Interview

Jean-Yves Soëtinck : fondateur de l’Acte Lumière à Lyon

L’agence l’Acte Lumière a 20 ans ! De la découverte du métier à la création de l’entreprise, Jean-Yves Soëtinck, concepteur lumière urbain.
7 septembre 2021

Quel est ton parcours de formation dans la lumière ?

Jean-Yves Soëtinck : je suis lyonnais d’origine. J’ai fait une école d’architecture intérieure, l’Esail à Lyon. Pendant mes études, c’était le premier plan lumière de la cité. Il se passait plein de choses, les espaces publics de la ville changeaient y compris la nuit. On voyait bien l’intérêt de faire évoluer la ville avec la lumière. Mais, on n’en parlait absolument pas dans l’enseignement. Ni des moyens d’arriver à ce métier de concepteur lumière. En fait, je suis un enfant du plan lumière lyonnais !

Quel a été ton premier emploi dans l’éclairage urbain ?

Jean-Yves Soëtinck : une fois diplômé, j’ai répondu à de petites annonces pour trouver du boulot. J’ai obtenu une place chez un concepteur lumière lyonnais pour faire des plans et des aquarelles nocturnes [ndlr : atelier Roland Jéol]. C’est « par hasard » que j’ai découvert le matériau lumière et le métier en septembre 1997.

Qu’as-tu réalisé au cabinet Roland Jéol ?

Jean-Yves Soëtinck : ce grand cabinet lyonnais m’a permis de travailler sur des projets internationaux. C’était l’époque ou l’on dressait des plans lumière de grosses villes avec six pellicules de 36 photos, trois plans et quelques bouquins récupérés à l’office du tourisme ! J’ai participé à des plans lumière assez importants, comme celui de Lausanne en Suisse, mais surtout le plan lumière de Gand en Belgique où j’ai été particulièrement impliqué. Également, le plan lumière d’Ostende, toujours en Belgique. Et j’ai travaillé sur des mises en lumière architecturales de renom.

Graslei et Korenlei, quai aux Herbes et au Blé, Gand, Belgique – Concepteur lumiere : Atelier Roland Jéol – Prix city.people.light 2004 © Niels Donckers
Graslei, quai aux Herbes, Gand, Belgique – Concepteur lumiere : Atelier Roland Jéol – Prix city.people.light 2004 © Niels Donckers

Que gardes-tu de cette première expérience professionnelle ?

Jean-Yves Soëtinck : je suis resté dans l’agence pendant quatre années où j’ai appris et travaillé la lumière, un peu trop au bureau, à mon avis. De ces premières années, j’ai appris ce qu’il fallait faire (planifier, calculer) et aussi ce qu’il ne fallait pas faire.

Quand as-tu décidé de monter ton agence en éclairage urbain à Lyon ?

Jean-Yves Soëtinck : en octobre 2001, je suis parti pour créer mon agence avec l’envie d’exprimer les choses telles que je le souhaitais. J’avais aussi besoin de me confronter au matériau lumière un peu plus physiquement, d’y apporter un peu plus de créativité et de réflexion.

Logo de L'Acte Lumière - Fondateur : Jean-Yves Soëtinck
L’Acte Lumière, logo noir et blanc, agence de conception lumière © L’Acte Lumière

Pourquoi avoir choisi le nom Acte Lumière pour ton agence ?

Jean-Yves Soëtinck : j’ai tout de suite choisi le nom Acte Lumière, même si j’ai évolué au niveau de ma structure, d’abord installé en nom propre, puis en SARL. Pour moi, « faire de la lumière », c’est un acte. Ça passe par un processus de réflexion et de compréhension des enjeux qui sont concrétisés par des choix de directions et de tonalités. Tout dépend d’un contexte.

Quel est le positionnement de ta pratique de concepteur lumière ?

Jean-Yves Soëtinck : le positionnement de l’agence, c’était ce que j’avais appris à faire. C’est-à-dire :

  • travailler sur des plans lumière d’importance,
  • structurer l’urbanisme grâce à la lumière,
  • définir les grands principes d’accompagnement de l’architecture par la lumière.

Mon bagage initial et mon intérêt pour l’architecture font que j’ai appris à lire l’architecture et à la comprendre. Ce qui m’amènera, progressivement, à savoir comment bien la restituer avec la lumière. Et puis je suis un urbain, j’aime la ville et la nuit.

Pont Tournant, Strasbourg - Concepteur lumière : L'Acte Lumière, Jean-Yves Soëtinck
Pont Tournant, Strasbourg, Port Autonome – Concepteur lumière et photo © L’Acte Lumière, Jean-Yves Soëtinck

Propos recueillis par Vincent Laganier par téléphone le 8 janvier 2021.

À suivre…

Références méconnues de l’agence en éclairage urbain

 

Approfondir le sujet

Équipe du projet

Poursuivez votre recherche

Sujets Conception lumière Agence conception lumière Mise en lumière Mise en lumière architecturale Plan lumière Plan lumière Lyon Lausanne Suisse Gand Plan lumière Gand Plan lumière Lausanne Plan lumière Ostende Matériau lumière Jean-Yves Soëtinck concepteur lumière Formation concepteur lumière Acte lumière agence Acte lumière conception lumière Architecture
Effets lumière Lumière rasante Lumière blanche Lumière blanc chaud Lumière blanc froid
Techniques d'éclairage Éclairage architectural Éclairage urbain
Professions Concepteur lumière
Supports Texte Photo
Fonction du lieu Agence
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Éclairagiste par passion depuis 1997 en Europe. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes et à l'ENSATT Lyon.
0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.