IALD mécène de l’Année internationale de la Lumière 2015
Previous
ALÉATOIRE
Cahiers du Cinéma chez les chefs opérateurs en 39 pages
Next

Aisthesis, l’origine des sensations, Robert Irwin et James Turrell

Jusqu'au 2 novembre 2014, la Fondo Ambiente Italiano et le Los Angeles County Museum of Art (LACMA) présentent Aisthesis à Vareze en Italie.
par LightPress26 août 2014

Cette exposition vise à documenter le travail et la recherche de Robert Irwin et James Turrell, deux figures de proue de l’Art environnemental. Cet événement est réalisé en collaboration avec le :

  • Musée Solomon R. Guggenheim de New York,
  • Getty Research Institute de Los Angeles,
  • les Archives Panza à Mendrisio,

Il implique tous les espaces de la villa Panza. Dix-neuf œuvres vont de l’installation in-situ aux projections en passant par la sculpture. Elles illustrent les recherches menées par ces artistes utilisant la lumière comme un moyen de création, ainsi que la relation fructueuse qu’ils construisent avec Giuseppe Panza di Biumo.

Robert-Irwin-Picadilly-2013-Photo-Philipp-Scholz-Rittermann-Courtesy-of-the-Pace-Gallery

Robert Irwin – Piccadilly, 2013 – Lumière + ombre + réflection + couleur – Tubes fluorescents – Pace Gallery, London

Un nombre important d’œuvres provient de collections publiques et privées internationales telles que le :

  • Musée Solomon R. Guggenheim de New York,
  • Musée Hirshhorn et le Sculpture Garden de Washington,
  • Museum of Contemporary Art de San Diego.

Lumière, perception et espace

Les principaux éléments de Robert Irwin et les travaux de James Turrell qui ont conduit ces deux artistes vers une approche unique et novatrice dans l’histoire de l’art tiennent en trois mots : lumière, perception et espace.

Giuseppe Panza était profondément intéressé par la spécificité de leur travail. Il était fasciné par les caractéristiques de la ville de Los Angeles :

  • sa lumière et ses couleurs particulières,
  • le désert environnant,
  • l’innovation technologique,

Elles ont fourni aux jeunes artistes d’alors, Robert Irwin et James Turrell, la possibilité d’intégrer ces différents domaines de connaissance.

Robert-Irwin-Varese-Portal-Room-1973-Photo-A-Zambianchi-Simply-it-Milano

Robert Irwin, Varese Portal Room, 1973 – Ouverture verticale vers le parc extérieur – Solomon R. Guggenheim Museum, New York – Panza Collection, donation, 1992 – Collection permanente de la FAI – Fondo Ambiente Italiano

La Villa Panza est la seule institution italienne qui héberge les installations de Robert Irwin et James Turrell. Elle a marqué la relation persistante, dans leur pratique, entre l’utilisation de l’architecture et la création de nouvelles expériences visuelles. Merci aux commissions innovantes de Giuseppe Panza di Biumo car, depuis le début des années 70, les deux artistes sont déjà bien représentés à Varese avec des œuvres in-situ mémorables :

  • Varese Portal Room, Varese Scrim, Varese Window Room (1973) de Robert Irwin
  • Lunette, Skyspace I and Virga (1974) de James Turrell.

James-Turell-Sky-Space-I-1974-Photo-A-Zambianchi-Simply-it-Milano

James Turrell, Lunette, Skyspace I (1974) – Ouverture au dessus de la tête sur le ciel extérieur, intérieur baigné de lumière naturelle et de lumière au néon blanc chaud – Solomon R. Guggenheim Museum, New York – Panza Collection, donation, 1992 – Collection permanente de la FAI – Fondo Ambiente Italiano

 

Pour cette exposition, Robert Irwin et James Turrell ont réalisé de nouvelles œuvres, spécialement pensées pour les espaces de la Villa.

Ganzfeld de James Turrell

Un nouveau Ganzfeld de James Turrell occupe la Scuderia Grande. Ganzfeld est un mot allemand, issu de la psychologie, qui signifie “le champs entier”. Il indique le phénomène de perte totale de la perception de la profondeur comme dans l’expérience d’un voile blanc. Dans cet « espace sensible », des lumières sophistiquées dans un environnement apparemment vide, entravent le regard du visiteur qui ne peut s’accrocher à une partie spécifique de l’architecture. Elles créent ainsi un chevauchement des sensations visuelles générées, internes et externes.

James-Turell-Ganzfeld-Varese-2013

James Turrell, Ganzfeld, Varese, 2013 – James Turrell Studio, Flagstaff, Arizona

« Vous n’êtes pas vraiment sûr de ce qui est le haut ou le bas. Je suis intéressé par ce nouveau paysage sans horizon ». James Turrell

Nouvelle installation de Robert Irwin

Quarante ans après sa première intervention à Varese, Robert Irwin a conçu un nouveau projet de site conditionnel intitulé Villa Panza 2013, qui dialogue avec Varese Scrim (1973), une de ses premières œuvres réalisée pour la Rustici au premier étage. Manipulant l’environnement et occupant la Limonaia, l’artiste a créé un espace pur qui est mis en forme par la lumière naturelle et par un tulle qui, traçant un labyrinthe géométrique, veut évoquer la poursuite incessante du voyage personnel humain.

Robert-Irwin-Villa-Panza-2013-Photo-Philipp-Scholz-Rittermann

Robert Irwin, Varese scrim 2013, 2013 – Écran de nylon

« L’intention d’un art phénoménologie est tout simplement le don de voir un peu plus aujourd’hui ce que vous avez fait hier ». Robert Irwin

Autres œuvres à re-découvrir

L’exposition présente également trois Projections Pieces clés de James Turrell :

  • Wallen (Blanc), 1976,
  • Shanta (bleu), 1967,
  • Afrum I (blanc), 1967.

Cette dernière a été achetée par Giuseppe Panza dans les années 70. Entre autres œuvres offertes par le collectionneur italien au musée, elle fait maintenant partie de la collection permanente du musée Guggenheim de New York.

James-Turrell-Shanta-(Blue)-1967-Photo-Florian-Holzherr

James Turrell, Shanta (Blue), 1967 – Lumière projetée – Solomon R. Guggenheim Museum, New York – Panza Collection, donation, 1992

Grâce à la projection de lumière Afrum I (Blanc), le spectateur peut voir un cube lumineux flottant dans un coin de la pièce, une sorte de présence palpable : clignotant ou changeant de position, le cube disparaît et la lumière semble glisser à plat sur le mur, attirant ainsi l’attention sur ce délicat et cette insaisissable nature solide.

Horaires d’ouverture

  • Ouvert tous les jours sauf les lundis : 10 h à 18 h
  • Dimanche et jours fériés : 10 h à 20 h
  • Dernière entrée : 45 minutes avant la fermeture
  • Billets Adultes : 12,50 €
  • Mardis et mercredi : 10 €

Accès

En voiture

  • Prendre l’autoroute A8 («Autostrada dei Laghi ‘) à Varese, puis suivre les indications pour Villa Panza.

En train

  • Direction Trenord, de Varese à Milan Cadorna Nord
  • de Milan Porta Garibaldi à Varese FS
  • de Treviglio / Milan à Varese Passante FS.

En bus

  • Ligne A de la gare de Piazzale Trieste en direction de Biumo Superiore – Piazza Litta (terminus)
  • Départ à 14 min et 44 de chaque heure en semaine et le week-end,
  • Départ à 14 min de chaque heure pendant les vacances.

Contact Presse

  • FAI – Fondo Ambiente Italiano
  • Giovanna Tissi
  • Tél. +39 347.7971873
  • press@fondoambiente.it

Source : Fondo Ambiente Italiano

Lieu

  • Fondo Ambiente Italiano
  • Varèse, Italie

Équipe artistique

Plasticien lumière Robert Irwin James Turrell

Équipe du projet

Fondation Fondo Ambiente Italiano
Maîtrise d'ouvrage LACMA (Los Angeles County Museum of Art)

Poursuivez votre recherche

Sujets Aisthesis Exposition Villa Panza Varèse Italie
Professions Artiste
Supports Texte Photo Vidéo
Fonction du lieu Galerie d'exposition
Source Light ZOOM Lumière LightPress
728x90 Animated
LightPress
LightPress
Forme synthétique de partage d'informations libre de droits. Mon but est de communiquer une société, une collectivité ou une association, un service, un produit ou un événement. Je suis à la disposition des journalistes, rédacteurs et blogueurs pour un article ou d'un billet. Pour des renseignements complémentaires, utilisez le Contact en bas de l’annonce. Partagez-moi !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.