Château de Quéribus tout en nuances de lumière blanche
Previous
ALÉATOIRE
Tour 360 View : trames d'architecture et de lumière
Next
728x90 Animated

Cabaret, le musical en lumière par Laurent Kaye

Willkommen, Bienvenue, Welcome au Cabaret ! Le musical mis en scène par Michel Kacenelenbogen revient sur scène. Interview de Laurent Kaye, créateur lumière.
par Vincent Laganier21 décembre 2017

LE PITCH : Cabaret, le musical. Berlin, les années 30. Fraîchement débarqué, le jeune Américain Cliff Bradshaw découvre le Kit Kat Klub, une sulfureuse boîte de nuit où se produit la sensuelle Sally Bowles. Autour d’elle, l’extravagant maître de cérémonie Emcee et sa bande de boys and girls singent et parodient le beau monde : ils sont les rois du show, du divertissement et de la provocation. Au Kit Kat Klub, tout est permis pour profiter des folles nuits berlinoises ! Mais même à l’abri dans cette enclave de liberté, le bruit des bottes leur parvient… “Willkommen, Bienvenue, Welcome !”

Comment est né le spectacle Cabaret ?

Laurent Kaye : au départ, c’était une demande du metteur en scène Michel Kacenelenbogen, directeur du Théâtre Le public de travailler sur une comédie musicale. Depuis longtemps, il souhaitait créer ce spectacle. Michel est un metteur en scène avec lequel je travaille depuis ses premières créations. Tout naturellement, il a proposé à ses plus fidèles collaborateurs d’y participer. Sachant que, de mon côté, j’ai toujours été très attiré par la comédie musicale.

Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Metteur en scène : Michel Kacenelenbogen – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

Où la comédie musicale a-t-elle été créée ?

LK : l’idée était de créer le spectacle au Théâtre Le public. Par rapport aux ambitions que Michel avait pour ce spectacle, très vite il s’est rendu compte que c’était un peu à l’étroit. Des salles très bien équipées, il n’y en a pas beaucoup à Bruxelles en théâtre. La création a eu lieu au Théâtre national de Bruxelles avec un grand plateau et l’équipe technique du Théâtre national.

Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Metteur en scène : Michel Kacenelenbogen – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

Comment s’est passée la création lumière ?

LK : avec le metteur en scène, quand il a commencé un peu à avoir les idées claires, on s’est fait une réunion de travail et de préparation avec la maquette [nrdl : scénographique]. A ce moment-là, j’interviens par rapport aux différentes propositions et possibilités. C’est quelque chose qui se fait une fois que le décor a été conçu.

Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Metteur en scène : Michel Kacenelenbogen – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

LK : avec le scénographe, le travail était légèrement plus distant, car il était souvent à l’étranger. Donc, on a plutôt travaillé en plans. Le côté très épuré du décor amène pas mal de possibilités. Ce décor est mouvant. Il tourne en fait, ce qui permet d’évoquer plusieurs endroits.

Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Metteur en scène : Michel Kacenelenbogen – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

SCÉNOGRAPHIE : le décor est constitué de trois éléments principaux : un praticable avec l’orchestre au-dessus, un rideau de perles qui crée des transparences avec le fond de scène et une tournette annulaire par laquelle arrive du mobilier d’intérieur, comme par magie.

La lumière joue sur le rideau de perles ?

LK : la force du rideau de perles est d’être très significatif vers la fin du spectacle ou très réjouissant pour le Cabaret et son côté festif. Je lui donne de la couleur latéralement, du haut, des chasers, des points blancs très fort au-dessus. Il a plusieurs axes de lecture, plusieurs valeurs et plusieurs sens. C’est pour moi un élément très important du spectacle.

Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Metteur en scène : Michel Kacenelenbogen – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

CRÉATION LUMIÈRE : le rideau de perles est réalisé en chaîne métallique. Il démontre toute l’importance du travail du créateur lumière sur scène. Dans la première partie du spectacle, ce rideau de perles prend toutes les couleurs. Il a vraiment une matière en tant que fond de scène. Avec la dramaturgie qui s’installe et que l’histoire se raconte, il se transforme progressivement et change de signification.

Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Metteur en scène : Michel Kacenelenbogen – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

Quel est la temporalité lumière du spectacle ?

LK : le début du spectacle est très festif avec l’arrivée du titre Cabaret découpé. Il doit y avoir une impulsion très forte au niveau de la couleur et de la dynamique. On assume le rouge du Cabaret et on y va à fond.

Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Metteur en scène : Michel Kacenelenbogen – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

LK : au fur et à mesure que le spectacle avance, on supprime de plus en plus de couleur. Donc, on arrive de plus en plus à une lumière « dark » qui est de plus en plus sombre. Elle se termine vers un blanc foncé – ce qui est une drôle de réflexion quand on parle de la lumière – mais on arrive dans un espèce de gris foncé. J’utilise des couloirs de lumière blanche très pure qui joue avec le noir du reste de la scène pour arriver à quelque chose de très dur.

Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Metteur en scène : Michel Kacenelenbogen – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

Un travail important avec le metteur en scène ?

LK : quand on va vers ce genre de lumière, il faut rencontrer un metteur en scène qui entend ça. C’est assez rare. Il va tout faire pour que la mise en scène puisse fonctionner avec ces couloirs de lumière ; ce qui n’est pas le cas de tout le monde. C’est le gros avantage de travailler avec Michel Kacenelenbogen et une personne qu’on connait bien.

Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Metteur en scène : Michel Kacenelenbogen – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

LK : c’est très compliqué de faire jouer les comédiens de face, parce qu’ils vont se prendre l’ombre d’un autre comédien. Donc, c’est un travail de placement et de mise en scène de mettre les personnages de biais, dans des zones très précises à chaque fois, pour ne pas bouffer la lumière de l’autre comédien.

Comment le rideau de perles est-il éclairé ?

LK : de mémoire, je pense que j’avais une série de découpes en douche juste pour le rideau, câblés de manière séparée de sorte à créer un chaser de couleur, de cour à jardin et de jardin à cour, zone par zone. Il y a aussi tout un ensemble de BT blanc très serrés qui sont exclusivement utilisés à la fin du spectacle et des PAR en douche.

Plan lumière, cintre, en tournée – Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

CK : il y a aussi une rampe d’avant-scène qui prend les comédiens en contre-plongée et donne une autre couleur au rideau. Le rideau est éclairé par la rampe d’avant-scène pour une couleur, les douches en rose, les BT en blanc, les rampes dichroïques latérales en rouge et bleu. Aussi, indirectement par le titre lumineux “Cabaret”, les lettres s’éclairent par l’arrière.

Les latéraux sont en trois couleurs ?

LK : oui, je pense que j’avais utilisé du PAR à deux niveaux en trois couleurs rouge, bleu et rose en différents plans.

Plan lumière, sol, en tournée – Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

Comment est éclairé de l’orchestre ?

LK : comme l’orchestre fait intégralement partie du spectacle et du décor, j’ai refusé que leurs pupitres soient éclairés en permanence. C’est toujours un peu angoissant pour les musiciens, comme ils ne connaissent pas leurs partitions par cœur. Si l’on garde des petites LED allumées en permanence, on ne peut pas avoir un noir total qui participe à l’action dramatique.

Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Metteur en scène : Michel Kacenelenbogen – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

LY : il y avait des moments où je voulais que l’orchestre soit dans le noir. Donc, c’était une angoisse du chef d’orchestre et du régisseur lumière d’envoyer le bon top, au bon moment, pour que la lumière des pupitres monte à l’instant où ils doivent jouer leurs premières notes.

Quelques mots sur le cyclorama ?

LK : pour le fond de scène, je voulais que ce soit un fond d’air le plus clair possible. En général, les cyclos on les attaque par l’arrière en rétro-projection. Ici, comme on avait de la profondeur et qu’on avait plus de matériel d’éclairage, j’ai travaillé en double réflexion. C’est-à-dire que derrière le cyclo, il y a un fond blanc. Les sources sont au sol et éclairent vers ce fond blanc. La lumière revient en réflexion de ce fond blanc vers le cyclo. Ainsi, on obtient un cyclo avec une lumière la plus étale possible. Evidemment, on perd un peu de puissance, mais ça parait plus lointain, plus juste et plus beau pour le spectateur.

