Événement

Il était une fois les stades, le sport et l’architecture

L’exposition « Il était une fois les stades » à Paris célèbre le rôle central de l'architecture et de l'ingénierie dans la conception des arènes sportives.




L’exposition « Il était une fois les stades » à la Cité de l’architecture et du patrimoine de Paris est un événement incontournable qui célèbre le rôle central de l’architecture et de l’ingénierie dans la conception des stades à travers les époques. Du 20 mars au 16 septembre 2024, cette exposition plonge les visiteurs dans une exploration fascinante de la transformation des stades, de simples terrains de jeux à de véritables icônes architecturales.

Stade Matmut Atlantique, Bordeaux, 2011-2016 – Architecte Jacques Herzog, Pierre de Meuron – Ingénieur Egis – Maquette du concours © Vincent Laganier

Au cœur de cette exposition, les stades ne sont pas seulement présentés comme des lieux dédiés au sport, mais aussi comme des espaces où se cristallisent des défis architecturaux et ingénieux.

 

 

L’évolution des stades est présentée avec passion, illustrant comment ces structures imposantes ont été pensées pour répondre aux exigences croissantes des spectacles sportifs, mais aussi des grands événements médiatisés tels que les Jeux olympiques.

Stade Orange Vélodrome, Marseille, 2010-2016 – SCAU Architecture – Ingénieur Egis – Maquette études © Vincent Laganier

Stades, architectes et éclairage sportif

Conçus par des architectes et des ingénieurs talentueux, les stades sont autant de réponses concrètes aux attentes des fans et des athlètes. Chaque stade, avec sa silhouette distincte, raconte une histoire de performance esthétique et technique. L’exposition met en lumière les héros souvent non reconnus qui sont derrière ces géants de béton et d’acier qui inspirent et émerveillent.

Stade de la Licorne, Amiens 1996-1999 – Architecte Chaix et Morel Associés – Ingénieur AR & C – Maquette d-ensemble – Maquettiste Christian Pichier © Vincent Laganier

Plusieurs endroits de l’exposition soulignent l’importance cruciale de l’éclairage sportif. Dans un monde où le sport et la télévision sont indissociablement liés, les stades sont conçus pour être aussi performants la nuit que le jour. Les dispositifs d’éclairage sophistiqués ne se contentent pas de rendre visibles les événements pour les spectateurs dans les gradins et à la maison, ils augmentent également l’excitation et l’intensité des compétitions. Ils créent des moments de jeu mémorables qui sont gravés dans les mémoires du public mondial.

 

 

Démocratise le sport : pour les stades de proximité

La section « Démocratiser » montre la fonction sociale des stades. Initiées par des mouvements hygiénistes après la guerre et stimulées par des politiques publiques émergentes, des stades accessibles ont commencé à fleurir. Très vite, la figure de la tribune permet d’identifier l’arène sportive.

Stade de Champlevert, Mâcon, 1938-1945 – Architecte André Aubert – Perspective des tribunes, encre sur calque © Mâcon, Archives municipales, 18Fi404

Ils sont implantés dans le tissu urbain des villes modernes pour encourager la participation sportive de tous. Cette démocratisation du sport est illustrée à travers des photographies et des dessins qui montrent l’évolution des stades de proximité dans différentes communes.

Stade des Bords de Seine Vincent-Pascucci, Nanterre, 2000-2003 – Barthélémy Grino Architectes, Nicolas Rouleau – Maquette de tribune, 2003, Maquettiste Antoire Pacé © Vincent Laganier

Performer en architecture sportive : relever les défis

Dans « Performer », les visiteurs sont invités à admirer la beauté fonctionnelle des stades. Ici, les formes architecturales ne se contentent pas de répondre à des besoins pratiques. Elles célèbrent le mouvement et la dynamique du sport lui-même.

Stade Charléty, Paris 1989-1994 – Architectes Henri Gaudin, Bruno Gaudin – Maquette de la tribune d-honneur – Maquettiste International Model © Vincent Laganier

Des maquettes et des plans révèlent comment les concepts architecturaux ont évolué pour accompagner l’élan des athlètes et l’énergie palpable des supporters enthousiastes.

