Montréal en Lumière 2018 : coup de projecteur sur la ville
Previous
ALÉATOIRE
5 idées pour attirer des candidats à l’embauche en éclairage
Next

Lampe à incandescence, l’invention de Thomas Edison

La lampe à incandescence inventée par Thomas Edison révolutionna l’éclairage domestique. Aujourd’hui bannie de la vente, elle reste le symbole des idées les plus lumineuses.
par Lionel Simonot15 juin 2018

Combustion et incandescence constituent le principe d’éclairage des chandelles, des bougies, des lampes à huile, à pétrole ou à gaz, etc. Il faut attendre les dernières années du XIXe siècle pour que ces deux phénomènes soient dissociés dans une lampe à gaz avec l’invention du bec Auer. La combustion de la flamme est complète. La lumière n’est donc pas émise par la flamme mais par l’incandescence d’un corps solide, appelé manchon Auer, chauffé par celle-ci.

Le bec Auer – Phototypie : A. Bergeret et Cie, Nancy – Photographe : G. Morinet, Nantes – Extrait du site : Fantaisies Bergeret

Lampes à incandescence

Il est intéressant de noter que le bec Auer est contemporain des premières lampes électriques « à incandescence » qui s’affranchissent de la combustion : il s’agit de chauffer un filament métallique en y faisant passer un courant électrique, la lumière est émise par le filament devenu incandescent. Un certain nombre de ces lampes électriques ont vu le jour dès le milieu du XIXe siècle et pourtant, l’histoire ne retient pratiquement que le nom d’Edison et la date de 1879. Il y a plusieurs raisons à cela.

Thomas Edison

Embed from Getty Images

L’américain Thomas Edison, symbole de l’ingénieur moderne, se définissait lui-même comme un inventeur. Il exerça d’abord ses talents pour l’une des premières grandes applications de l’électricité : le télégraphe. Comprenant la potentialité de l’électricité, Edison a su ensuite s’entourer de brillants collaborateurs dans des domaines variés. Il a été l’un des premiers à créer l’équivalent des laboratoires de recherche et développement d’aujourd’hui. C’est dans ce contexte favorable qu’il a pu développer la lampe à incandescence.

Embed from Getty Images

Embed from Getty Images

Il utilise comme filaments des fibres de bambou carbonisés et profite de l’amélioration des machines pour faire le vide dans l’enveloppe en verre (l’ampoule), c’est-à-dire la priver d’air. En effet, à l’air libre ou même dans un vide médiocre, un filament s’oxyderait très rapidement. Edison parvint à obtenir des durées de vie raisonnables d’une centaine d’heures de fonctionnement.

Embed from Getty Images

En outre, Edison était un peu le « Bill Gates » de l’électricité.

  • Tout d’abord, un accord commercial lui permit d’exploiter aux Etats-Unis les améliorations apportées par le britannique Joseph Swan, qui, sans cela, aurait sans doute pu davantage revendiquer la paternité de l’invention.
  • D’autre part, Edison ne proposa pas seulement la lampe à incandescence, mais aussi un package complet : génératrice de courant, système de câblage, normalisation des réseaux électriques. Il nous reste de ce souci de normalisation le fameux culot à vis, « E27 » par exemple. E qui veut dire Edison !

Embed from Getty Images

Il n’est finalement pas si étonnant que la compagnie d’électricité d’Edison soit l’ancêtre de l’actuel General Electric, un des plus importants fabricants de lampes du XXe siècle avec Osram et Philips.

La lampe à incandescence n’a pas radicalement changé depuis son illustre inventeur mais elle a connu des perfectionnements continus. D’autres matériaux ont été utilisés pour le filament comme l’osmium, le tantale ou le tungstène. Ainsi le fabricant allemand Osram doit son nom à la contraction des mots osmium et wolfram (tungstène en allemand). Tous ces matériaux ont la particularité de résister à de hautes températures. C’est finalement le tungstène qui est de nos jours exclusivement utilisé.

Embed from Getty Images

Approfondir le sujet

Équipe du projet

Inventeur Thomas Edison
Sources de lumière GE Lighting Osram Signify (ex Philips Lighting)

ZOOM +

 
Efficacité lumineuse : et si la lampe d’Edison revenait ?
 
Et le feu fut… Comment s’éclairer la nuit ?
 
Éclairage à travers les âges
 
Éclaire-moi : le film du Cluster Lumière en vidéo
 
Éclairage scénique

Lieu

  • ENSI Poitiers
  • Poitiers, France

Livres

Lexique de l’éclairage professionnel, de Sophie Caclin

Ce guide pratique bilingue français-anglais s’adresse à tous les professionnels : architectes, concepteurs, bureaux d’études, fabricants, installateurs, laboratoires, écoles et collectivités.

En savoir plus...

Poursuivez votre recherche

Lionel Simonot
Lionel Simonot
Enseignant-chercheur. Depuis 2003, il enseigne l’éclairagisme à l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs de Poitiers - ENSI Poitiers. Cours magistraux et pratiques en photométrie, technologie des sources de lumière, dimensionnement électrique et interactions lumière matière. Ses activités de recherche portent sur les propriétés optiques et l’apparence visuelle de matériaux. Applications : films minces nano composites, couches de peinture en glacis ou vernis et objets obtenus par impression 3D.
728x90 Animated
2 Commentaires
Laisser un commentaire
  • 15 juin 2018 at 12 h 10 min

    Excellent article dans un premier temps mais qui nous laisse un peu sur notre “faim” et cela pour deux raisons :
    1- Faire référence au livre de l’AFE édition de 1987 n’est pas raisonnable – cet ouvrage n’est plus aujourd’hui une référence “pour en savoir plus” ;
    2- Décréter que la lampe à incandescence est bannie de la fabrication et de la commercialisation est un raccourci inacceptable. C’est méconnaître tous les progrès encore possibles dans ce domaine, à moins que le lobbying des LED s’y oppose !

  • Lionel Simonot
    Lionel Simonot
    16 juin 2018 at 9 h 54 min

    Bonjour M. Sanial,

    Merci pour votre commentaire.
    Pour la référence au livre de l’AFE, vous avez raison, elle date ! Nous y avons malgré tout fait référence car il y a très peu d’ouvrage en français présentant l’évolution technologique des sources d’éclairage.
    Pour le deuxième point, vous faites référence à l’accroche de l’article “Aujourd’hui bannie de la vente, elle reste le symbole des idées les plus lumineuses.”
    Ce billet traite de l’invention de la lampe à incandescence, Il n’est pas du tout dans le propos de cet article de discuter de l’interdiction des lampes à incandescence.
    Je vous rejoins d’ailleurs sur les progrès encore possibles de cette technologie que j’ai évoqués dans un précédent billet
    https://www.lightzoomlumiere.fr/article/efficacite-lumineuse-lampe-dedison-revenait/

    Bien à vous,

    Lionel Simonot

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

728x90 Animated