Lumière et culture au Monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse
Previous
ALÉATOIRE
CafK, le design lumière génère de l’espace, RICH à Nantes
Next
728x90 Animated

Guillaume Pinard : un trou dans le décor à Quimper

Au centre d'art contemporain de Quimper, Le Quartier, l'artiste breton Guillaume Pinard présentait "Un trou dans le décor". Parcours scénographique.
par Vincent Laganier22 mai 2015

De nos jours, il est rare qu’un artiste travaille autant le contenu que la scénographie de ses œuvres. Voici un bel exemple conçu par Guillaume Pinard pour Le Quartier dans le centre de Quimper, en Bretagne. Retour de visite pendant la Nuit des Musées 2015.

En enfilade, quatre salles d’exposition s’enchaînent. Chacune est traitée à sa manière par l’artiste.

“Ainsi, très tôt, ai-je commencé à considérer les œuvres d’art comme des portes et je peux affirmer que c’est à leurs seuils que je cherche encore à me tenir”.

Guillaume Pinard

Guillaume Pinard, Pierre Paul, 2015 - Un trou dans le décor - Le Quartier, Quimper, France - Photo Vincent Laganier

Guillaume Pinard, Pierre Paul, 2015 – Un trou dans le décor – Le Quartier, Quimper, France – Photo Vincent Laganier

Première salle

A même le mur, quatre dessins muraux sont réalisés au fusain. Ils sont inspirés de :

  • la peinture de Pierre Paul Rubens, La chute des damnés, 
  • la version de Charles-Emmanuel Biset, dans un mouvement inversé.

Ici, elles créent comme un trou dans le décor. 

Guillaume Pinard, Pierre Paul, 2015 - Un trou dans le décor - Le Quartier, Quimper, France - Photo Vincent Laganier

Guillaume Pinard, Pierre Paul, 2015 – Un trou dans le décor – Le Quartier, Quimper, France – Photo Vincent Laganier

De chaque côté des murs latéraux, de petites portes ferment l’univers. Deux projecteurs halogène en lèche mur laissent les fresques volontairement dans l’obscurité.

Deuxième salle

Quatre photographies d’une sculpture de lutteurs, de quatre points de vue différents, jouent du décor de l’école des beaux-arts de Rennes en arrière-plan.

Guillaume Pinard, Biorythme, 2015, Les Lutteurs, 2015 - Un trou dans le décor - Le Quartier, Quimper, France - Photo Vincent Laganier

Guillaume Pinard, Biorythme, 2015, Les Lutteurs, 2015 – Un trou dans le décor – Le Quartier, Quimper, France – Photo Vincent Laganier

Elles font face à quatre écrans de petite taille. Ils diffusent en boucle des manipulations du corps. Contraste entre statique et dynamique. Parfois violent, toujours surprenant.

Autour de la colonne existante dans la galerie, l’artiste ajoute un praticable et un piédestal. Sur ce dernier, il place un livre ouvert. 

Guillaume Pinard, Biorythme, 2015 et La Maison de Rubens, 2013 - Un trou dans le décor - Le Quartier, Quimper, France - Photo Vincent Laganier

Guillaume Pinard, Biorythme, 2015 et La Maison de Rubens, 2013 – Un trou dans le décor – Le Quartier, Quimper, France – Photo Vincent Laganier

Sur la couverture, un semblant de décor de théâtre éclairé en latéral haut.

Guillaume Pinard,  La Maison de Rubens, 2013 - Un trou dans le decor - Le Quartier, Quimper, France - Photo Vincent Laganier

Guillaume Pinard, La Maison de Rubens, 2013 – Un trou dans le decor – Le Quartier, Quimper, France – Photo Vincent Laganier

A l’arrière, une maquette d’échafaudage en bois est illuminée en contre-jour par un projecteur. Il découpe une ombre nette sur le sol.

Guillaume Pinard, Biorythme, 2015 - Un trou dans le décor - Le Quartier, Quimper, France - Photo Vincent Laganier

Guillaume Pinard, Biorythme, 2015 – Un trou dans le décor – Le Quartier, Quimper, France – Photo Vincent Laganier

Hommage simple à la maison de Rubens tandis que la salle se diffuse dans l’halogène.

