Théâtre Jean-Claude Carrière : éclairage intérieur et sources de lumière
Previous
ALÉATOIRE
Théâtre Jean-Claude Carrière : quelques chiffres et plans
Next

Théâtre Jean-Claude Carrière : éclairage de façade et développement durable

Parent pauvre de la réalisation, l'éclairage de façade pose la question du développement durable au regard de certains choix.
par Vincent Laganier28 mars 2014

Elairage de façade, peut mieux faire !

Théâtre Jean-Claude Carrière, Montpellier, France - Architecte : A+Architecture © Vincent Laganier

Théâtre Jean-Claude Carrière, Montpellier, France – Architecte : A+Architecture © Vincent Laganier

Des projecteurs au sodium haute pression orangé, traditionnels des illuminations patrimoniales, sont installés sur l’auvent et dans le talus le long de la façade.

Théâtre Jean-Claude Carrière, Montpellier, France - Architecte : A+Architecture © Marie-Caroline Lucat

Théâtre Jean-Claude Carrière, Montpellier, France – Architecte : A+Architecture © Marie-Caroline Lucat

Sur la façade principale, les espacements trop distants créent des zones d’ombres aléatoires sur les tasseaux en bois.

Théâtre Jean-Claude Carrière, Montpellier, France - Architecte : A+Architecture © Marie-Caroline Lucat

Théâtre Jean-Claude Carrière, Montpellier, France – Architecte : A+Architecture © Marie-Caroline Lucat

Les auvents sont éclairés avec des encastrés de sol équipés de lampes dichroïques halogène. Compte tenu de la durée de vie courte de 2 000 heures de ces sources, ce n’est pas une solution “développement durable” malgré l’effet lumineux charmant sur le bois.

Théâtre Jean-Claude Carrière, Montpellier, France - Architecte : A+Architecture © Vincent Laganier

Théâtre Jean-Claude Carrière, Montpellier, France – Architecte : A+Architecture © Vincent Laganier

Côté triangle d’Arlequin, l’effet lumineux à LED n’est pas uniforme. Les finitions laissent à désirer !

Sans nul doute qu’un concepteur lumière ou un éclairagiste aurait apporter son savoir-faire aux souhaits de l’architecte.

Suite de l'article

Lieu

  • Théâtre Jean-Claude Carrière
  • 178 Rue de la Carriérasse, 34090 Montpellier, France

Équipe du projet

Maîtrise d'ouvrage Conseil Général de l'Hérault
Architecte A+ Architecture
BET fluides Betem Ingénierie
Lots techniques SPIE

ZOOM +

 
Théâtre Jean-Claude Carrière : éclairage intérieur et sources de lumière
 
Théâtre Jean-Claude Carrière : éclairage scénique 100 % LED
 
Théâtre Jean-Claude Carrière : A+Architecture à Montpellier
 
Théâtre Jean-Claude Carrière : mention Spéciale au Architizer A+ Awards 2014
 
Théâtre Jean-Claude Carrière : quelques chiffres et plans
 
Théâtre Jean-Claude Carrière : trois questions à l’architecte sur les ambiances
 
Théâtre Jean-Claude Carrière : équipe du projet

ZOOM -

Poursuivez votre recherche

728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en conception lumière à l’ENSA Nantes, en art lumière l'ENSATT Lyon et au projet d'éclairage à l’INSA Lyon.
3 Commentaires
Laisser un commentaire
  • Avatar
    Jean-Baptiste Bulot
    29 mars 2014 at 13 h 41 min

    PARPAING D’OR de la pire conception lumière extérieur décerné ! 😀
    C’est certainement “sans fausse modestie” qu’ils n’ont pas osé demander conseils… Si il n’y avait pas de budget pour un éclairagiste, ils auraient au moins pu demander un coup de main gratuit à un fabricant pour éviter les dégâts ! 😀 😀

    • Vincent Laganier
      29 mars 2014 at 17 h 42 min

      Respect pour tes commentaires sur le théâtre, Jean-Baptiste. C’est une critique d’éclairagiste praticien !

      Je retiens l’idée des PARPAINGS D’OR de la conception lumière, que dis-je, les PLEINS FEUX D’OR de la conception lumière.

      Les PARPAINGS D’OR portent sur les architectes et l’architecture. De manière satirique, humoristique et critique, un vote en ligne décerne les lauréats de l’année. Ils organisés sous la houlette de Jérôme, auteur du blog L’Abeille et l’Architecte.

  • Avatar
    Jean-Baptiste Bulot
    29 mars 2014 at 13 h 42 min

    Dommage, la façade aurait méritée un 1% artistique par un plasticien lumière ! 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE