Mondeal square, une architecture de l’Inde contemporaine
Previous
ALÉATOIRE
Mondeal square, une média façade à trame irrégulière
Next

Miss Sunshine, matières d’ambiance à l’ENSA Nantes

Adeline Boulaire, Marion Breheret, Anne-Cécile Péchard et Aurélie Poirrier ont réalisé une installation riche en couleurs et en émotions : Miss Sunshine.

Matières d’ambiance est un workshop encadré par Virginie Meunier et Céline Drozd, architectes, enseignantes et chercheuses au CRENAU, le laboratoire de l’ENSA Nantes.

Matières d’ambiance, les objectifs

  • Susciter l’éveil aux matériaux innovants issus de domaines variés.
  • Envisager d’éventuels transferts de technologies.
  • Amener l’étudiant à s’interroger sur les qualités construites ou d’ambiances des espaces à travers une approche par la matière.

Les matériaux innovants constituent le point d’entrée pour aborder les questions liées aux ambiances et à l’environnement. Il s’agit pour les étudiants de tester, d’expérimenter des matériaux innovants et ainsi évaluer les qualités d’ambiances produites par leur mise en œuvre. Il est demandé aux étudiants de construire un dispositif d’ambiances faisant vivre une expérience sensible afin de révéler le matériau dans toutes ces qualités et potentialités. Tel se résume l’exercice pédagogique.

Miss Sunshine, matières d'ambiance - ENSA Nantes - Photo Hadrien Hartengs

Miss Sunshine, matières d’ambiance – ENSA Nantes – Photo Hadrien Hartengs

« Magic Mirror »

Distribué par American Supply sous le nom de Magic Mirror, c’est un film dichroïque interférentiel transparent. Son aspect est légèrement métallisé et moiré. Il a pour particularité de transmettre une couleur et d’en réfléchir une autre. Il transmet et réfléchit toutes les couleurs dans le spectre visible.

Miss Sunshine, matières d'ambiance - ENSA Nantes - Photo Aurélie Poirrier

Miss Sunshine, matières d’ambiance – ENSA Nantes – Photo Aurélie Poirrier

Ce matériau permet d’obtenir des effets de couleurs changeantes en fonction de l’orientation de la lumière et du déplacement de l’observateur. Suivant l’intensité lumineuse, les couleurs apparaissent pastel ou très vives. Ainsi il peut passer d’un aspect miroir à un aspect complètement translucide.

Miss Sunshine, une installation

L’intérêt du dispositif mis en place est de capturer les ambiances changeantes du matériau en proposant au visiteur d’entrer au cœur de la matière. L’installation permet d’appréhender la matière dans sa globalité, depuis l’extérieur ainsi que depuis l’intérieur de la capsule de film dichroïque.

Miss Sunshine, matières d'ambiance - ENSA Nantes - Photo Aurélie Poirrier

Miss Sunshine, matières d’ambiance – ENSA Nantes – Photo Aurélie Poirrier

Suspendu au plafond, un projecteur unique crée un jeu de lumière et de reflets. Des couleurs sont projetées à l’intérieur de l’objet ainsi que sur le sol et sur le plafond créant une impression d’aurores boréales.

Miss Sunshine, matières d'ambiance - ENSA Nantes - Photo Aurélie Poirrier

Miss Sunshine, matières d’ambiance – ENSA Nantes – Photo Aurélie Poirrier

Un léger courant d’air engendre un mouvement délicat du film dichroïque produisant des effets de miroitement. Le côté « magique » du dispositif intrigue le visiteur et l’amène à se rapprocher. Les effets de scintillements l’invitent à la contemplation.

La dualité intérieur-extérieur de l’installation est accentuée par la caractéristique de miroir intrinsèque à cette matière. Le film dichroïque agit comme un miroir. La forme ronde de l’objet induit une réfraction de la lumière sur toutes les parois.

Miss Sunshine, matières d'ambiance - ENSA Nantes - Photo Aurélie Poirrier

Miss Sunshine, matières d’ambiance – ENSA Nantes – Photo Aurélie Poirrier

L’éclairage depuis l’intérieur du dispositif ne permet pas au visiteur de voir ce qu’il se passe autour, accentuant ainsi l’effet d’isolement, tandis qu’il est bien visible de l’autre côté de la paroi. Les projections lumineuses depuis l’intérieur sont accompagnées d’une musique. Elle accentue l’effet d’immersion à l’intérieur du dispositif. Une expérimente sur les interactions possibles entre matière et musique.

Scénario lumière-matière

Le dispositif se présente sous la forme d’un cylindre de film dichroïque suspendu.

Au loin, le spectateur perçoit une sorte de capsule un peu magique, un tube multicolore et lumineux, éclairé par le haut. Les reflets lumineux multicolores projetés au sol suscitent à la fois curiosité et contemplation.

Une fois rapproché de l’objet, des indications du type « notice d’utilisation » ou « consignes de sécurité » invitent le spectateur à expérimenter le dispositif. Ce dernier doit donc suivre ces indications afin de pouvoir vivre l’expérience proposée.

Miss Sunshine, matières d'ambiance - ENSA Nantes - Schéma Aurélie Poirrier

Miss Sunshine, matières d’ambiance – ENSA Nantes – Schéma Aurélie Poirrier

Les étapes de préparation participent à une mise en condition nécessaire. Le spectateur se prépare à vivre une expérience inédite, à s’immerger dans un environnement jusque-là encore inconnu. Il s’équipe d’une lampe frontale, d’un casque audio et éventuellement de lunettes. Ensuite, il peut rejoindre l’espace central matérialisé par la tache lumineuse au sol. Une fois en place, il est invité à allumer la lampe frontale puis la musique.