Petite salle

Transition. Une modélisation 3D en rotation est projetée. Elle dévoile l’endroit et l’envers d’une statue antique.

Troisième salle

Changement d’ambiance. Un éclairage uniforme par des tubes fluorescents blanc froid annule toutes les ombres.

Guillaume Pinard, La Première pierre, 2015 et Marcus, 2015 - Un trou dans le décor - Le Quartier, Quimper, France - Photo Vincent Laganier

Guillaume Pinard, La Première pierre, 2015 et Marcus, 2015 – Un trou dans le décor – Le Quartier, Quimper, France – Photo Vincent Laganier

Sur un socle trop large, une sculpture de sanglier en tuffeau accueille le visiteur. Le dispositif rend la sculpture inaccessible au toucher.

Guillaume Pinard, Marcus, 2015 - Un trou dans le décor - Le Quartier, Quimper, France - Photo Vincent Laganier

Guillaume Pinard, Marcus, 2015 – Un trou dans le décor – Le Quartier, Quimper, France – Photo Vincent Laganier

Dans l’angle opposé, soixante bas-reliefs au fusain créent une impression de mémorial. Ils sont issus de la colonne de Trajan de 44 mètres à Rome. 

Guillaume Pinard, Marcus, 2015 - Un trou dans le décor - Le Quartier, Quimper, France - Photo Vincent Laganier

Guillaume Pinard, Marcus, 2015 – Un trou dans le décor – Le Quartier, Quimper, France – Photo Vincent Laganier

A hauteur d’homme et sans réalité augmentée, la scénographie rend accessible ces fresques. Pour autant, la luminance des tubes fluorescents perturbe la vision de l’œuvre.

Quatrième salle

En écho au rituel de décollation, toutes les techniques graphiques, de la peinture à la sculpture, sont utilisées par Guillaume Pinard. 

Guillaume Pinard, Les Métamorphoses de Yan’ Dargent, 2015 - Un trou dans le décor - Le Quartier, Quimper, France - Photo Vincent Laganier

Guillaume Pinard, Les Métamorphoses de Yan’ Dargent, 2015 – Un trou dans le décor – Le Quartier, Quimper, France – Photo Vincent Laganier

Même éclairage non intégré et distrayant tandis que le propos aurait permis une autre mise en lumière.

Guillaume Pinard, Les Métamorphoses de Yan’ Dargent, 2015 - Un trou dans le décor - Le Quartier, Quimper, France - Photo Vincent Laganier

Guillaume Pinard, Les Métamorphoses de Yan’ Dargent, 2015 – Un trou dans le décor – Le Quartier, Quimper, France – Photo Vincent Laganier

La partie la plus impressionnante est sans aucun doute les quatre dernières sculptures. Placées en enfilade, leurs têtes sculptées s’expriment dans plusieurs styles artistiques. 

Guillaume Pinard, Les Métamorphoses de Yan’ Dargent, 2015 - Un trou dans le décor - Le Quartier, Quimper, France - Photo Vincent Laganier

Guillaume Pinard, Les Métamorphoses de Yan’ Dargent, 2015 – Un trou dans le décor – Le Quartier, Quimper, France – Photo Vincent Laganier

Lieu

  • Le Quartier
  • Esplanade François Mitterrand, Quimper, France

Équipe artistique

Commissaire artistique Keren Detton
Artistes Guillaume Pinard
Texte Anna Olszewska

ZOOM +

 
Marc Dumas, vers une sculpture de lumière
 
Éclairages de maquettes à Nantes : Théâtres en utopie
 
Architect at Work, une exposition pour la prescription
 
Hommage à Ekkehart Rautenstrauch

ZOOM -

Poursuivez votre recherche

Sujets Art Scénographie Éclairage Mise en scène Sculpture
Effets lumière Lumière directe Lumière diffuse Lumière ponctuelle
Techniques d'éclairage Éclairage muséographique
Professions Artiste Plasticien Scénographe
Supports Dessin Peinture
Fonction du lieu Galerie d'exposition
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en conception lumière à l’ENSA Nantes, en art lumière l'ENSATT Lyon et au projet d'éclairage à l’INSA Lyon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE