Comment construire une charpente bois arborescente ?
Previous
ALÉATOIRE
Porto : l'éclairage public sera remplacé par des lumières LED
Next
728x90 Animated

Coronavirus : la lumière est-elle une arme contre la pandémie ?

Comment se débarrasser du Coronavirus ? Les ultraviolets UV-C et lumière du soleil sont-ils à utiliser ? Exemples de pratiques pour sortir de la pandémie.
par Vincent Laganier28 avril 2020

Depuis que la pandémie du Coronavirus fait rage dans le monde, une question met en émulation les politiques, les scientifiques et les fabricants en éclairage. Comment se débarrasser du virus de manière efficace ? Quelle arme technologique de la photonique mettre en œuvre dans le médical ? Entre le rôle des ultraviolets UV-C, la lumière du soleil avec les UV-A, la recherche d’un vaccin ou d’un traitement existant atténuant les symptômes, toute une palette de solutions se présente. Inventaire des connaissances et pratiques actuelles sur le rôle que pourraient avoir l’éclairage artificiel et la lumière naturelle dans cette crise sanitaire pandémique.

Lumière ultraviolette pour désinfecter les surfaces

Pour les espaces intérieurs, l’approche consiste à utiliser les ultraviolets provenant de la lumière artificielle : lampes au vapeur de mercure, tubes fluorescents ou diodes électroluminescentes LED. Un peu comme la lumière noire dans les UV-A mais ici dans l’UV-C. Avec une longueur d’onde entre 200 et 280 nanomètres, ce rayonnement lumineux est nocif pour l’homme. En bref, il brûle la peau.

“Début avril, “en collaboration avec des chercheurs de l’Université de Corée du Sud à Séoul, la société Seoul Viosys a montré que ses modules LED violet pouvaient éliminer 99,9% du virus Sars-Cov-2 [ndrl : le Coronavisus qui a causé le Covid-19] en utilisant une dose de 30 secondes à une distance de trois centimètres” présente IEEE Spectrum le 16 avril 2020.

Avec les ultraviolets, la désinfection des lieux s’effectue avec un robot autonome UV-C. De manière automatisé, ce robot se déplace dans la pièce en longeant chaque surface à traiter. Attention : il ne faut absolument personne au moment ou l’on désinfecte le lieu. Sinon danger explique Pourquoi docteur du 16 avril 2020.

Lumière UV-C pour désinfecter l’eau

L’usage de l’UV-C est une pratique déjà existante pour purifier l’eau et l’air dans l’industrie. Par exemple avec les produits de la société UV Germi de Saint-Viance en Corrèze qui s’occupe de détruire le Coronavirus dans l’air.

Benoît Gillmann, président de la société Bio-UV, basée à Lunel dans l’Hérault est spécialisée dans le traitement de l’eau avec la lumière ultraviolette. « Les UV C n’ont pas d’effets secondaires et sont efficaces pour la potabilisation de l’eau », explique-t-il. « Leur seule limite réside dans le dimensionnement de la solution. Une affaire de spécialistes pour obtenir la bonne équation entre la typologie d’eau à traiter, le débit et la puissance » dans la newsletter Luminances du Cluster Lumière d’avril 2020.

Lumière UV-C pour désinfecter les lieux de santé

Dans le milieu médical, la technologie des ultraviolets UV-C est utilisée dans les salles en bloc opératoire et les chambres des patients pour désinfecter les surfaces des pathogènes résistants et agents infectieux.

Hôpital avec un robot de lumière UV-C pour la désinfection

Hôpital avec un robot de lumière UV-C pour la désinfection © UVD robots

En France, l’entreprise Concept Light a lancé une souscription pour réaliser un prototype de désinfection SterilUV avec la technologie LED en UV-C. Les usages visés vont des chambres des hôpitaux aux espaces de travail en open space ou bureaux individuels. Participez à cette cagnotte solidaire sur le site de Leetchi pour lutter contre le Coronavirus !

