"C'est un vecteur d'émotion" Laurent Lhuillery
Previous
ALÉATOIRE
« Vous avez demandé la source idéale ! » Victor Palacio
Next

“La lumière du ciel est un spectacle” Mourka

Mourka est artiste scénographe. Interview pensées lumière au cœur de ses réflexions sur l'éclairage aujourd'hui.
par Sophie Caclin4 juin 2015

Qu’est-ce que la lumière pour vous ?

La lumière c’est un miracle ! Et j’aime le merveilleux.

Tout d’abord je me suis intéressée aux fêtes d’hiver, au carnaval et à leurs symboliques. Dans toutes les cultures, les traditions sont reliées au cycle des saisons et les astres y ont une très grande importance. Aujourd’hui, du fait de l’électricité, nous ne sommes plus tellement sensibles ni conscients de l’importance de la lumière des astres. D’autant moins dans les villes sur-éclairées, puisque nous ne parvenons même plus à voir les étoiles.

Quand on se lève le matin, on ne se pose pas la question si le soleil va se lever aussi, il fait jour, il fait nuit, c’est normal, on ne se pose jamais la question d’une panne solaire. Mais quand on pense que pour nos ancêtres, tout dépendait des caprices du soleil et de la lune, on comprend mieux leurs célébrations de la lumière qui perdurent aujourd’hui sous forme d’illuminations de fin d’année par exemple.

Les arbres du Soleil et de la Lune – Chroniques d’Alexandre – Bruges, 1448-1449 – Jean Wauquelin (Paris, BNF, Manuscrits, français 9342, f. 164)

Les arbres du Soleil et de la Lune – Chroniques d’Alexandre – Bruges, 1448-1449 – Jean Wauquelin (Paris, BNF, Manuscrits, français 9342, f. 164)

Quelle est votre première émotion lumière ?

La toute première émotion dont je me souvienne, c’est l’émerveillement devant le sapin de Noël éclairé par des petites bougies dans les branches. Mais ce n’est pas ce qui m’a donné envie de travailler avec la lumière.

Mon travail avec la lumière a commencé d’une manière carnavalesque : en déguisant des lampadaires ! C’était en 1995, j’avais organisé un parcours-exposition dans un square derrière le Sacré-Coeur à Paris avec un collectif d’artistes. Nous avions utilisé le mobilier urbain et j’avais transformé les lampadaires en marionnettes articulées. A cette époque on parlait beaucoup de plans lumière. Malheureusement, le parc n’était pas accessible de nuit. Je trouvais ça tellement dommage que ça m’a donné l’idée de faire moi aussi un plan lumière éphémère. J’ai investi quelques petites rues du vieux Bordeaux avec des artistes en costumes lumineux, une signalétique d’étoiles clignotantes, des petites installations et des poèmes aux murs, des bougies et une grosse lune lumineuse coincée entre deux rues. Quand j’ai donné comme indications aux artistes d’être porteurs de lumière, j’ai compris la relation qu’il y avait avec les cultes primaires de la célébration de la lumière, à l’époque tout était spiritualité et la lumière était avant tout divine.

lampadaire "Barnabé" - square de la Turlure Sacré-Cœur 1995 ©Mourka

Lampadaire “Barnabé” – square de la Turlure Sacré-Cœur 1995 © Mourka

Quelle est votre sensation lumineuse préférée ?

L’heure bleue. La sensation d’un ciel rien que pour soi lorsque la ville dort encore.

Pont des Bergues à Genève 2010 ©Mourka

Pont des Bergues à Genève 2010 © Mourka

Quelle est la réalisation lumière la plus aboutie pour vous ?

J’ai un coup de cœur pour “les voyageurs”, les sculptures lumineuses de Cédric Le Borgne, c’est un magnifique travail avec un matériau tout simple, du grillage de poule qu’il a eu l’idée d’éclairer. Cédric est un artiste très contemplatif, il passe des heures en silence sur le site à réfléchir sur l’installation et je trouve que l’on ressent très fortement cette contemplation dans ses œuvres. Il se dégage un calme et une poésie qui se passent de toute explication. C’est l’art de la lumière le plus abouti que je connaisse. Il ne nécessite pas de projecteurs sophistiqués, ni de changement de couleurs en veux-tu en voilà, non, juste une lumière blanche sur un bête grillage de poule ! Du grand art.

Voyageur de Cédric Le Borgne - Genève 2006 ©Carole Parodi

Voyageur de Cédric Le Borgne – Genève 2006 © Carole Parodi

Qu’est-ce que la lumière ne fait pas encore et que vous aimeriez qu’elle fasse à l’avenir ?

