« Broken Light », Rotterdam, Pays-Bas
Previous
ALÉATOIRE
Peinture lumière et projections d’images
Next

Vortex de Phia Ménard, Compagnie Non Nova

Moment d'émotion au cœur de la Biennale de la Danse de Lyon 2012, Vortex est un spectacle autour du vent et de marionnettes en plastique. Interview de l'éclairagiste.
par Vincent Laganier25 octobre 2012

Vincent Laganier : comment est né le spectacle Vortex ?

Alice Rüest : suite à une commande du muséum d’histoire naturelle de Nantes, Phia Ménard a créé une première version du spectacle. Plus tard, elle a été développée en diptyque :

  • L’après-midi d’un Foehn, pour enfants,
  • Vortex, pour tout public.

Vortex, Cie Non Nova, Phia Ménard – photo : Jean-Luc Beaujault

VL : quelle est la scénographie ?

AR : nous installons le dispositif dans une boite noire de 11 x 11 mètres.

  • Au centre, un espace de jeu circulaire de cinq mètres de diamètre est entouré d’une série de ventilateurs. Ils produisent le vortex.
  • Au-dessus de la piste, une frise circulaire et un tulle horizontal, un plafond qui ferment l’espace de jeu.
  • Enfin, un gradin peut accueillir 120 spectateurs.

Scénographie extraite de la Fiche technique – L’après midi d’un Foehn et Vortex, Cie-Non-Nova, Mars 2012

VL : comment a été travaillée la lumière ?

AR : dans ces spectacles, nous avons fait très attention au visuel, à la cohérence esthétique, à l’image du dispositif, depuis les gradins jusqu’à la lumière, en passant par le son, les costumes, la manipulation bien sûr.

  • Pour L’après Midi d’un Foehn, Phia Ménard m’a vite parlé du ballet classique. Donc, j’ai appliqué les codes traditionnels de la lumière pour la danse : éclairage en nuances de blanc ou j’ai privilégié les ambiances aux ponctuels…
  • Pour Vortex, nous sommes parti sur quelque chose de plus esthétisant. Une des indications que j’avais, c’était de faire une lumière qui ne se voit pas. J’ai donc travaillé des tableaux très tranchés, en couleurs et directions, mais articulés subtilement entre eux.

Vortex, Cie Phia Ménard, plateau après le spectacle – photo Vincent Laganier

VL : quel est le rythme donné à la lumière ?

AR : pour Vortex, j’ai des transferts de scène très longs, de six à sept minutes. Ça me permet d’articuler les différents tableaux entre eux :

  • du blanc au vert,
  • du vert au rouge,
  • puis retour au blanc,
  • de l’intérieur du plateau vers l’extérieur,
  • sans qu’on le sente,
  • sans qu’on le voie!

J’accompagne ainsi l’évolution radicale du personnage, mais sans que le transfert d’un état à un autre soit radical.

VL : quels sont les matériels d’éclairage utilisés ?

AR : nous accrochons un dispositif autonome composé de trois cercles de 5, 4 et 3 mètres de diamètre. Ils sont équipées des projecteurs, du tulle et de la frise.

Sur le cercle de 4 mètres, je place une vingtaine de projecteurs PAR qui forment, de fait, une couronne de points lumineux. En relation avec la frise, ils sont visibles par le public. Ils évoquent :

  • la lampe du dentiste,
  • la table de dissection ou
  • le ring de boxe.

J’aime particulièrement ces projecteurs. Ils ont une capacité de nuances étonnante.

Plan extrait de la Fiche technique – L’après midi d’un Foehn et Vortex, Cie Non Nova, Mars 2012

Pour les deux spectacles,

  • le reste du plan de feu est principalement composé de PAR,
  • mais j’utilise aussi des PC 2 kW pour la couleur
  • et des découpes, pour la précision du faisceau, bien sûr !

VL : quel est ton moment préféré du spectacle ?

AR : En lumière, sur Vortex, il y a ce transfert, à la fin du spectacle ; on vient de passer peut être ¼ d’heure dans le rouge, notre oeil, notre rétine et notre cerveau sont habitués à cette saturation et lentement, la lumière redevient blanche et à ce moment-là, c’est assez magique parce qu’on voit beaucoup de choses, du vert, du gris (!) mais jamais de blanc.

Interview réalisée par Vincent Laganier, le 26 septembre après la représentation de Rilleux-La-Pape (69)

Interview de Phia Ménard à la Comédie de Caen

Lieu

  • Centre Chrorégraphique National
  • Rillieux-la-Pape, France

Équipe artistique

Dramaturgie Jean-Luc Beaujault
Direction artistique Phia Ménard
Chorégraphe Phia Ménard Compagnie Non Nova
Danseurs Phia Ménard
Scénographe Phia Ménard
Environnement sonore Ivan Roussel Claude Debussy
Créateur lumière Alice Rüest
Costumes Fabrice Ilia Leroy
Accessoires Fabrice Ilia Leroy

Équipe technique

Production Claire Massonnet Honorine Meunier
Régie Pierre Blanchet
Régie lumière Alice Rüest
Construction de la scénographie Philippe Ragot Rodolphe Thibaud Samuel Danilo

ZOOM +

 
De “Corps est graphique” à “Pixel”, l’art de Mourad Merzouki
 
Marionnettes sur l’eau du Vietnam
 
Lee Curant aux lumières du spectacle SUN
 
Fête des Lumières 2013 : Chinese Corner, Lyon

ZOOM -

Poursuivez votre recherche

Sujets Vortex Phia Ménard Biennale de la Danse de Lyon Marionnette Scénographie Lumière Éclairage Circulaire Espace scénique Spectacle Mouvement Projecteur PAR Projecteur découpe Projecteur plan convexe
Effets lumière Lumière en douche Lumière colorée
Techniques d'éclairage Éclairage scénique
Professions Chorégraphe Danseur Créateur lumière Éclairagiste Directeur artistique Musicien
Supports Texte Photo Plan Vidéo
Fonction du lieu Théâtre
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes, au Pôle Atlantique et au Campus Lumière de Lyon.
2 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.