Interview

Marc Dumas, dispositif de la sculpture de lumière

Peu à peu une véritable sculpture de lumière prend forme. Marc Dumas conçoit et développe alors tout un dispositif autour de ce cadre.

Marc Dumas : le dispositif est axé. Il s’élabore autour d’un axe de point de vue. C’est une scénographie qui s’apprécie selon des alignements de lumière et du regard. La place de l’observateur est décisive.

Schéma de principe - Sculpture de lumière, Paris - Conception et dessin : Marc Dumas / dumaslumiere
Schéma de principe – Sculpture de lumière, Paris – Conception et dessin : Marc Dumas / dumaslumiere

Marc Dumas : la pièce maitresse est la « découpe » associée à son « écran », en arrière-plan, qui va recevoir les formes projetées de lumière. En avant, les projecteurs sont positionnés très précisément pour donner un jeu d’ombres et de lumières.

Dispositif technique - Sculpture de lumière, Paris - Conception et photo : Marc Dumas / dumaslumiere
Dispositif technique – Sculpture de lumière, Paris – Conception et photo : Marc Dumas / dumaslumiere

Marc Dumas : à l’intérieur de la découpe, ce jeu d’ombres et de lumières va s’aligner selon le point de vue et créer des effets optiques en 3D, certes attractifs, mais particulièrement sensibles. Une découpe hexagonale va modeler un cube. Il apparait en avant ou en arrière et semble flotter au premier regard.

Découpe hexagonale - Sculpture de lumière, Paris - Conception et photo : Marc Dumas/ dumaslumiere
Découpe hexagonale – Sculpture de lumière, Paris – Conception et photo : Marc Dumas/ dumaslumiere

Marc Dumas : avec une lumière dynamique, l’éclairage transmute les figures en des formes inhabituelles. A une certaine distance de recul et en travaillant les variations d’allumage, elle sollicite une autre émotion, beaucoup plus profonde, à base de lumière pure.

Marc Dumas : les noirs sont puissants ; ils apportent la profondeur. Lorsque les basses lumières s’installent et se développent, cela devient très troublant. Avec des lumières colorées, la synthèse additive fonctionne parfaitement. De mon point de vue, la couleur apporte un supplément décoratif qui n’enrichit pas vraiment le propos.

Où as-tu présenté ce travail ?

Marc Dumas : en 1996, j’avais présenté trois sculptures de lumière dans l’espace d’accueil du théâtre de la Minoterie à Marseille. Il y avait deux découpes hexagonales et une autre forme plus sculpturale ; une en lumière blanche, deux autres en lumière colorée. J’avais peint les découpes en laissant apparentes les traces de pinceaux et avec les changements de lumière, leurs surfaces vibraient…

Forme sculpturale - Sculpture de lumière, Paris - Conception et photo : Marc Dumas/ dumaslumiere
Forme sculpturale – Sculpture de lumière, Paris – Conception et photo : Marc Dumas/ dumaslumiere

Marc Dumas : suite à cette exposition, j’ai été sollicité par un centre scientifique à Marseille, le CCSTB, qui fêtait ses 50 ans et présentait une belle exposition sur les « trompe sens ». Ils m’ont commandé une « boite à lumière » avec une commande à mémoire. C’était superbe !

Propos recueillis par Vincent Laganier à Montreuil, le 17 octobre 2014.

Retranscription et relecture : janvier-février 2015.

Suite de l’interview

Conférence de Marc Dumas

ZOOM +

Équipe du projet

Concepteur lumière Marc Dumas

Poursuivez votre recherche

Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Éclairagiste par passion depuis 1997 en Europe. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes et à l'ENSATT Lyon.
0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lieu

  • Marc Dumas
  • Paris, France