Après avoir lu toute l’histoire de l’éclairage public, de l’utilisation de la vessie de porc à l’expérimentation en URSS d’un miroir sur satellite, je me suis dit qu’on allait forcément trouver une nouvelle manière de s’éclairer. Quelque chose qu’on n’appréhende pas encore. Le feu, le pétrole, le gaz, l’électricité, les ondes, tout était déjà là depuis des millénaires mais chaque énergie s’est révélée en son temps ! Qu’est-ce que la lumière ne fait pas encore ?

Elle éclaire, elle chauffe, elle guérit, elle nourrit, elle crée de la nature bien sûr, et peut-être même qu’elle joue de la musique qu’on ne sait pas entendre ? Lumière et vision étant liées, ce que j’adorerais c’est tout voir : voir comme le chat, la mouche ou le poisson, voir l’invisible, et puis voir ces fameuses lumières colorées qui paraît-il nous entourent. En tous cas, d’une manière plus pragmatique, j’ai hâte qu’on n’ait plus besoin de câble électrique !

Yeux de la mouche

Yeux de la mouche

Quelle personnalité de la lumière est la plus inspirante ?

Celui qui la fit ! Qui-quoi que ce fut…

Élohim dit :

“Qu’il y ait des luminaires au firmament des cieux pour séparer le jour de la nuit et qu’ils servent de signes pour les saisons, pour les jours et pour les années ! Qu’ils servent de luminaires dans le firmament des cieux pour luire au-dessus de la terre ! » Il en fut ainsi. Élohim fit donc les deux grands luminaires, le grand luminaire pour dominer sur le jour et le petit luminaire pour dominer sur la nuit, et il fit aussi les étoiles. Élohim les plaça au firmament des cieux pour luire sur la terre, pour dominer sur le jour et sur la nuit, pour séparer la lumière des ténèbres. Élohim vit que c’était bien. Il y eut un soir, il y eut un matin : ce fut le quatrième jour”.

Genèse, livre I

Voie lactée © François Bernier http://astronomie-astrophotographie.fr

Voie lactée © François Bernier http://astronomie-astrophotographie.fr

Quel est votre objet lumineux préféré ?

J’aime les effets de la lumière vivante et chaleureuse des bougies qui donnent tout de suite une âme poétique à un lieu. Dans mon atelier, j’ai un lustre de la fin du XIXème siècle, initialement à pétrole et bougies, que j’ai équipé d’une ampoule de 200W sur variateur et dont j’allume parfois les chandelles.

Mourka allumant son lustre ©Anne-Marie Pavillard

Mourka allumant son lustre ©Anne-Marie Pavillard

Quelle est votre source de lumière idéale ?

La lumière naturelle. Pour l’artiste, rien de plus frustrant que la nature, tout est déjà là, d’une créativité inégalable… J’aime la délicate lumière rosée de l’aube en hiver, le rayon de soleil mordoré d’une fin de journée pluvieuse, les reflets lunaires… La lumière du ciel est un spectacle dont je ne me lasse pas. Elohim vit que c’était bien, et il avait raison : c’est une bien belle création.

L'aube sur la Saône - Lyon ©Mourka

L’aube sur la Saône – Lyon © Mourka

Lieu

  • Mourka
  • Lyon, France

Équipe artistique

Plasticien lumière Cédric Le Borgne

ZOOM +

 
Chandelier Tree, un californien poétise sa rue avec la lumière
 
Aisthesis, l’origine des sensations, Robert Irwin et James Turrell
 
Expo : Sensing Spaces, Architecture Reimagined, Londres

ZOOM -

Poursuivez votre recherche

Sujets Mourka Interview Pensées lumière Lampadaire Heure bleue Genèse Éclairage signalétique Lumière bougie Lumière feu
Effets lumière Lumière du jour Lumière naturelle
Techniques d'éclairage Éclairage architectural
Professions Plasticien lumière Artiste Plasticien
Supports Interview Photo Dessin
Fonction du lieu Métropole
Source Sophie Caclin Light ZOOM Lumière
728x90 Animated
Sophie Caclin
Sophie Caclin
Fondatrice de l’agence Orpin de Lune. Accompagne les entités privées et publiques dans leurs projets liés aux domaines de l’éclairage et des automatismes pour le bâtiment et l’espace public. Auteur du Lexique de l’éclairage professionnel aux Editions Light ZOOM Lumière en 2016. Cultive cette spécialité, par expérience et par goût.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE