Carte des contenus géolocalisés de Light ZOOM Lumière
Previous
ALÉATOIRE
DIALux evo : gestion des textures et matériaux
Next
728x90 Animated

Quel mobilier lumière prescrire pour rester pertinent dans le temps ?

Conseils pragmatiques de la conceptrice lumière Agathe Argod à Saint-Etienne. Pourquoi ne pas prescrire du mobilier lumière générique ?
par Vincent Laganier14 mars 2017

Etre durable en 2050 ? Comment un projet d’éclairage peut-il rester pertinent dans le temps, en deux mot, être durable ? Tel était l’un des sous-thème pertinents des derniers rencards de l’ACEtylène. Sous cet intitulé se pose la question de la prescription d’un mobilier lumière.

Mobilier lumière générique : trois réalisations

Dans son exposé, la conceptrice lumière Agathe Argod, Scène Publique basée à Paris et Marseille, apporte plusieurs réponses selon le projet lumière. »Une mission partielle à Montpellier m’a permis de développer un dessin de mobilier repris à Mons-en-Barœul » poursuit Agathe Argot.

Extrait du carnet de detail du conceptrice lumière Agathe Argod – Dessin : Scene Publique

« Il s’agit d’un mât cylindrique équipé de cadres à l’intérieur desquels peuvent se loger divers appareils d’éclairage. La fourniture des ensembles a fait l’objet d’un appel d’offres ».

Requalification des espaces publics du centre ville, Mons en Baroeuil, France – Paysagiste : Empreinte – Conception lumière : Scène Publique – Photo : Charles Delcourt

Lauréats de l’appel d’offres à Montpellier

Axonométrie de fixation des projecteurs au mat éclairage, Montpellier – Dessin : Technilum

« Technilum a fourni les ensembles mâts et cadres, Sill les projecteurs d’éclairage public et Indal les appareils d’illumination sur cardan ».

ZAC des Grisettes, Montpellier, France – Architecte : Richez Associes – Conception lumière : Scène publique – Photo : Xavier Boymond

Lauréats de l’appel d’offres à Mons-en-Barœul

Axonométrie de fixation des projecteurs au mat éclairage, Mons en Baroeuil – Dessin : GHM

« Le jeu de la mise en concurrence a voulu que ce soit GHM qui fabrique les mâts et cadres et Philips qui fournisse les appareils d’éclairage ».

Requalification des espaces publics du centre ville, Mons en Baroeuil, France – Paysagiste : Empreinte – Conception lumière : Scène Publique – Photo : Charles Delcourt

« De mon point de vue de concepteur lumière, ce mobilier est intéressant, dans des situations où l’échelle des projets est très vaste et l’étendue de nos missions courte, parce que c’est un mobilier lumière générique – définition du Larousse : c’est-à-dire qui appartient au genre, à tout un genre, qui résume tout un genre » présente Agathe Argod.

« Le mobilier générique est un mobilier durable, rentable, performant, libre de droits, sans marque ni logo, pour éclairer la ville de demain ».

Agathe Argod, Scène Publique

Lauréats de l’appel d’offres à Strasbourg

En visitant l’Hypernuit au parc de l’université de Strasbourg, cette réflexion a été aussi mise en pratique par Charles Vicarini pour les mâts de grandes hauteurs. Des cadrans métalliques entourent les projecteurs faisant disparaître leurs formes initiales de jour. Sommes-nous ici aussi dans du mobilier lumière générique ?

Parc de l’université de Strasbourg, France – Architecte : Digitale Paysage – Conception lumière : Charles Vicarini – Photo : Vincent Laganier

Qualités du mobilier d’éclairage à prescrire

En préambule de cette réflexion avant-gardiste, Agathe Argod a aussi posé les bases des « qualités recherchées par le concepteur lumière pour le mobilier d’éclairage à prescrire, soit :

  • esthétiques : un design qui tienne sur la durée, c’est-à-dire sobre pour ne pas se démoder trop vite, qui puisse intégrer les demandes spécifiques des maitres d’ouvrages : prises illuminations, teinte spécifique, kakemonos ou tout autre support de communication…
  • photométriques : le mobilier doit être adapté aux gabarits des espaces publics à éclairer, c’est-à-dire se décliner à des hauteurs et avec des configurations multiples (un ou plusieurs feux, intégrer l’éclairage public et les illuminations…).
  • techniques : une capacité à être évolutif, à intégrer en permanence les avancées technologies – sources, optiques, gestion de l’information, interfaces intelligentes… – de manière à ce que le matériel prescrit soit toujours performant.
  • environnementales : une économie dans les ressources employées à sa fabrication, une adaptation à d’éventuelles spécificités locales, une recyclabilité en fin de vie…
  • économiques : et enfin, prescrire un matériel au prix du marché ; et pour cela ne pas lier les matériels prescrits à un fournisseur unique mais, à l’inverse, le rendre réalisable par tous, de manière à faire jouer la concurrence ».

« Certaines missions confrontent notre profession au temps long du projet urbain, à des aménagements de vastes territoires dont le calendrier de réalisation s’étale sur 10, 15 ans, voire plus. Et notre mission n’est pas toujours complète, elle peut se limiter à un plan guide ou un plan lumière sans maîtrise d’œuvre ultérieure ».

ZAC des Grisettes, Montpellier, France – Architecte : Richez Associes – Conception lumière : Scène publique – Photo : Xavier Boymond

« Ces échelles de temps et d’espace et les limites de notre intervention nous confrontent à la question suivante : quelle prescription peut tenir sur la durée, être aisément mise en œuvre par d’autres et accompagner le projet urbain dans sa réalisation ? » synthétise Agathe Argod.

Partager votre avis en commentaire

Poursuivez votre recherche

Sujets Mobilier lumière Prescription Prescripteurs éclairage Temps Agathe Argod Scène publique Saint-Étienne Mobilier lumière générique Rencards de l'ACEtylène Montpellier Mons en Baroeuil Strasbourg Appel d'offres
Effets lumière Lumière en plongée
Techniques d'éclairage Éclairage public Éclairage urbain Éclairage extérieur
Professions Architecte Paysagiste Concepteur lumière Éclairagiste Ingénieur éclairagiste Fabricant Collectivités Élu
Supports Texte Photo Dessin
Fonction du lieu Espace public
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière

Lieux

  • Centre ville
  • Mons en Baroeuil, France
  • ZAC des Grisettes
  • Montpellier, France
  • Parc de l'Université
  • Strasbourg, France
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes et l’INSA Lyon.
728x90 Animated
2 Commentaires
Laisser un commentaire
  • Bonnet Clotilde
    14 mars 2017 at 14 h 38 min

    Cela me fait penser à la réalisation de la mise en lumière de la place de la victoire à Sélestat. (2014)
    Le mât Sélest dessiné par Vialis et réalisé par Conimast. De la base carrée s’élèvent deux montants intègrent les spots d’éclairage. Les éléments techniques sont implantés dans la base, et le mât lui-même est support d’antennes wifi et de haut-parleurs. Il permet la mise en valeur de la façade du complexe Saint Barbe et la mise en lumière du piétonnier.

Laisser un commentaire