Philippe Badaroux, de l’électronique à l’entreprise BH Technologies
Previous
ALÉATOIRE
Philippe Badaroux, de l’horloge astronomique à l’éclairage LED
Next

Philippe Badaroux, le métier de contrôle commande en éclairage public

Fondateur du métier de contrôle commande en éclairage public, Philippe Badaroux explique de quoi s’agit-il ? Suite de l’interview du PDG de BH Technologies.
par Vincent Laganier11 juin 2018

Qu’est-ce que le métier de contrôle commande en éclairage public ?

Philippe Badaroux : le contrôle commande, c’est comme ERP d’une entreprise [ndrl : Enterprise Ressource Planning, le logiciel de pilotage et de supervision de l’entreprise au sens large du terme, comme par exemple SAP].

Dans l’offre globale EP que nous avons développée, nous sommes capables de prendre l’éclairage public d’une ville et dire au maire « on vous le pilote ». Ce métier est complètement indépendant des installateurs et des fabricants de luminaires. Notre système va fonctionner avec des luminaires de toutes les marques et toutes les technologies. C’est une offre globale de pilotage qui permet de maitriser le fonctionnement de son installation. C’est-à-dire optimiser son installation et faire des économies d’énergie. C’est en quelque sorte un métier de chef d’orchestre qui dépend de la valeur de chaque musicien, mais pas uniquement. Il faut « battre la mesure ».

Quels sont les compétences clefs de ce nouveau champ disciplinaire en éclairage ?

Il faut maîtriser des compétences de base qui sont l’électronique, l’informatique, la programmation, de la micro programmation, du hardware, de la production avec des sous-traitants pour arriver à un produit. L’innovation ne répond jamais à 100% au besoin du client. Comment le pourrait-elle ? Si elle ne répond qu’à 70%, par exemple, il faut compenser cela par un accompagnement du client qui va le rassurer sur ces 30% restants et nous faire progresser par la connaissance que nous aurons acquise au travers l’usage de cette innovation. Comment est-elle adoptée, et comment pouvons-nous la répliquer ?

Ou doit se situer le métier de contrôle commande ?

Je considère que ce métier du contrôle commande est un métier à part entière qui doit rester indépendant des fabricants de luminaires et des installateurs électriques. C’est l’outil de gestion de l’éclairage public d’une ville. Il se doit d’être global et évolutif.

Pour autant, ce métier est convoité par les deux pour augmenter la valeur ajoutée ou tenir un peu leurs clients…

BH Technologies pilote tous les luminaires, existants comme neufs, toutes les sources, à décharge comme à LED, et les faits cohabiter dans une vraie démarche de transition énergétique.

Pilotage d’éclairage public en pratique © BH Technologies

Quel est le prix d’un système de contrôle commande aujourd’hui ?

Aujourd’hui, le prix d’un système de contrôle commande performant est l’ordre de 10 à 15% de l’installation d’éclairage qu’il pilote. C’est donc un marché mineur par rapport au marché de l’éclairage public, mais fondamental pour assurer la performance énergétique et la maitrise du fonctionnement de l’installation.

Quel parcours de formation conseillerais-tu à un jeune pour faire ce métier du contrôle commande en éclairage ?

D’abord de faire de l’automatisme, c’est d’abord un métier d’automaticien. Mais ce n’est pas suffisant, car il y a une forte connotation usage dans le métier. Ensuite :

  • apprendre dans l’automatisme industriel ce n’est pas forcément un mal,
  • comprendre l’éclairage, car nous ne pilotons pas des lampes que nous ne connaissons pas,
  • avoir testé du matériel d’éclairage, par exemple, des drivers LED,
  • comprendre la lumière et par exemple l’impact du pilotage sur le rendu visuel et le service au riverain.

En résumé, avoir une solide compétence technique de base, beaucoup de bon sens et être curieux de la lumière.

Un exemple réussi de contrôle commande en éclairage public ?

Prenons l’exemple de la ville de Troyes, que nous avons équipée d’un système de contrôle commande en 2012. Elle a baissé la consommation de son éclairage public de 56% en 16 mois sans changer un seul luminaire.

Etude de cas, ville de Troyes ® BH Technologies

On pourrait considérer que cette démarche a pris du business aux fabricants de luminaires, mais il faut aussi intégrer que Troyes est maintenant en position d’accélérer leur remplacement de ses luminaires, par les économies engrangées. Ce n’est donc que partie remise et la dynamique de renouvellement est accélérée par les économies réalisées.

Comment vois-tu l’avenir du métier de contrôle commande ?

En prenant du recul, le renouvellement du matériel d’éclairage n’est pas la solution vers la transition énergétique. Si j’attends d’avoir remplacé tous les luminaires, dans 50 ans je n’aurai pas fini et il faudra attendre aussi longtemps pour faire les économies d’énergie !

Nous sommes dans une phase de transition technologique où nous devons nous intéresser à l’existant. Le métier du contrôle commande doit aborder l’éclairage public existant, ce que les solutions intégrées aux luminaires ne peuvent proposer.

Avant de renouveler les luminaires, gérez les biens, et vous trouverez les ressources financières pour les remplacer !

Propos recueillis par Vincent Laganier à Grenoble le 20 avril 2018

A suivre…

Philippe Badaroux, de l’horloge astronomique à l’éclairage LED

 

Photo en tête de l’interview : Hôtel de Ville, Troyes – Concepteur lumière : L’Acte Lumière © BH Technologies

Suite de l'article

Introduction Philippe Badaroux, de l’électronique à l’entreprise BH Technologies
Page 1 Philippe Badaroux, le métier de contrôle commande en éclairage public
Page 2 Philippe Badaroux, de l’horloge astronomique à l’éclairage LED

Équipe du projet

ZOOM +

 
Kit Média
 
Lyon smart city : détection en éclairage montée des Carriers
 
Smart grid : quels réseaux / services intelligents pour demain ?
 
Éclairages connectés dans les Smart Buildings & Smart Cities
 
Cluster Lumière : lumières connectées, innovation en éclairage

Lieu

  • BH Technologies
  • Grenoble, France

Livres

Bright 2, Architectural Illumination and Light Installations

Découvrez un savant mélange de projets lumière inspirants à travers le monde. Le deuxième volume publié par Frame Publishers sur l'éclairage architectural.

En savoir plus...

Poursuivez votre recherche

Sujets Métiers éclairage Contrôle commande éclairage ERP - Entreprise Ressouce Planning Pilotage eclairage Chef orchestre Gestion éclairage public Installation éclairage Installation éclairage public Automatisme Troyes Consommation électrique Matériel éclairage Transition technologique Luminaire pilotage
Effets lumière Lumière directe
Techniques d'éclairage Éclairage public
Professions Automaticien Éclairagiste Fabricant éclairage
Supports Texte Photo Dessin
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en conception lumière à l’ENSA Nantes, en photographie l'ENSA Strasbourg, en art lumière l'ENSATT Lyon et au projet d'éclairage à l’INSA Lyon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

728x90 Animated