Réalisation

Flashback : James Turrell, Suède, See Colour

Eté 2012, la plus importante exposition de l'artiste américain James Turrell en Europe est présentée. See Colour au centre culturel de Järna.

L’an dernier, pendant plus de cinq mois, le centre culturel de Järna en Suède a accueilli une superbe rétrospective de James Turrell, See Colour. Le contexte : un site très étendu, calme et en pleine campagne. Il est situé à plus d’une heure de Stockholm, la capitale de la Suède.

"Crossing

See Colour en Suède

Espace rêvé où sur un même territoire sont réunies différentes œuvres manifestes de l’artiste : Skyspace, Wedgework, Ganzfeld et Baindus Sharp. Idéal, parce que chaque installation était présentée dans un bâtiment différent. Ainsi, on sortait dehors, à la lumière du jour, entre chaque œuvre. Une transition opposée au volcan de l’artiste, le Roden Crater. Là-bas en Arizona, la circulation entre les espaces lumière se fait dans l’obscurité des galeries.

James Turrell et le Roden Crater, Arizona, US © Photo : Florian Holzherr
James Turrell et le Roden Crater, Arizona, US © Photo : Florian Holzherr

Skyspace de James Turrell

L’artiste a accepté de venir en Suède si le centre culturel de Järna lui achetait une œuvre pérenne. Très vite s’est imposée l’idée de créer un Skyspace lorsqu’il a visité le site en 2010. Après avoir choisi sa position, le travail de conception a commencé jusqu’à la construction en dur. D’abord, le volume extérieur est construit en parpaing. Ensuite, il est habillé d’une peau en bois de pin calepinée à la verticale.

"OutsideInsight,

Enfin, l’intérieur est constitué de plusieurs éléments :

  • un sol en dalle de granit noir poli,
  • un banc filant circulaire en béton architectonique,
  • un mur et une voûte peint en banc mat,
  • une ouverture circulaire à ciel ouvert sans épaisseur.

Prendre le temps de vivre un Skyspace

Les visiteurs du Skyspace sont conviés une heure trente avant le coucher du soleil environ. Oui, il s’agit bien d’une visite accompagnée, car l’inscription est obligatoire compte tenu de la capacité restreinte d’accueil. Installé, soit assis en périphérie, soit allongé sur le sol chauffant, la séquence d’art commence.

OutsideInsight, banc en peripherie du Skyspace à l’exposition See Colour de Järna, Suède © James Turrell – Photo : Florian Holzherr

Le silence se fait. Seule la magie de la lumière léchant les murs en contraste avec le disque du ciel opère. Tandis que ce dernier diminue peu à peu d’intensité avec le couchant. A un moment, il paraît soudain totalement noir et les murs crème.

Jeux de contraste simultané, de persistance rétinienne, magistralement scénographié par l’artiste. Pour toutes ces raisons, on ressort éberlué de cette expérience humaine. Est-ce que l’on a vu était bien réel ? Est-ce notre cerveau qui a interprété ?

Ganzfeld monumental

Sur le site, une autre installation monumentale est visible. Cette fois, en intérieur, l’ambiance y est totalement contrôlée avec un éclairage LED. Ganzfeld est un espace par lequel on entre par le haut, via un escalier en pente douce confortable. Ainsi, perpendiculairement à un immense écran sans profondeur, la rampe luminescente d’accès installe sa présence. Des couleurs plus saturées – bleu, rouge, rose – envahissent tout l’espace. De même, elle se donnent à voir dans le temps. Qu’est-ce que la lumière nous donne à ressentir ?

Amrta 2011, Ganzfeld à l’exposition See Colour de Järna, Suède © James Turrell – Photo : Florian Holzherr
Exposition See Colour de Järna, Amrta 2011, Ganzfeld, Suède © James Turrell – Photo : Florian Holzherr
Amrta 2011, Ganzfeld à l’exposition See Colour de Järna, Suède © James Turrell – Photo : Florian Holzherr
See Colour de Järna, Amrta 2011, Ganzfeld, Suède © James Turrell – Photo : Florian Holzherr
Amrta 2011, Ganzfeld à l’exposition See Colour de Järna, Suède © James Turrell – Photo : Florian Holzherr

Bindus Sharp

Autre œuvre troublante, Bindus Sharp, présentée dans une sphère. À la différence des autres œuvres, l’expérience est ici individuelle. Allongé à l’horizontale, vous êtes immergé dans un bain de lumière. On ne perçoit plus les frontières de l’espace. On s’évade dans un autre univers.