Il était une fois les stades, sport et architecture – Stade Allianz Riviera, Nice 2010-2013 – Architectes Wilmotte et associés – Ingénieur Egis – Maquette du concours © Vincent Laganier

 

 

Mondialiser les stades : le stade monument national

Enfin, « Mondialiser » montre comment les stades sont devenus des symboles de l’identité nationale et des vecteurs de la culture mondiale du sport. À travers des films et des photographies, cette partie de l’exposition met en évidence le rôle des stades comme plateformes pour des exploits qui transcendent les frontières, touchant les fans à l’échelle planétaire.

Scénographie de l’exposition : Il était une fois les stades par les Arts Déco, Zeina Alsalkini et Théo Gabet © Vincent Laganier

L’exposition « Il était une fois les stades » s’avère être un témoignage puissant de l’ingéniosité humaine et de la passion pour le sport. Elle offre aux visiteurs un parcours historique et architectural. Il rend hommage à l’art de la construction des stades et à leur impact continu sur nos sociétés.

Stade Orange Vélodrome, Marseille, 2010-2016 – SCAU Architecture – Ingénieur Egis – Maquette études © Vincent Laganier

Se loger pendant l’exposition : Il était une fois les stades

Où se loger à proximité de la Cité de l’architecture et du patrimoine pour voir l’exposition Il était une fois les stades ? Rien de plus simple pour trouver un hôtel ou un appartement autour du salon ou à Paris. Voici la carte interactive ci-dessous et les étapes.

  • Choisir vos dates.
  • Filtrer votre budget par nuit.
  • Comparer le meilleur prix.
  • Réserver en ligne !

 

Scénographie de l’expo par les Arts Déco

Fruit d’un partenariat unique entre la Cité de l’architecture et du patrimoine et l’École nationale des Arts Décoratifs, L’exposition « Il était une fois les stades » marque un tournant tant dans la formation des jeunes diplômés que dans la conception écologique des événements culturels.

Scénographie de l’exposition : Il était une fois les stades par les Arts Déco, Zeina Alsalkini et Théo Gabet © Vincent Laganier

Ce projet a permis à Zeina Alsalkini et Théo Gabet, fraîchement diplômés, de se plonger dans le grand bain de la scénographie et du graphisme en conditions réelles. Ils les ont intégrés pleinement dans le cycle de création, de la conception à la réalisation finale.

Scénographie de l’exposition : Il était une fois les stades par les Arts Déco, Zeina Alsalkini et Théo Gabet © Vincent Laganier

Parallèlement, des étudiants de quatrième année ont pu explorer les mêmes enjeux à travers des projets théoriques enrichissants. Ajoutant à l’émotion de la création, l’exposition s’érige aussi en modèle de durabilité :

  • réutilisation de mobiliers,
  • utilisation d’équipements pérennes,
  • choix de matériaux à faible impact environnemental,

Tous incarnent l’engagement de la Cité vers une responsabilité écologique plus affirmée. Un bel exemple où culture et écologie se rencontrent pour inspirer et éduquer.

 

 

Infos pratiques

  • Exposition : Il était une fois les stades
  • Cité de l’architecture et du patrimoine
  • Ouverte tous les jours
  • De 11h à 19h
  • Fermé le mardi
  • Nocturne le jeudi jusqu’à 21h
  • Plein tarif : 9 €
  • Tarif réduit : 6 €
  • Achat de billet : sur place ou en ligne

Équipe du projet

Maîtrise d'ouvrage Cité de l'Architecture et du Patrimoine
Commissaire d'exposition Emilie Regnault Lisa Jousset-Avi Mathilde Candau Rapahel Villanueva
Conseiller scientifique Franck Delorme
Scénographie Zeina Alsalkini Théo Gabet Ecole des Arts Décoratifs
Concepteur lumière Raymond Belle

Poursuivez votre recherche

Rédacteur en chef et éditeur du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Architecte diplômé de l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes. Éclairagiste par passion depuis 1997 en Europe. Auteur de sept ouvrages de référence sur la lumière, l'éclairage, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes et à l’ENSATT Lyon.
0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.