Miss Sunshine, matières d'ambiance - ENSA Nantes - Photo Aurélie Poirrier

Miss Sunshine, matières d’ambiance – ENSA Nantes – Photo Aurélie Poirrier

La musique commence, la capsule descend. Elle enferme progressivement le spectateur dans un univers polychromique Flower Power disco-poético-psychédélique.

Le spectateur devenu acteur est amené à vivre une expérience unique, sa perception musicale et spatiale est subjective. Sa réaction à la musique écoutée et ses mouvements participent à rendre son expérience singulière.

Miss Sunshine, matières d'ambiance - ENSA Nantes - Photo Aurélie Poirrier

Miss Sunshine, matières d’ambiance – ENSA Nantes – Photo Aurélie Poirrier

L’expérience est également vécue depuis l’extérieur du dispositif, en effet les autres spectateurs assistent à la performance, les reflets lumineux jusque-là statiques viennent s’animer au rythme du corps encapsulé.

Quelques impressions durant l’installation

« C’est comme un grand miroir chaleureux ! »

« Il fait chaud là-dedans, on est un peu ailleurs »

« C’est psyché. De l’intérieur on a l’impression que l’on ne nous voit pas. C’est perturbant, c’est un miroir sans tain en fait. Et il fait super chaud ! »

« On a envie de danser, la musique fait ressentir la matière différemment »

« Avec Boney M, on est comme à la plage ! »

« On associe la matière à la musique »

« Il y a vraiment un coté cristallin, ça produit un panoramique qui nous donne une autre vision de l’école »

« Ces couleurs bleues « glace qui craque ». Çà transporte ailleurs et la matière est comme associée à la musique. Ça emmène ailleurs ! »

« La première piste audio est la mieux. Notre regard est tourné vers le sombre, c’est étrange de se voir partout, ça déforme en plus. On s’y sent bien même si l’atmosphère y est un peu étrange, comme dans un monde inconnu »

« On a l’impression d’être coupé du monde avec si peu de matière »

Time lapse de l’installation Miss Sunshine

Fiche produit

  • Film polymère multi-couches sans PVC de grande qualité avec revêtement en polyester résistant aux rayures.
  • Composition : matière PET
  • “Magic mirror froid”, variation de tons chauds de cyan/bleu/magenta et rouge/or.
  • “Magic Mirror chaud”, variation de tons froids de bleu/magenta/jaune et or/bleu.
  • L’adhésif acrylique transparent rend l’effet dichroïque visible des deux côtés.
  • Pour une application verticale intérieure sur des surfaces en verre lisses.
  • Durée de 7 ans.
  • Certifié coupe-feu.
  • Dimensions : 1,22 m x 30 m.
  • Non métallique, non conducteur et non corrosif.
  • Jusqu’à 97% de protection contre les rayons UV.

Adeline Boulaire, Marion Breheret, Anne-Cécile Péchard, Aurélie Poirrier

Étudiantes en 1ère année de Master en Architecture à l’ENSA Nantes et réunies pour le workshop « Matières d’ambiance ». Ce projet les a menées à réfléchir sur un dispositif d’ambiance sensible autour d’une matière sélectionnée au préalable. Le matériau fourni par American Supply les a très vite séduites et a su stimuler leur créativité. De la lumière, ni plus ni moins, afin de révéler les potentialités de ce film aux couleurs changeantes.

Lieu

  • ENSA Nantes
  • Nantes, France

Équipe du projet

Architecte Virginie Meunier Céline Drozd
École ENSA Nantes
Laboratoire de recherche CRENAU

ZOOM +

 
1 Grand Canal Square, une façade à effets de lumière, Dublin
 
« Repenser l’image diurne et nocturne du hall d’accueil » Roger Narboni
 
ENSA Nantes : 3 conférences conception lumière en 2015
 
En Lumière ! Exposition sur l’éclairage en architecture

ZOOM -

Poursuivez votre recherche

Sujets Verre dichroïque Installation Architecture Ambiance lumineuse Art Lumière Miss Sunshine Couleur Émotion Matières d’ambiance Nantes
Effets lumière Lumière directe Lumière de rêve
Techniques d'éclairage Éclairage architectural
Professions Architecte Enseignant Chercheur
Supports Texte Photo
Fonction du lieu École
Source Adeline Boulaire Marion Breheret Anne-Cécile Péchard Aurélie Poirrier Light ZOOM Lumière
728x90 Animated
Adeline Boulaire, Marion Breheret, Anne-Cécile Péchard, Aurélie Poirrier
Adeline Boulaire, Marion Breheret, Anne-Cécile Péchard, Aurélie Poirrier
Étudiantes en 1ère année de Master en Architecture à l’ENSA Nantes et réunies pour le workshop « Matières d’ambiance ». Ce projet les a menées à réfléchir sur un dispositif d’ambiance sensible autour d’une matière sélectionnée au préalable. Le matériau fourni par American Supply les a très vite séduites et a su stimuler leur créativité. De la lumière, ni plus ni moins, afin de révéler les potentialités de ce film aux couleurs changeantes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.