Simulation 3D avec robot de désinfection SterilUV - technologie LED, lumière UV-C, vue de jour

Simulation 3D dans une chambre d’hôpital, avec robot de désinfection SterilUV – technologie LED, UV-C, vue de jour © Concept Light

Simulation 3D avec robot de désinfection SterilUV, ultraviolets UV-C

Simulation 3D bureau open space, avec robot de désinfection SterilUV – technologie LED, ultraviolet UV-C, en fonctionnement © Concept Light

Lumière UV-C pour décontaminer les masques usagés

En Belgique, le CHU de Liège s’est équipé d’une machine de décontamination à UV-C qui permet de réutiliser les masques usagés avec des ultraviolets. “Pendant 2 minutes, le masque est traité. À la sortie, le nombre de bactéries est divisé par un million. Autrement dit, le masque est comme neuf: “C’est assez simple” raconte Nicolas Lowijk et Bruno Spaak le 18 avril 2020 sur RTL Info. Une innovation conçue par la société Lasea pour un coût par machine de 26 000 euros. 

Lumière UV-C pour désinfecter les bus

En Chine à Shanghai, la compagnie de transport public, Yanggao a reconverti un tunnel de lavage classique pour bus en aire de désinfection début mars. Elle est équipée de 120 tubes UV-C.

Avec ce nouveau procédé, la durée de l’opération passe de 40 à 5 minutes explique Futura Sciences le 15 mars 2020 relayant l’AFP. Quel gain d’efficacité ! Mais le communiqué de dit pas si c’est au prix d’une réduction du personnel.

Aux Etats-Unis, les chercheurs de l’université de Californie ont publié des travaux prometteurs dans la revue ACS Photonics le 27 janvier 2020. Christian Zollner est chercheur en science des matériaux. Son travail est focalisé sur l’utilisation de LED et des ultraviolets dans le domaine sanitaire. Pour lui, « notre principale application concerne les situations médicales : la désinfection des équipements de protection personnels, des surfaces, des sols, de l’intérieur des système de chauffage, de climatisation ou de ventilation, etc ».

Lumière UV-C pour désinfecter les cabines d’avion

Pour l’aviation civile, une machine spécifique a été designée par GermFalcon basée à Los Angeles aux USA. Elle “utilise un ensemble de lampes au mercure pour baigner la cabine de l’avion, les salles de bains et la cuisine dans une lumière ultraviolette UV-C” décrit IEEE Spectrum le 9 mars 2020.

Lumière du soleil pour purifier l’eau

Aujourd’hui, c’est bien connu, la lumière du soleil purifie l’eau avec ses ultraviolets par photolyse. L’efficacité bactéricide des UV-A est utilisé par LaVie qui transforme l’eau du robinet en eau minérale pure.

Chaleur des rayons ultraviolets de la lumière du soleil

Chaleur des rayons de la lumière du soleil sur moi à l’île de Santorin en Grèce – Photo : K. M. Zielinska-Dabkowska

Lumière du soleil et humidité pour tuer le virus

Concernant le Coronavirus, « notre observation la plus frappante à ce jour est l’effet puissant que semble avoir la lumière du soleil pour tuer le virus, aussi bien sur des surfaces que dans l’air », a déclaré un haut responsable du département de la Sécurité intérieure Bill Bryan. C’est ce qu’affirme une étude du laboratoire de biosécurité de l’armée américaine à Fort Detrick – USAMRIID, United States Army Medical Research Institute of Infectious Diseases. Elle a été rendue publique jeudi 23 avril 2020 à la Maison Blanche et résumé par Ouest-France le 24 avril 2020. Les USA auraient-ils redécouvert le sanatorium d’antan ?

https://twitter.com/CBSNews/status/1253448860787257347


« Sur des surfaces non poreuses comme l’acier inoxydable, le nouveau coronavirus met 18 heures pour perdre la moitié de sa résistance dans un environnement sombre et à faible humidité », a déclaré Bill Bryan rapporte le 24 avril 2020 sur France 24 via l’agence Reuters.

Lumière du soleil levant dans la brume et les montagnes de la vallée de Chamonix

Massif du Mont Blanc, vallée de Chamonix – lumière du soleil levant dans la brume, France – Photo : Vincent Laganier

« Dans un environnement très humide, cette demi-vie est tombée à 6 heures. Lorsque le virus a été exposé à une humidité élevée et à la lumière du soleil, la demi-vie est tombée à deux minutes » a ajouté ce responsable, présentant les résultats préliminaires de cette étude.

« Nous avons vu un effet similaire à la fois des températures et de l’humidité. La hausse des températures ou de l’humidité, ou des deux, est généralement moins favorable au virus » précise Bill Bryan.

« Nous avons identifié quelques-uns des maillons faibles dans la chaîne de transmission du virus. Nous avons identifié que la chaleur et l’humidité étaient des éléments faibles de cette chaîne. Nous avons identifié que la lumière du soleil, les rayons UV étaient une faiblesse dans cette chaîne », a t’il insisté.

Les Rayons (Le Corbusier), 2013 – Artiste : Xavier Veilhan – Architectones, Unité d’habitation, Cité Radieuse, MAMO, Marseille, France – Photo Vincent Laganier

Alors, la lumière est-elle une arme pertinente pour désinfecter le Covid-19 de la Terre ? Partagez votre opinion en commentaire de cet article.

Approfondir le sujet

Rapports techniques et normes sur ultraviolet et UV-C

Photo en tête de l’article : simulation 3D d’une chambre hôpital avec robot de désinfection SterilUV – technologie LED, UV-C, en fonctionnement © Concept Light

Équipe du projet

Université Université de Corée du Sud, Séoul
Matériel d'éclairage Seoul Viosys UV Germi Bio-UV Concept Light Laséa GermFalcon LaVie
Laboratoire de recherche USAMRIID

Livres

Lumière et luminescence, ces phénomènes lumineux qui nous entourent

Un livre tous public et pédagogique sur la lumière en science chimie, biologie et physique. L'idéal pour l'Année internationale de la Lumière 2015.

En savoir plus...

La lumière et la vie, une subtile alchimie

Premier livre grand public décrivant le rôle de la lumière dans le monde vivant. Par Bernard Valeur et Elisabeth Bardez.

En savoir plus...

Lexique de l’éclairage professionnel, de Sophie Caclin

La traduction facile français-anglais en architecture, urbanisme, lumière, éclairage et communication. Découvrez le Lexique de l’éclairage professionnel.

En savoir plus...

Poursuivez votre recherche

Sujets Coronavirus Covid-19 Covid19 Covid2019 Ultraviolets UV-C UVC Lumière soleil Pratiques Pandémie Tuer virus Tuer Coronavirus Coronavirus France Coronavirus traitement Coronavirus déconfinement Covid-19 France Covid19 France Lumière ultraviolette Rayonnement ultraviolet Désinfecter surface Lumière UV-C Désinfecter eau Désinfecter santé Bloc opératoire Chambre patient Technologie LED LED Tube fluorescent Lampe à vapeur de mercure Vapeur de mercure haute pression Lumière noire Décontaminer Coronavirus Décontaminer Covid-19 Décontaminer Covid19 Désinfecter bus Désinfecter avion Avion Hôpital Santé Purifier eau Humidité Humidité virus Soleil virus Acier inoxydable matériau Coronavirus lumière Covid-19 lumière Covid19 lumière Coronavirus éclairage Covid-19 éclairage Covid19 éclairage Lumière UV UV-A UV-C desinfection UV UV light Germicide Action germicide Covid-19 ultraviolet Covid-19 UV Coronavirus UV Surface ultraviolet Rayonnement UV Surface UV-C
Effets lumière Lumière naturelle Lumière du jour
Techniques d'éclairage Éclairage intérieur Éclairage naturel Éclairage artificiel
Professions Scientifique Fabricant éclairage Politique
Supports Texte Photo Vidéo
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes, au Pôle Atlantique et au Campus Lumière de Lyon.
728x90 Animated
2 Commentaires
Laisser un commentaire
  • Avatar
    Germaine
    1 mai 2020 at 12 h 18 min

    Les sources lumineuses d’UVC, possèdent une très courte longueur d’onde très énergétique, c’est une technologie très prometteuse pour éliminer le Covid-19 des surfaces ou dans l’air des locaux.
    Les UVC sont intégralement absorbés par la couche d’ozone et n’atteignent pas la surface de la Terre, où ils rendraient la vie impossible : ils sont utilisés dans les hôpitaux pour leur fonction germicide.
    De nombreux appareils diffusant des UVC sont commercialisés depuis longtemps pour la désinfection des locaux.
    Mais compte tenu de la nocivité des UVC pour l’homme, l’utilisation de ces dispositifs de désinfection est dangereuse, c’est pour cela qu’un robot est le bienvenu ! : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/rayonnements/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=126&dossid=306

    • Vincent Laganier
      1 mai 2020 at 12 h 54 min

      @Germaine Je suis tout à fait d’accord avec vous. Les applications des UV-C doivent être faites par des professionnels pour des applications professionnelles. Aucun humain ne doit être présent pendant le traitement car le rayonnement est dangereux pour l’homme. C’est pour cela que les usages aujourd’hui se pratiquent avec des robots. Vive la robotique !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.