Cabaret, le musical, Théâtre Le public – Metteur en scène : Michel Kacenelenbogen – Création lumière : Laurent Kaye © Marianne Grimont

Propos recueillis par Vincent Laganier, le 8 décembre 2017

Représentation de la tournée 2017 à la Maison de la Danse de Lyon

Création 2014 du Théâtre Le Public, Bruxelles, Belgique

Tournée Cabaret 2017-2018

Équipe artistique

Auteur John Van Druten
Histoire Christopher Isherwood
Livret Joe Masteroff
Musique John Kander
Texte Fred Ebb
Mise en scène Michel Kacenelenbogen
Chef d'orchestre Pascal Charpentier
Chorégraphe Thierry Smits
Assistante à la mise en scène Hélène Catsaras
Assistant à la dramaturgie Lou Kacen
Assistante à la direction musicale Julie Delbart
Assistante du chorégraphe Nitay Lehrer Nicola Leahey
Assistant à la scénographie Chloé Kegelart
Comédiens Taïla Onraedt Antoine Guillaume Baptiste Blampain Didier Colfs Delphine Gardin Nitya Fierens Samuel Anastasi Jolijn Antonissen Léonor Bailleul Steven Colombeen Sarah Delforge Floriane Jamar Damien Locqueneux Jeroen Logghe Bruno Mullenaerts
Musiciens Pauline Leblond Gilles Carlier Charles Michiels Mathieu Najean Julien Guilloux Cédric Raymond Julie Delbart Toine Cnockaert Jo Mahieu Jess Jacob
Scénographe Vincent Lemaire
Créateur lumière Laurent Kaye
Costumes Chandra Vellut
Maquillage Bernard Floch
Créateur coiffures Thierry Pommerell

Équipe technique

Production Théâtre Le Public
Coproduction Théâtre National de Bruxelles Théâtre de Liège Théâtre de L'Éveil
Partenaires Maison de la Culture d'Arlon Théâtre de Namur Atelier Théâtre Jean Vilar Théâtre du Passage de Neuchâtel Nuithonie - Équilibre à Fribourg Centre Culturel de l'arrondissement de Huy
Directeur technique Maximilien Westerlinck
Régie plateau Nicolas Oubraham Pierre Hendrickx Dimitri Wauters
Régie lumière Matthias Polart Sylvain Formatche Ondine Delaunois
Régie son Marco Gudanski Xavier Gilis
Habilleuse Chloë Dilasser

Lieux

  • Théâtre Le Public
  • Saint-Josse-ten-Noode, Belgique
  • Maison de la danse
  • Lyon, France

Livres

Penser la lumière, de Dominique Bruguière

Dominique Bruguière crée des lumières pour le théâtre, l'opéra et la danse. Penser la lumière est une réflexion sur la composition de la lumière à la scène.

En savoir plus...

Noir, lumière et théâtralité

Une traversée historique et esthétique du noir au théâtre et de la lumière à la scène. Un livre de Véronique Perruchon à dévorer avant de se coucher.

En savoir plus...

Guide pratique de l'éclairage - Cinéma, Télévision, Théâtre - 5e éd.

Unique en son genre, ce guide pratique aborde les aspects théoriques, esthétiques et techniques de l'éclairage en cinéma, théâtre et télévision.

En savoir plus...

Poursuivez votre recherche

Sujets Cabaret Comédie musicale Théâtre Conception lumière Scénographie Mise en scène Création lumière Décor Praticable orchestre Rideau de perle Matériau aluminium Rideau gris Lumière sens Couloir de lumière Projecteur découpe BT PAR Enseigne lumineuse LED Cyclorama Double réflexion
Effets lumière Lumière colorée Lumière blanche
Techniques d'éclairage Éclairage scénique
Professions Créateur lumière
Supports Texte Photo
Fonction du lieu Spectacle
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en conception lumière à l’ENSA Nantes, en photographie l'ENSA Strasbourg, en art lumière l'ENSATT Lyon et au projet d'éclairage à l’INSA Lyon.
728x90 Animated

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

728x90 Animated