Interview

Paris 2024, centre aquatique, lumière et éclairage sportif

Comment le Centre aquatique olympique de Paris 2024 est durablement lumineux ? Éclairage naturel et sportif des architectes VenhoevenCS et Ateliers 2/3/4/.

Le Centre aquatique olympique (CAO) est un projet clé pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Il a été inauguré le 4 avril en présence du Président de la République, Emmanuel Macron, et de diverses personnalités politiques et sportives. Financé par plusieurs entités publiques, ce complexe est le seul équipement sportif permanent construit pour les Jeux.

« Nous sommes très fiers d’inaugurer le Centre Aquatique Olympique […] utile à la compétition et essentiel au développement du département de la Seine-Saint-Denis et au rayonnement de la Métropole du Grand Paris. »

Patrick Ollier, Président, Métropole du Grand Paris

« Seul équipement sportif pérenne construit pour les Jeux, le CAO sera aussi un héritage fort pour le mouvement sportif et les athlètes français. »

Tony Estanguet, Président, Paris 2024

Stade de France et Centre aquatique olympique avec panneaux photovoltaïques, Saint-Denis, France – vue de drone – Photo © Nicolas Grosmond
  • Anne Hidalgo, Présidente de la Solideo et Maire de Paris, et Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France, ont toutes deux mis en avant le projet réalisé dans les temps et son héritage pour la Seine-Saint-Denis.
  • Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et Mathieu Hanotin, Maire de Saint-Denis, ont également exprimé leur enthousiasme pour l’impact positif du CAO sur le département et la ville.
Simulation 3D, ZAC Plaine Saulnier, allée du centre aquatique olympique – Métropole du Grand Paris, Saint-Denis, France – Paysagiste © Empreinte

Centre aquatique olympique Paris 2024 et la phase héritage

Le CAO se veut un modèle d’innovation et de durabilité. Tout d’abord, sa toiture concave en bois est tout simplement extraordinaire. Ensuite, sa toiture possède la plus grande ferme photovoltaïque sur un bâtiment public en France.

  • Pendant Paris 2024, le centre aquatique olympique accueillera les épreuves de plongeon, de natation artistique et de water-polo.
  • Après les Jeux, il entrera dans sa phase Héritage, devenant un centre sportif de loisirs et d’apprentissage de la natation pour tous les publics. Il accueillera alors le pôle France de plongeon.
  • En 2026 : il organisera les Championnats d’Europe de natation.
Centre aquatique olympique, lumiere naturelle et éclairage sportif, piscine avec reflet mur-rideau, Saint-Denis, France – Architectes VenhoevenCS, Ateliers 2/3/4/ – Photo © Jad Sylla

Centre aquatique olympique de Saint-Denis, lumière et éclairage

Vive la lumière naturelle au Centre aquatique olympique de Saint-Denis. De l’architecture à l’éclairage sportif, retrouvons la suite du travail des architectes sur les ambiances lumineuses :

Comment est traitée la lumière naturelle en toiture ?

Laure Mériaud : En résumé, nous avons travaillé avec nos bureaux d’études, notamment le BET environnement Indiggo, sur la question du facteur de la lumière du jour. L’espace mesure 80 m de large par 100 m de long. Nous voulions placer des verrières au centre de la halle olympique. L’idée était d’éclairer le cœur du bâtiment.

Quelles étaient vos exigences en termes d’architecture ?

Cécilia Gross : Le plafond doit être dynamique mais ne pas perturber les nageurs. Un élément en biais n’aurait pas été possible, car cela aurait empêché les compétitions de natation. Il faut donc donner un support pour les nageurs, rythmé et dynamique.

Nous avons créé des séries de verrières zénithales, mais pas une seule énorme. C’est ce qui fait la magie du lieu.

Centre aquatique olympique, lumiere naturelle et éclairage sportif et charpente bois, bassin modulaire, Saint-Denis, France – Architectes Venhoeven CS, Ateliers 2/3/4/ – Photo © Jean-Philippe Mesgue

Laure Mériaud : Les bandes répondent à la division de l’espace et mettent en valeur les poutres.

Quels effets la lumière naturelle donne à l’intérieur ?

Laure Mériaud : Sans voir la source du soleil, la lumière se reflète sur le bois. Elle crée un effet divin qui souligne le rythme des poutres. Ça fait partie de notre travail quotidien.

Centre aquatique olympique, détail des grandes verrières zénithales sur la charpente en bois concave, Saint-Denis, France – Architectes Venhoeven CS, Ateliers 2/3/4/ – Photo © Salem Mostefaoui

Cécilia Gross : Le côté flou sur le bois apporte de la lumière douce et de la dynamique dans notre composition. La douceur de la lumière est surprenante et très agréable.

