Étude sur l’impact de la lumière sur les personnes âgées
Previous
ALÉATOIRE
Comment sont coordonnés les réseaux électriques ?
Next

Histoire électrique et lumineuse de la ville de Paris

Tout savoir sur l’histoire de l’éclairage public de Paris. Visite guidée de l’espace d’exposition de l’association MEGE à Nanterre, proche de la capitale.
par Lionel Simonot10 juin 2020

Mémoire de l’électricité, du gaz et de l’éclairage public, l’association MEGE créée en 1992 par des anciens agents d’EDF et GDF porte bien son nom. Le logo représentant la Seine tel un câble électrique corrige toutefois un oubli de l’acronyme. L’objet de l’association concerne bien l’histoire des réseaux de gaz et d’électricité de la ville de Paris.

Logo de l’association © MEGE

C’est pourtant à Nanterre qu’il faut aller découvrir les trésors collectés par les bénévoles du MEGE. Ils ont en effet été obligés de quitter l’ancien centre de répartition Doudeauville dans le 18ème arrondissement de Paris à cause d’importants travaux lancés par RTE, le Réseau de Transport d’Electricité. En contrepartie, l’association a hérité près de La Défense, d’un espace d’exposition plus vaste et plus facilement modulable. Au moins une journée par semaine, une dizaine de bénévoles assure la maintenance, les réparations, l’archivage et, par ce biais sauve de l’oubli ce patrimoine technique. Si une grande partie des collections provient de dons, l’association bénéficie du soutien d’Enedis, comme mécène officiel.

Éclairage au gaz ou éclairage électrique

Pour Light Zoom Lumière, c’est bien sûr l’histoire de l’éclairage public à Paris qui a retenu le plus notre attention. La visite est assurée par Jean-Jacques Le Moellic qui apporte son regard d’ancien professionnel et de toujours passionné par l’art et la technique de l’éclairage. Il commence avec la lanterne à réverbère inventée par Bourgeois de Chateaublanc et retenue pour équiper les rues de Paris en 1766. Une source de lumière, initialement une lampe à huile, un réflecteur argenté et un espace dégagé vers le bas. Ce principe simple est repris au XIXème siècle durant lequel l’éclairage public connait un important essor avec l’éclairage au gaz. Une nouvelle corporation nait : les allumeurs/extincteurs de réverbères. Ils seront jusqu’à 1 500 à Paris.

Allumeurs d'éclairage public

Allumeurs d’éclairage public, exercice d’allumage des lanternes au début du 20ème siècle © MEGE

Puis viennent les premières lampes électriques à arc dans les dernières décennies du XIXème siècle. Ce sont notamment les bougies Jablochkoff avec leurs longues électrodes qui s’usent progressivement. Malgré cette ingéniosité, les courtes durées de vie de ces lampes, de 150 heures à l’époque, nécessitent des changements fréquents avant que les lampes électriques à incandescence ne s’imposent. Une rude compétition entre éclairage au gaz et éclairage électrique va persister jusqu’au milieu du XXème siècle.

Candélabre mixte d'éclairage public

Candélabre mixte d’éclairage public, lampe a arc et lanterne a gaz, avenue de l’Opéra, Paris, 1910 © MEGE

Remplacement des charbons des lampe a arc

Remplacement des charbons des lampe a arc par les allumeurs © MEGE

La longue standardisation de la distribution de l’électricité

La distribution du courant électrique à Paris ne fut pas un long fleuve tranquille. C’est le président du MEGE, Jacques Ledoux, qui prend le relai sur cette partie. 1888 est la première date importante : le Conseil Municipal de Paris décide la création d’un réseau de distribution d’électricité. Notamment, en vue de l’exposition universelle de 1889 où apparait la silhouette de la Tour Eiffel dans la capitale. La ville est alors découpée en six secteurs où chaque opérateur privé choisit sa technologie de distribution d’électricité. Courant continu au nord et à l’est, courant monophasé à l’ouest et au sud. Fin 1913, la distribution d’électricité est confiée à la Compagnie Parisienne de Distribution d’Électricité – C.P.D.E. – avant sa nationalisation en 1946.

