Pavillon Al Zorah, du rythme dans la lumière, Ajman, UAE
Previous
ALÉATOIRE
Les Pissenlits, la sculpture d’Alix Petit mise en lumière
Next

Les lustres de Gaspard Lautrey au théâtre Maurice Novarina

Inauguré en janvier 2015 à Thonon-les-Bains, voici la rénovation du théâtre Maurice Novarina. Conception des lustres polyèdre de Gaspard Lautrey, C3 Cube.
par Vincent Laganier23 juin 2015

“Qu’est-ce qu’une maison de la culture ? C’est avant tout un foyer où doivent se rassembler toutes les activités créatrices d’une petite ville ou d’un quartier de grande ville, dans le domaine de la culture. On ne peut donc concevoir de véritable maison de la culture sans un bouleversement radical des traditions architecturales qui dispersent aux quatre coins de la cité le théâtre, la bibliothèque, le cinéclub, les salles de jeu ou de conférences, etc. Loin d’être conçu comme un édifice isolé, le théâtre doit devenir le centre même de la maison de la culture, et, comme il fait appel à la plupart des autres arts, l’animateur de la vie artistique de la cité”.

André Malraux

Transparence en façade - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Transparence en façade – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Rénovation du théâtre et éclairage

Fin 2012, la ville de Thonon-les-Bains choisit, sur concours, les architectes de la rénovation :

  • WIMM architectes, mandataire,
  • Carine Bonnot de Silo architectes, associé.

Le chantier commence en janvier 2014 et durera un an. Principalement :

  • Désamiantage
  • Remplacement du mur-rideau
  • Rénovation du hall d’accueil

En remplacement des downlights en applique sur le plafond, les espaces bas sont éclairés par des réglettes linéaires suspendues de DeltaLight. Leur implantation en triangle reprend la trame des retombées de poutres en plafond

Theatre-Novarina,-espaces-bas-Chantier-2014-2015-Thonon-les-Bains-France-©-Maison-des-Arts-de-Thonon-Evian

Espace bas, en chantier 2014-2015 – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © Maison des Arts de Thonon-Evian

Le long du mur-rideau des encastrés de plafond sont placés perpendiculairement au plan de verre.

Hall d'entrée - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Hall d’entrée – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

L’étage, épuré, complète le dispositif en privilégiant la relation à l’extérieur. La mise en scène inclut de grands pans peints en blanc propices à la projection, de banquettes et de lustres conçus par Gaspard Lautrey, C3 Cube. Ils rappellent de manière élégante les foyers des anciens théâtres.

Promenoir - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Promenoir – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Lustre polyèdre, descriptif et genèse

Histoire du lustre avec son concepteur et inventeur : Gaspard Lautrey de C3 Cube.

“L’agence d’architecture Wimm à Grenoble nous a proposé de concevoir et réaliser une petite série de dix lustres pour éclairer la coursive en façade du théâtre.

En découvrant le lieu, j’ai été saisi par la présence architecturale de la géométrie dans le concept du bâtiment. Il se dégage une sorte de pureté mathématique, des lignes et des volumes, qui confère une richesse presque adamantine à la sobriété formelle”.

Lustre polyèdre - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Lustre polyèdre – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

“La structure, au niveau global et en détail, est très géométrique. L’hexagone du bâtiment est couvert par une charpente composée de pyramides sur bases triangulaires formant des poutres.

Dans ce contexte, les cristaux, les fractales et la géodésie me sont apparus comme évidente matière à création, pour faire naître le concept, porteur de leurs gènes”.

Esquisse du lustre polyèdre - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Esquisse du lustre polyèdre – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

“Une coque géodésique avait l’avantage de la simplicité relative du mode constructif et j’avais déjà pratiqué, mais elle me paraissait trop lisse et trop rangée.

Un polyèdre irrégulier, sorte de cristal simple et brut, avait l’avantage d’amener un peu de chahut dans cette géométrie rangée, et ça n’était pas pour me déplaire”.

