Lumières Part-Dieu – Plan lumière d'un grand projet urbain
Previous
ALÉATOIRE
Art light au cœur de la ForteBank d'Astana, Kazakhstan
Next
728x90 Animated

Rotonde de La Villette, contraste de lumière par Louis Clair

Témoignage de l’architecte Claude-Nicolas Ledoux, la Rotonde de La Villette fut révélée de manière novatrice en contraste de lumière par Louis Clair.
par Vincent Laganier30 septembre 2016

En 1988, à l’opposé de l’usage à l’époque, le concepteur lumière Louis Clair propose de ne pas tout éclairer.

Symétrique selon deux axes, la rotonde est composée de quatre portiques couronnés de frontons. Le bâtiment est surplombé d’un tambour accueillant un péristyle de fenêtres serliennes.

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France - Architecte : Claude Nicolas Ledoux et Bertrand Huet - Photo : Vincent Laganier

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France – Architectes : Claude- Nicolas Ledoux et Bertrand Huet – Photo : Vincent Laganier

Contraste positif-négatif en lumière

« L’architecture de l’ancien octroi, très particulière, devient évidente grâce à l’inversion des contrastes entre les deux composantes du bâtiment. Les colonnes de la rotonde se lisent en positif, alors que celles des frontons s’effectuent en négatif. Les coins de la base carrée du monument sont volontairement gommés de façon à alléger l’ensemble et à favoriser la vision des arcades ».

Louis Clair, concepteur lumière, Light Cibles

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France - Architecte s: Claude Nicolas Ledoux et Bertrand Huet - Concepteur lumière : Louis Clair, Light Cibles - Photo : Vincent Laganier

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France – Architectes: Claude-Nicolas Ledoux et Bertrand Huet – Concepteur lumière : Louis Clair, Light Cibles – Photo : Vincent Laganier

Éclairage rasant et indirect des portiques

Au rez-de-chaussée, chaque pilier carré est éclairé en bain de pied en lumière rasante. Un projecteur circulaire symétrique est simplement placé dans une fosse encastrée.

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France - Architecte : Claude Nicolas Ledoux - Concepteur lumière : Louis Clair, Light Cibles - Photo : Vincent Laganier

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France – Architecte : Claude-Nicolas Ledoux – Concepteur lumière : Louis Clair, Light Cibles – Photo : Vincent Laganier

En périphérie de l’axe de tir, sa glace est diffusante pour assurer une lumière jusqu’à la base des piliers.

Pour atténuer le contraste dur avec le fond, des projecteurs éclairent l’intérieur du portique en lumière indirecte.

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France - sous le portique de nuit - Architecte Claude Nicolas Ledoux - Concepteur lumiere Louis Clair, Light Cibles - Photo Vincent Laganier

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France – Architecte Claude-Nicolas Ledoux – Concepteur lumière : Louis Clair, Light Cibles – Photo : Vincent Laganier

Éclairage frontal et asymétrique du tambour

Par opposition, le haut de l’édifice est sur-éclairé de l’intérieur. Un projecteur rectangulaire asymétrique éclaire individuellement les fenêtres. Il est situé sur l’appui dans l’axe de chaque travée.

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France - Architecte : Claude Nicolas Ledoux - Concepteur lumière : Louis Clair, Light Cibles - Photo : Vincent Laganier

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France – Architecte : Claude-Nicolas Ledoux – Concepteur lumière : Louis Clair, Light Cibles – Photo : Vincent Laganier

 

La face extérieure du tambour est mise en lumière uniformément depuis les toitures. Il en résulte un contraste doux entre l’ordonnancement des colonnes et le mur de fond du péristyle.

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France - tambour de nuit - Architecte Claude Nicolas Ledoux - Concepteur lumiere Louis Clair, Light Cibles - Photo Vincent Laganier

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France – Architecte : Claude-Nicolas Ledoux – Concepteur lumière : Louis Clair, Light Cibles – Photo : Vincent Laganier

Durant deux ans, ces projecteurs, peints en noir, étaient très visibles de jour. En blanc, ils sont devenus plus discrets malgré leur taille.

Source de lumière blanche novatrice

Dès sa mise en lumière, cette réalisation utilise les nouvelles lampes au sodium blanc. Leur température de couleur proche de l’incandescence, blanc chaud, révèle ainsi la pierre sans déformer ses nuances de l’édifice.

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France - Architecte : Claude Nicolas Ledoux - Concepteur lumière : Louis Clair, Light Cibles - Photo : Vincent Laganier

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France – Architecte : Claude-Nicolas Ledoux – Concepteur lumière : Louis Clair, Light Cibles – Photo : Vincent Laganier

Plan de principe d'implatation lumière à la mise en service en 1988 - Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France - Architecte : Claude Nicolas Ledoux - Concepteur lumière et dessin : Louis Clair, Light Cibles

Plan de principe d’implantation lumière à la mise en service en 1988 – Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France – Architecte : Claude-Nicolas Ledoux – Concepteur lumière et dessin : Louis Clair, Light Cibles

Aujourd’hui, les sources au sodium blanc de la mise en lumière originale sont toujours en fonctionnement. D’après l’inventaire des lampes de la ville de Paris, l’installation semble plus simple avec une seule puissance de sodium blanc 50 W, au lieu de deux ; sans doute pour faciliter la maintenance future avec la disparition de ces lampes des catalogues des fabricants.

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France - Architectes : Claude Nicolas Ledoux et Bernard Huet - Concepteur lumière : Louis Clair, Light Cibles - Photo : Vincent Laganier

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France – Architectes : Claude-Nicolas Ledoux et Bernard Huet – Concepteur lumière : Louis Clair, Light Cibles – Photo : Vincent Laganier

L’éclairage des lanternes en fonte de 5 mètres de la ville de Paris est passé, en 2015, du vapeur de mercure blanc froid à un module optique LED blanc chaud de 3000 K. Au final, seulement 36 W et 3500 lm par mat. A terme, la question se posera d’un passage aux LED du monument en préservant au maximum cette mise en lumière de référence.

Origine de la mise en lumière

Ancienne barrière d’octroi de la capitale, la Rotonde de La Villette est l’un des quatre édifices construits entre 1785 et 1789 encore conservés à Paris.

En 1988, le monument bordé par la ligne 2 du métro aérien est restauré. La place de Stalingrad devant lui est réaménagée pour les piétons par l’architecte Bernard Huet.

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France - Architectes : Claude Nicolas Ledoux et Bernard Huet - Concepteur lumière et photo : Louis Clair, Light Cibles

Rotonde La Villette, place de Stalingrad, Paris, France – Architectes : Claude Nicolas Ledoux et Bernard Huet – Concepteur lumière et photo : Louis Clair, Light Cibles

La Ville de Paris demande un projet de mise en lumière de la rotonde. A l’époque, la collectivité locale recense les éclairagistes, mais seuls quelques professionnels indépendants existent alors en France. Elle choisira Louis Clair, Light Cibles, la première agence de concepteurs lumière installée à Paris en 1983.

Lieu

  • Rotonde de La Villette
  • Place de la Bataille de Stalingrad, Paris, France

Livres

Louis Clair : Architectures de lumières

Un ouvrage synthétique de la pratique de l'éclairage, des ambiances lumière et de l'approche théorique de Louis Clair, concepteur lumière, Light Cibles.

En savoir plus...

728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en conception lumière à l’ENSA Nantes, en art lumière l'ENSATT Lyon et au projet d'éclairage à l’INSA Lyon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.