci : Arnolphe, autrement Monsieur de la Souche

Lieu

  • TNP
  • Villeurbanne, France

Équipe artistique

Texte Molière
Mise en scène Christian Schiaretti
Assistante à la mise en scène Maxime Mansion
Assistant à la dramaturgie Joséphine Chaffin
Comédiens Laurence Besson Jeanne Cohendy Philippe Dusigne Thomas Fitterer Maxime Mansion Patrick Palmero Jérôme Quintard Robin Renucci
Scénographe Fanny Gamet
Créateur lumière Julia Grand
Costumes Thibaut Welchlin
Maquillage Roxane Bruneton
Ecrivain Molière
Compagnie de théâtre Les Tréteaux de France

Équipe technique

Équipe du projet

ZOOM +

 
La Leçon de Eugène Ionesco au TNP de Villeurbanne
 
Le Roi Lear de William Shakespeare, Théâtre National Populaire
 
Éclairages de maquettes à Nantes : Théâtres en utopie

ZOOM -

Poursuivez votre recherche

Sujets L’école des femmes Théâtre Scénographie Fanny Gamet Lumière Julia Grand Lanterne Scène LED Lampe halogène
Effets lumière Lumière en contre-plongée Lumière diffuse Lumière rasante Lumière graphique
Techniques d'éclairage Éclairage scénique Éclairage urbain
Professions Metteur en scène Comédien Scénographe Créateur lumière
Supports Texte Photo
Fonction du lieu Théâtre
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes, au Pôle Atlantique et au Campus Lumière de Lyon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.