Réalisation

Luminaires d’architectes 1960-2020 à la Cité de l’Architecture

Focus sur les luminaires d'architectes de l'exposition : le mobilier d'architectes 1960-2020. Mobiliers lumière à la Cité de l'Architecture de Paris.
24 octobre 2019

Depuis plus de deux siècles, les architectes pensent et dessinent des luminaires. Si leur production s’est démultipliée aux lendemains de la Seconde Guerre Mondiale, peu d’expositions furent consacrées à ces soixante dernières années de création. A travers ses collections permanentes, la Cité de l’Architecture et du Patrimoine proposait un premier état des lieux général sur le sujet, du 29 mai au 30 septembre 2019. Focus sur les luminaires d’architectes.

Dans l’exposition permanente

« Le mobilier d’architectes 1960-2020 » présente pour l’occasion, 250 pièces, 120 architectes internationaux et 80 éditeurs tous installés au sein de l’exposition permanente. Ce dispositif unique permettait alors de faire (re)découvrir au visiteur le riche patrimoine de ce musée.

Vue de l'exposition, le mobilier d-architectes, Paris © Cité de l’architecture & du patrimoine, Denys Vinson, photographe
Vue de l’exposition, le mobilier d’architectes, Paris © Cité de l’architecture & du patrimoine, Denys Vinson, photographe

Au creux d’une niche médiévale ou insérés parmi les maquettes, les mobiliers envahissent la Cité et provoquent des dialogues surprenants en termes de forme et de matérialité dans les salles d’exposition. Si ces objets sont sublimés par de vifs éclairages, 57 luminaires sont plongés dans la pénombre pour révéler leurs effets :

Vue de l'exposition, le mobilier d-architectes, Paris © Cité de l’architecture & du patrimoine, Denys Vinson, photographe
Vue de l’exposition, le mobilier d’architectes, Paris © Cité de l’architecture & du patrimoine, Denys Vinson, photographe

Échantillons d’architectures

Le luminaire possède des caractéristiques communes avec l’architecture et le mobilier. Cependant, sa fonction et son contact limité avec le corps de l’usager se partagent entre liberté esthétique et exigence technique.

En effet, si cet objet peut s’affranchir de certaines contraintes en terme de résistance ou de maniabilité, il ne peut se dérober à sa fonction première : émettre de la lumière.

Christian Biecher, Flying dots, exposition Light Prose, 2008, Saazs ® Morgane Le Gall - Saazs
Christian Biecher, Flying dots, exposition Light Prose, 2008, Saazs ® Morgane Le Gall – Saazs

Ainsi, l’architecte s’empare de cet objet pour parachever son oeuvre qu’il veut la plus totale. Véritable carte de visite portative, le luminaire exprime le style du créateur à échelle réduite.

« Durant les trois dernières décennies, les sources lumineuses ont considérablement progressé […]

Parallèlement à cette amélioration qualitative de la lumière (température de couleur, diffusion…), l’appareillage – optique comprise – a été tout autant optimisé […]

Les luminaires ont ainsi fait leur révolution. Ils constituent pour les architectes une source d’inspiration quasi infinie y compris comme « signature » de leurs bâtiments. »

Lionel Blaisse, Claire Fayolle, commissaires d’exposition, le mobilier d’architectes

Michele De Lucchi, lampe Omino, collection Marionette, 1994, Produzione Privata © Produzione Privata © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-GP
Michele De Lucchi, lampe Omino, collection Marionnette, 1994, Produzione Privata © Produzione Privata © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-GP

Architecturer la lumière

Si certains se servent de l’exercice pour relever de nouveaux défis techniques, d’autres s’amuseront des formes et des matières. Dans tous les cas, le luminaire incarne le moyen de compléter, valoriser et distinguer le cadre de vie que l’architecte produit à plus grande échelle.

Pour cela, il doit à la fois accomplir l’assemblage des différents composants (source, alimentation, abat-jour, réflecteurs, interrupteur) tout en maîtrisant l’ambiance lumineuse qui sera alors procurée.

Livio Castiglioni & Gianfranco Frattini, lampe Boalum, 1969, Artemide © Artemide - Federico Villa
Livio Castiglioni & Gianfranco Frattini, lampe Boalum, 1969, Artemide © Artemide – Federico Villa

C’est l’occasion idéale pour l’architecte de jouer avec l’un de ses médiums fétiches. Diffusée, réfractée ou colorée, la lumière est déclinée pour participer ponctuellement à une ambiance d’intérieur.

Catalogue de l’exposition

Le mobilier d’architectes 1960-2020

Broché : 216 pages, 150 illustrations

Coédition : Cité de l’architecture & du patrimoine et d’A SEA

Livres de Pierre Notte

 

 

Approfondir le sujet

Photo en tête de l’article : Gio Ponti, lampe de table Fato, 1966 © Artemide

Équipe du projet

Maîtrise d'ouvrage Cité de l'Architecture et du Patrimoine
Commissaire d'exposition Lionel Blaisse Claire Fayolle Marie-Hélène Contal Francis Rambert
Scénographie Studio Adrien Gardère Adrien Gardère Carole Pfendler
Concepteur lumière ACL Alexis Coussement Élodie Salatko
Graphiste CL Design

Poursuivez votre recherche

Étudiant en master à l'École d'architecture de la ville et des territoires Paris-Est, après un BTS Design d'Espace à l'ESAA Duperré. Stagiaire au sein des agences 8'18", CONCEPTO, TVK et ON pendant plusieurs mois. Il contribue à l'édition de l'ouvrage de l'ACE aux éditions du Moniteur, celui des "Places du Grand Paris" pour la SGP et traduit un texte de Gerhard Auer intitulé "Vivre la sobriété en éclairage".
0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Livres

Lexique de l’éclairage professionnel, de Sophie Caclin

La traduction facile français-anglais en architecture, urbanisme, lumière, éclairage et communication. Découvrez le Lexique de l’éclairage professionnel.

En savoir plus...

Histoire d’un projet, de la demande à l’usage

Hangar 108, siège social de la Métropole Rouen Normandie. Histoire d’un projet, de la demande à l’usage, de Loïc Couton et Jean-Jacques Terrin.

En savoir plus...

Daylight Performance of Building, Marc Fontoynont

Synthèse de la recherche en Europe sur la lumière du jour. Le livre de référence en architecture de Marc Fontoynont. Daylight Performance of Building.

En savoir plus...

Lieu

  • Cité de l'Architecture et du Patrimoine
  • Paris, France