Réalisation

Luminopolis pour (re)découvrir les pouvoirs de la lumière

Retours sur l'expérience immersive Luminopolis proposée par Science Action Normandie. C'est à l'Atrium de Rouen jusqu'au 31 octobre 2021.
4 octobre 2021

Devant nous, une large verrière qui protège la façade d’un bâtiment du XVIe siècle. Cette membrane de verre construite en 2005 nous donne accès à L’Atrium. Un mot lié à la lumière pour évoquer un lieu d’échange ouvert à toutes et à tous. Regroupant une quinzaine d’associations, voici un endroit pour la découverte scientifique technique et industrielle. En effet, Science Action Normandie anime depuis 2019 ces 1 000 m² où expositions, espaces dédiés et planétarium se répondent autour de thèmes annuels. Après l’aéronautique et le spatial, place à l’énergie et à la lumière avec Luminopolis !

Atrium, Rouen, France – Façade en verrière de L’Atrium de Rouen avec reflets de la végétation du parc – Scénographe Cap Sciences et Stéphane Landais et Pauline Pedebernade © Science Action Normandie

S’échapper de la cité de la lumière

C’est en 2017 que Luminopolis voit le jour. Cap Sciences Nouvelle-Aquitaine et le Quai des Savoirs proposent à Bordeaux puis à Toulouse une expérience singulière : une exposition de type escape game. Ainsi, à l’épreuve immersive du jeu se mêle la découverte scientifique.

Par groupe, le visiteur n’a pas plus de 60 minutes pour collecter différents mots qui lui permettront de sortir. Un choix parmi trois niveaux de difficulté est à effectuer avant de pénétrer dans la cité des lumières. On découvre alors un décor futuriste rythmé d’écrans et de lumières bleues. Pas d’ordre particulier pour les énigmes mais des systèmes ingénieux et efficaces pour les résoudre. Un défi physique pourra même vous être proposé avec le Fab’Watt.

Atrium, Rouen, France – Couloir de Luminopolis avec reflets formés par des néons et des miroirs en hexagones – Scénographe Cap Sciences et Stéphane Landais et Pauline Pedebernade © Maxime Brunois

« Aussi, le format de Luminopolis, plus interactif qu’une exposition classique, permet aux visiteurs de participer et d’être acteurs de leur apprentissage. »

Sébastien Vauclair, docteur en astrophysique et membre du comité scientifique, Luminopolis

Atrium, Rouen, France – Scénographie de l’exposition avec panneaux, bornes et écrans plongés dans une lumière bleue – Scénographe Cap Sciences et Stéphane Landais et Pauline Pedebernade © Maxime Brunois

Ludique mais pédagogique

Si cette exposition attire un public important et varié, ce n’est pas que pour le jeu. En effet, un juste équilibre est apprécié au sein de cette expérience entre le ludique et le pédagogique. Le principe de participation active et collaborative facilite la compréhension et la mémorisation. Un moyen novateur pour transmettre les principes parfois complexes de la lumière. On observe les dispositifs puis on manipule leurs curieux objets pour enfin échanger sur des sujets variés. La mission scientifique est réussie est vient être sublimée grâce à des animateurs spécialisés et une méthode d’essai-erreur. Peu importe le nombre de tentatives puisque nous finissons par comprendre !

« Il attire des publics très différents, de la famille aux amis et tout le monde demande déjà quelle sera la prochaine exposition. »

Caroline Evrard, chargée de développement à l’Atrium de Rouen

Atrium, Rouen, France – Projection d’un œil et de cils derrière un atelier dédié à la synthèse additive – Scénographe Cap Sciences et Stéphane Landais et Pauline Pedebernade © Maxime Brunois

Approche kaléidoscopique

La réussite de Luminopolis repose donc dans sa capacité à appréhender les multiples facettes de la lumière. Avec des explications simples mais non réductrices, on aborde alors ce phénomène optique au prisme de la science, de l’art, de la technique, de l’esthétique ou encore de la sociologie. Grâce à des expériences stimulantes, débutants ou confirmés trouveront de quoi nourrir leurs savoirs en la matière.

Atrium, Rouen, France – Dispositif avec lentilles pour une expérience optique expliquant les mécanismes de l’œil – Scénographe Cap Sciences et Stéphane Landais et Pauline Pedebernade © Maxime Brunois

Autour de quatre grandes thématiques, les épreuves proposées nous rappellent encore une fois à quel point la lumière nous anime. « Qu’est-ce que la lumière ? Qu’est-ce que la lumière me fait ? Comment la lumière nous rassemble-t-elle ? La lumière nous permet-elle d’être vivants ? » Pour répondre à ces questions, rendez-vous à l’Atrium jusqu’au 31 octobre 2021 !

Atrium, Rouen, France – Affiche de l’exposition Luminopolis avec effets néons et électricité dans les tons roses et bleus – Scénographe Cap Sciences et Stéphane Landais et Pauline Pedebernade © Science Action Normandie

ZOOM -

Équipe artistique

Commissaire artistique Cap Sciences Bordeaux Nouvelle-Aquitaine Science Action Normandie
Scénographe Cap Sciences Stéphane Landais Pauline Pedebernade
Graphiste Cap Sciences Xavier Grandguillot
Concepteur des contenus Cap Sciences
Réalisateur Cap Sciences
Concepteur dispositifs spéciaux Solilumi
Producteur Cap Sciences
Décorateur Le Quai des Savoirs - Toulouse Métropole Créations Occitanes Toulouse
Scientifique Joël Chevrier André Klarsfeld Bernard Valeur Sébastien Vauclair

Poursuivez votre recherche

Sujets Normandie Rouen Science Optique Jeu interractif Escape game Exposition Expérience Pédagogie Manipulation Projection Atelier Écran Centre scientifique Scénographie lumière Atrium Rouen Luminopolis Luminopolis Rouen Luminopolis escape game Exposition Luminopolis
Effets lumière Lumière directe Lumière graphique Lumière bleue Lumière latérale Projection d'images
Techniques d'éclairage Éclairage intérieur Éclairage dynamique Éclairage scénique Éclairage muséographique Éclairage LED Éclairage Néon
Professions Scientifique Commissaire d'exposition Scénographe Graphiste Réalisateur Producteur Décorateur
Supports Texte Photo
Fonction du lieu Musée
Source Maxime Brunois Light ZOOM Lumière
Étudiant en master à l'École d'architecture de la ville et des territoires Paris-Est, après un BTS Design d'Espace à l'ESAA Duperré. Stagiaire au sein des agences 8'18", CONCEPTO, TVK et ON pendant plusieurs mois. Il contribue à l'édition de l'ouvrage de l'ACE aux éditions du Moniteur, celui des "Places du Grand Paris" pour la SGP et traduit un texte de Gerhard Auer intitulé "Vivre la sobriété en éclairage".
0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lieu

  • L'Atrium
  • 115 Boulevard de l'Europe, France

— Articles connexes —