Bindus Sharp, exposition See Colour de Jarna, Suède © James Turrell – Photo Florian Holzherr

La lumière comme médium de la perception, tel est le travail du plasticien lumière. Ses œuvres interrogent les architectes. Quelle est la profondeur de cet espace ? D’où vient la lumière ? Comment je perçois cette couleur ?

Exposition See Colour

Approfondir le sujet

Installations de l’artiste

Cycle de conférence conception lumière

Équipe artistique

Plasticien lumière James Turrell

Poursuivez votre recherche

Sujets See Colour Suède Centre culturel de Järna Skyspace Wedgework Ganzfeld Baindus Sharp Roden Crater Lumière Couleur Contraste LED Ambiance lumineuse Light art Art lumière Light & Space Américain Arizona Années 70 Lumière zénithale Art contemporain Installation artistique Installation lumière
Effets lumière Lumière colorée Lumière diffuse Lumière magenta Lumière cyan Lumière rouge Lumière bleue
Techniques d'éclairage Éclairage architectural Éclairage LED
Professions Plasticien lumière Artiste contemporain
Supports Texte Photo
Fonction du lieu Galerie d'exposition
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lieu

  • Centre culturel
  • Järna, Suède

Livres

L'homme qui marchait dans la couleur - James Turrell

Avec l'œuvre de James Turrell, le sculpteur, couleur, espacement, limite, ciel, horizon et immensité du désert deviennent palpables.

En savoir plus...

Rencontres 9 : James Turrell et Almine Rech

Une discussion instructive de James Turrell et Almine Rech. Rencontres 9 éclaire sur la démarche de l'artiste lumière et son projet de Roden Crater.

En savoir plus...

A retrospective, James Turrell, Michael Govan, Christine Y. Kim, Prestel

Magnifique catalogue de l'univers de l'artiste James Turrell. Il retrace la totalité de son œuvre jusqu'au Roden Crater, USA. Une rétrospective à déguster.

En savoir plus...

— Articles connexes —

Magnifique catalogue de l'univers de l'artiste James Turrell. Il retrace la totalité de son œuvre jusqu'au Roden Crater, USA. Une rétrospective à déguster.
— En savoir plus
Livre

A retrospective, James Turrell, Michael Govan, Christine Y. Kim, Prestel

Magnifique catalogue de l'univers de l'artiste James Turrell. Il retrace la totalité de son œuvre jusqu'au Roden Crater, USA. Une rétrospective à déguster.
Jusqu'au 2 novembre 2014, la Fondo Ambiente Italiano et le Los Angeles County Museum of Art (LACMA) présentent Aisthesis à Vareze en Italie.
— En savoir plus
Article

Aisthesis, l’origine des sensations, Robert Irwin et James Turrell

Jusqu'au 2 novembre 2014, la Fondo Ambiente Italiano et le Los Angeles County Museum of Art (LACMA) présentent Aisthesis à Vareze en Italie.
Crossing Jordan, Wedgework à l’exposition See Colour de Järna, Suède © James Turrell - Photo : Florian Holzherr
Artiste californien, James Turrell est le maître de la lumière. Redécouvrez son art et ses architectures maîtrisées, à travers ma bibliographie en 5 livres.
— En savoir plus
Article

James Turrell : 5 ouvrages pour une bibliographie

Artiste californien, James Turrell est le maître de la lumière. Redécouvrez son art et ses architectures maîtrisées, à travers ma bibliographie en 5 livres.
Cet été, les musées de Los Angeles, Houston et New York, exposent les œuvres de James Turrell mais aussi à Paris, c’est jusqu’au 27 juillet à la Galerie Almine Rech.
— En savoir plus
Réalisation

James Turrell : en matière de lumière au cœur de l’été

Cet été, les musées de Los Angeles, Houston et New York, exposent les œuvres de James Turrell mais aussi à Paris, c’est jusqu’au 27 juillet à la Galerie Almine Rech.