Evolution des réseaux électriques parisiens

Evolution des réseaux électriques parisiens, Paris, France © MEGE

Le Réseau de la Zone Diphasée – RZD – est créé au Nord et à l’Est de Paris, jusqu’ici peu électrifiés. Le réseau continu est ensuite remplacé par le Réseau Alternatif Complémentaire – RAC –, également en diphasé. Très progressivement, les technologies vont s’unifier et rejoindre le standard national du triphasé. Il faut attendre 1998 pour que cette standardisation soit complète à Paris.

 

 

A suivre…

Histoire des lanternes et projecteurs de la ville de Paris

Approfondir le sujet

Photo en tête de l’article : Mémoire de l’Electricité, du Gaz et de l’Eclairage – site du musée de l’association, Nanterre, France © MEGE

Équipe du projet

Association MEGE - Mémoire de l'Electricité, du Gaz et de l'Eclairage public Jean-Jacques Le Moellic Jacques Ledoux
Inventeur Bourgeois de Chateaublanc Pavel Jablochkoff
Fournisseur d'énergie EDF
Mécène Enedis

Lieu

  • MEGE - Mémoire de l'Electricité, du Gaz et de l'Eclairage public
  • Nanterre, France

Livres

Lumière dans la Cité, vecteur de cohésion sociale ?

Avec le soutien de l’UNESCO, l’artiste-concepteur de lumière, Zorica Matic, publie les actes du colloque : Lumière dans la Cité, vecteur de cohésion sociale ?

En savoir plus...

Éclairage des espaces extérieurs, de Roger Couillet, 2e éd.

Projet, installation, maintenance, coût. Guide de synthèse de toutes les dispositions constructives des installations en éclairage des espaces extérieurs.

En savoir plus...

Concevoir la lumière comme un levier de développement touristique

Croiser les regards de concepteurs lumière, d’élus, de dirigeants municipaux et du tourisme. Des expériences et témoignages de villes à travers le monde.

En savoir plus...

Poursuivez votre recherche

Sujets Eclairage public Paris Association MEGE Électricité Eclairage public gaz Eclairage public électrique Eclairage public électricité Éclairage gaz Éclairage électrique Réverbère Lanterne Allumeur éclairage public Distribution électricité Standardisation Compagnie Parisienne de Distribution d’Électricité - CPDE Réseau diphasée Réseau éclairage Réseau alternatif Réseau triphasé Paris Éclairage Lumière Ville lumière Paris ville lumière Réseaux éclairage public Réseaux EP
Techniques d'éclairage Éclairage public Éclairage urbain Éclairage extérieur
Professions Allumeur Électricien Installateur électricien
728x90 Animated
Lionel Simonot
Lionel Simonot
Enseignant-chercheur. Depuis 2003, il enseigne l’éclairagisme à l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs de Poitiers - ENSI Poitiers. Cours magistraux et pratiques en photométrie, technologie des sources de lumière, dimensionnement électrique et interactions lumière matière. Ses activités de recherche portent sur les propriétés optiques et l’apparence visuelle de matériaux. Applications : films minces nano composites, couches de peinture en glacis ou vernis et objets obtenus par impression 3D.
728x90 Animated
3 Commentaires
Laisser un commentaire
  • Avatar
    BLANC
    22 octobre 2020 at 11 h 06 min

    Bonjour,
    Je suis possesseur d’un ancien compteur à gaz en bon état qui date de 1865
    C’est un compteur J. BRUNT ET COMPAGNIE, en plus de la date figure deux informations : Pn5 BEGS, et un numéro qui pourrait être un matricule d’après un ami gazier 13 69 99, il s’agirait d’un “compteur à manchette”
    Merci de me faire savoir si cette pièce peut intéresser votre musée, et si oui à quelles conditions
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.