Esquisse du lustre polyèdre - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Esquisse du lustre polyèdre – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

“En outre la relative désorganisation de ses faces ne permettant pas d’utiliser les techniques d’assemblage simples comme pour le dôme géodésique, nous avons dû imaginer une structure, ouvrage subtil, comme une arborescence intérieure”.

Conception de la structure - Lustre polyèdre - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Conception de la structure – Lustre polyèdre – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

“Voulant laisser entrevoir cette structure, je me suis orienté vers un polycarbonate assez translucide, j’aime la façon délicate dont il rend les ombres et la lumière, en outre, sa relative transparence qui permet de deviner la naissance des ramifications des bras derrière ses faces, confère, par évocation, une présence mystérieuse à la structure”.

En cours d'assemblage - Lustre polyèdre - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

En cours d’assemblage – Lustre polyèdre – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

“Pour extérioriser la lumière émise par le lustre, et à travers elle le chahut contenu, les triangles des faces sont séparés par un léger joint creux, qui laisse filtrer sur l’architecture environnante la projection d’un labyrinthe de rais de lumières”.

Lustre polyèdre - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Lustre polyèdre – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Lustre polyèdre, détail intérieur - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Lustre polyèdre, détail intérieur – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

“Trois moteurs LED par lustres, puissants et gradables, m’ont paru être une bonne solution, tant pour des questions de durée de vie que parce que, sans être trop ponctuels, ils restituent efficacement l’opale feutré du polycarbonate à faible puissance, et le rayonnement intense de la géométrie cristalline à pleine puissance”.

Conception de l'éclairage - Lustre polyèdre - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Conception de l’éclairage – Lustre polyèdre – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Technique d'éclairage du lustre polyèdre - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Technique d’éclairage du lustre polyèdre – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

“L’ossature et tout les éléments structurels sont en inox, découpés au laser pour les bras et le système de suspente, usinés pour les « doigts » supports de polycarbonate, soudés sous argon. Le polycarbonate est également découpé et percé au laser, il est fixé à la structure par vis inox à têtes fraisées”.

Détail intérieur - Lustre polyèdre - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Détail intérieur – Lustre polyèdre – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Le théâtre en représentation

La nuit, la lumière met en scène les coursives du bâtiment comme une lanterne. Les mouvements du public et de l’activité du bar animent la façade aux heures de spectacle, une idée magnifiée par Jacques Tati dans Playtime. La lumière révèle également la structure en caissons pyramidaux en plafond, une prouesse tant architecturale que technique qui finalise l’écriture moderne du bâtiment.

Deux points auraient mérité plus de qualité architecturale pour être en harmonie avec l’éclairage intérieur du théâtre :

  • l’éclairage éblouissant des emmarchements et du parvis par quatre projecteurs depuis la toiture terrasse,
  • le rétro-éclairage fluorescent des quatre panneaux d’affichage entre les portes du rez-de-chaussée.
Façade de nuit avec l'éclairage intérieur et lustres polyèdre - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Façade de nuit avec l’éclairage intérieur et lustres polyèdre – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Histoire du bâtiment radical

Livré en 1966, le bâtiment radical de Thonon-les-Bains regroupe alors :

  • un théâtre,
  • une bibliothèque municipale,
  • un auditorium-salle de cinéma en sous-sol.

Les deux volumes ont été conçus par l’architecte Maurice Novarina. Ils se composent de :

  • un hexagone entièrement vitré sur trois côtés. Les murs-rideaux abritent les espaces publics.
  • un polygone regroupe les activités liées au fonctionnement de l’équipement : administration et atelier.
Construction du bâtiment en 1966 - Hall d’accueil du RDC © Archives Thonon-les-Bains

Hall d’entrée 1966 – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © Archives Thonon-les-Bains

Hall d'entrée - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Hall d’entrée 2015 – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Au fur et à mesure de son utilisation, cette sixième Maison de la Culture de France va transformer son bâtiment.

