Mourad Nqibat, premier consultant éclairagiste au Maroc
Previous
ALÉATOIRE
Mourad Nqibat, vision de l’éclairage et du métier au Maroc
Next

Mourad Nqibat, un autodidacte enseignant la lumière au Maroc

De l’enseignant de la lumière à l’école d’architecture de Casablanca à la source idéale, suite de l’interview de Mourad Nqibat.
par Vincent Laganier12 mai 2017

Comment enseignais-tu la lumière à l’école d’architecture de Casablanca ?

Mourad Nqibat : en tant qu’autodidacte en éclairage, les choix des thématiques et des manières de les enseigner ont été imposés par la logique de la chose. Je m’explique :

  • L’objectif : sensibiliser les futurs architectes à l’impact de la lumière dans la réussite de l’œuvre architecturale.
  • Le comment : apprendre, par la maîtrise du matériau lumière, à concevoir l’œuvre, aussi, dans une vision nocturne.
  • L’outil : la connaissance de la vision, la maîtrise des fondamentaux de l’éclairage et, faute d’atelier ou laboratoire éclairage, la participation à des visites nocturnes dans la ville de Casablanca, avec une critique argumentée, des installations existantes, intérieur et extérieur, faite par les élèves architectes eux-mêmes.

Eclairage public, Casablanca, Maroc – Photo : Vincent Laganier

Comment abordais-tu les thématiques en général ?

Mourad Nqibat : les élèves architectes ont acquis l’habitude de penser et concevoir l’œuvre par des matériaux tangibles. Il était temps qu’ils commencent à réfléchir avec les ondes lumineuses à l’Ecole d’Architecture de Casablanca.

La lumière est aussi un matériau d’architecture, sa complexité est qu’il n’est pas tangible. D’ailleurs, la majorité des agences d’architectes participent à des concours, avec des maquettes ou visuels plutôt diurnes que nocturnes.

Place El Hedim, Meknes, Maroc – Photo : Vincent Laganier

Donc, aborder l’éclairage avec des apprentis afin que juste après, ils deviennent des avertis. Telle est la finalité. Ils arriveront seuls à identifier les besoins en éclairage, la traduction de ce besoin en solution éclairage sera assurée après par un éclairagiste, ou le cas échéant, un fabricant.

Quels souvenirs gardes-tu de cette expérience d’enseignant en éclairage ?

Mourad Nqibat : d’abord enseigner était un rêve d’enfance. Voilà qui est exaucé.

Après, c’est une phase dans ma vie professionnelle qui me mettait, en permanence, à l’épreuve. Et ce par rapport aux supports pédagogiques à élaborer et à enrichir régulièrement, à la clarté dans la communication, à l’évaluation correcte des degrés d’assimilation des élèves architectes.

Palais de la Bahia, rayon de soleil derrière la porte d’entrée, Marrakech, Maroc – Photo : Vincent Laganier

Tout cela a été bien récompensé du fait que j’ai eu deux étudiantes qui ont choisi la thématique de la lumière pour leurs sujets de fin d’études et, pour toutes les deux, j’étais jury, et encadrant pour l’une d’entre elles.

Quel est la réalisation la plus réussie de mise en lumière au Maroc ?

Mourad Nqibat : il faut dire qu’au Maroc, nous n’avons pas cette culture, comme en occident, à exposer notre histoire et nos patrimoines culturel, architectural et naturel. Il y a trop peu d’illuminations réalisées à l’exception des deux mosquées, la mosquée Hassan II à Casablanca et mosquée Hassan à Rabat. Je n’en connais pas d’autres. Certes il y a quelques réalisations, dans le privé, hôtels et centres commerciaux, par exemple.

Néanmoins, la première fois que j’ai vu un projet de mise en lumière, c’était la mosquée Hassan II. Cela fait très longtemps, j’étais encore étudiant. Ça m’a marqué à l’époque ! L’architecte était M. Michel Pinseau. Je ne sais pas s’il y avait un concepteur lumière dans le projet.

En France, quelles illuminations t’ont le plus inspiré ?

Mourad Nqibat : lors de ma première visite à la Fête des Lumières à Lyon, en 2000 ! Ça m’a profondément marqué, il y avait tellement de réalisations, de belles choses faites par la lumière. C’est peut-être ça aussi qui m’a donné envie de me lancer dans le conseil.

Fête des Lumières 2000, fontaine des Jacobins, Lyon, France – Chrolmolithe : Patrice Warrener – Photo : Vincent Laganier

Qu’est-ce que la lumière pour toi ?

Mourad Nqibat : la lumière, c’est la vie. C’est ce qui donne de la valeur à l’ombre. La lumière, c’est un tempérament, une ambiance et un état d’âme. Il y a une lumière pour se détendre, une autre pour rêver et une autre pour faire la fête. Je retiens ma première définition : la lumière, c’est la vie.

Coucher de soleil au Maroc – Photo : Mourad Nqibat

Quel est ta source de lumière idéale ?

Mourad Nqibat : le soleil, particulièrement les moments du lever et du coucher du soleil. C’est magique. C’est au-delà de la conception humaine. En plus, c’est à l’échelle naturelle, à l’horizon. Cette couleur qui se dégrade du rouge au bleu plus clair qui prend le temps de changer à l’échelle de l’horloge humaine. Ça résume toutes les caractéristiques de la lumière, en quantité, en qualité et en ambiance.

Propos recueillis par Vincent Laganier le 4 janvier 2017 à Marrakech

Photo en tête de l’interview : Parc d’exposition du cheval El Jadida, Maroc

Suite de l'article

Introduction Mourad Nqibat, premier consultant éclairagiste au Maroc
Page 1 Mourad Nqibat, un autodidacte enseignant la lumière au Maroc
Page 2 Mourad Nqibat, vision de l’éclairage et du métier au Maroc

Lieux

  • Ecole d'Architecture de Casablanca
  • Casablanca, Maroc
  • CMN - Cabinet Mourad Nqibat
  • Casablanca, Maroc

Équipe du projet

Concepteur lumière Mourad Nqibat
Architecte Michel Pinceau
Festival lumière Fête des Lumières

Poursuivez votre recherche

Sujets Autodidacte Lumière Maroc Enseignement Éducation Ecole architecture Casablanca Thématique Architecture Éclairagisme Éclairage Mise en lumière Mosquée Hassan II Mosquée Hassan Rabat France Lyon Lumière vie Soleil
Effets lumière Lumière en contre-jour
Techniques d'éclairage Éclairage architectural Éclairage public
Professions Éclairagiste Enseignant
Supports Texte Photo
Fonction du lieu École
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes, au Pôle Atlantique et au Campus Lumière de Lyon.
728x90 Animated
728x90 Animated

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.