« Nous avions affaire à un bâtiment abimé et vieillissant dont les multiples aménagements ont peu à peu gommé ses qualités initiales. Son enveloppe était à reprendre et l’évolution de son contenu au gré des politiques culturelles avait créé des délaissés. Les différentes strates de travaux avaient été faites avec une bonne intention, mais le fil fragile qui établissait le lien entre le bâtiment et son public était rompu ».

William Tenet, WIMM architectes

Promenoir 2015 - Lustres polyèdre en enfilade - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Promenoir 2015 – Lustres polyèdre en enfilade – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © C3 Cube, Gaspard Lautrey

Promenoir 1966 - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Promenoir 1966 – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © Archives Thonon-les-Bains

Comment retrouver le lien à la ville et au public ?

Les architectes retenus questionnent l’usage et la programmation de la rénovation aujourd’hui :

La transparence

  • Comment cette médiation vers le monde de la culture instaurée par le mur-rideau peut être rendue effective, intensifiée ?

Le fonctionnement et la qualité des espaces

  • Comment retrouver cette clarté originelle, sa vocation d’aménagement et d’équipement culturel pour tous ?
Façade vue latérale - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Façade vue latérale – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Rapidement, trois pistes de travail s’établissent :

  • Redonner au bâtiment son caractère synthétique, unitaire de lieu de culture ;
  • Simplifier son lien à la ville ;
  • Rétablir un espace de médiation culturelle auprès du public.
Plan avant et après rénovation - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Plan avant et après rénovation – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

« L’étagère urbaine de Jacques Tati est en quelque sorte ressuscitée. Nous avons à la fois travaillé à la reprogrammation de ces espaces et à leur lecture.

Le rez-de-chaussée comprend un vaste sas d’accueil qui distribue les diverses activités aujourd’hui rassemblées, une billetterie et un guichet, un lieu de restauration et un autre de présentation de l’activité culturelle.

L’accès aux étages a été simplifié, la galerie d’exposition est ainsi complètement intégrée à l’équipement et le promenoir-foyer voit la mise en place d’un espace de rencontre et de conférence de presse, d’un espace de projection créant un écran intérieur sur la ville, de loges ouvertes sur l’extérieur »

Carine Bonnot, Silo architectes

Façade principale de la place, de jour - Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Façade principale de la place, de jour – Théâtre Novarina, Thonon-les-Bains, France © WIMM architectes

Lieu

  • Théâtre Maurice Novarina
  • Thonon-les-Bains, France

Équipe du projet

Maîtrise d'ouvrage Ville de Thonon-les-Bains
Architecte WIMM architectes
Architecte associé Silo architectes
Matériel d'éclairage Delta Light Gaspard Lautrey
Conception et réalisation des lustres C3 Cube
Installateur SPIE
BET structures Keops
BET fluides Brière
Économiste VIES-AGE
Photographe WIMM architectes C3 Cube Archives Thonon-les-Bains

Équipe artistique

Plasticien lumière C3 Cube

ZOOM +

 
Théâtre Jean-Claude Carrière : A+Architecture à Montpellier
 
Pavillon Al Zorah, du rythme dans la lumière, Ajman, UAE
 
“Lumières : the play of brilliants”, une exposition lumineuse à Paname
 
Éclairages de maquettes à Nantes : Théâtres en utopie
 
“La lumière du ciel est un spectacle” Mourka
 
« Que la lumière soit ! » exposition à Paris

ZOOM -

Poursuivez votre recherche

Sujets Lustre Suspension Polyèdre Hall d'accueil Bâtiment public Façade Promenoir Éclairage LED Inox Matériau polycarbonate
Effets lumière Lumière diffuse Lumière du jour
Techniques d'éclairage Éclairage LED Éclairage architectural Éclairage intérieur Éclairage design produit
Professions Architecte Fabricant éclairage
Supports Texte Photo Plan Dessin
Fonction du lieu Théâtre
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes, au Pôle Atlantique et au Campus Lumière de Lyon.
728x90 Animated
728x90 Animated

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.