Comment sont conçues les grandes verrières latérales ?

Laure Mériaud : Les grandes verrières offrent une expérience cinématographique unique, comme si le Stade de France était vraiment à côté de nous. La division de la trame de ce mur-rideau permet une vision totalement transparente. À l’intérieur, on se sent très bien grâce au volume spacieux et à la lumière naturelle.

Centre aquatique olympique, vue tribunes, éclairage sportif piscine, bassins et plongeoir, Saint-Denis, France – Luminaires Gewiss – Architectes VenhoevenCS, Ateliers 2/3/4/ – Photo © Jad Sylla

Les façades sont posées en pied, avec un effort latéral, mais sans être tenues en tête. Malgré cela, elles supportent les lames de bois. La structure en bois et la toiture sont un exploit d’ingénierie mondial. Ce qui est génial, c’est que nous avons conçu ces éléments.

Notre travail d’architecte consiste à donner à lire l’espace et à jouer avec les transparences pour permettre au regard de traverser. Ainsi, les entrées des spectateurs sont également transparentes.

Comment les mille-pattes éclairent-ils le bassin olympique ?

Cécilia Gross : Les mille-pattes suivent la toiture. Il y en a un de chaque côté du bassin olympique. Il y a énormément de luminaires. Des orientations différentes des projecteurs LED assurent une homogénéité parfaite de l’éclairage sportif.

Centre aquatique olympique, passerelle éclairage sportif de la piscine, Saint-Denis, France – Luminaires Smart Pro 2+2M, Gewiss – Architectes VenhoevenCS, Ateliers 2/3/4/ – Photo © Jad Sylla

Laure Mériaud : Parce qu’on dirait qu’ils dansent.

Cécilia Gross : C’est pour ça que nous les appelons les mille-pattes, parce qu’il y a plein de pattes. Vu qu’il y a plein de facettes différentes de lumière, il y a un côté vivant.

Qui a réalisé le projet d’éclairage sportif du bassin ?

Laure Mériaud : Notre bureau d’étude électrique INEX a réalisé l’éclairage sportif. L’idée était de ne pas avoir d’éclairage au-dessus du bassin pour des raisons pratiques de maintenance. Les formes et positions des projecteurs varient. Les adaptations incluent une hauteur des suspensions plus importante par rapport au toit.

Centre aquatique olympique, vue tribunes, éclairage sportif, natation artistique et water-polo, Saint-Denis, France – Luminaires Gewiss – Architectes VenhoevenCS, Ateliers234 – Photo © Jad Sylla

Éclairage sportif des bassins : luminaire Smart Pro 2+2M

  • Source lumineuse : LED CSP, 5700 K, IRC 90, 61 000 lm
  • Optique : asymétriques A1 et A3, symétriques C1 et C4
  • Dimension d’un projecteur : 525 x 545 x 235 mm, IP66
  • Puissance consommée par luminaire : 660 W
  • Driver : séparé dans boitier installé sur le chemin de câble.
  • Pilotage : DALI
  • Scénario lumière : Compétitions internationales, compétitions nationales et entrainements loisirs.
  • Matériaux : Aluminium moulé sous pression
  • Fabrication : made in Italie
  • Luminaires installés : 132
  • Fabricant de luminaires : Gewiss

Cécilia Gross : Tout flotte finalement avec une nappe de bois et une lumière magique venant d’en haut.

Centre aquatique olympique, éclairage sportif, bassin modulaire et plongeoirs, Saint-Denis, France – Architectes Venhoeven CS, Ateliers 2/3/4/ – Photo © Jean-Philippe Mesguen

Éclairage des gradins : luminaire Smart Pro 1M

  • Source lumineuse : LED CSP, 5700 K, IRC 90, 18 700 lm
  • Dimension d’un projecteur : 260 x 460 x 98 mm, IP66
  • Puissance consommée par luminaire : 165 W
  • Driver : intégré au projecteur
  • Pilotage : DALI
  • Scénario lumière : Compétitions internationales, compétitions nationales et entrainements loisirs.
  • Matériaux : Aluminium moulé sous pression
  • Fabrication : made in Italie
  • Luminaires installés : 150
  • Fabricant de luminaires : Gewiss
Centre aquatique olympique, éclairage des tribunes, piscine côté plongeoir, Saint-Denis, France – Luminaires Smart Pro 1M, Gewiss – Architectes VenhoevenCS, Ateliers 2/3/4/ – Photo © Jad Sylla

À quoi servent les grandes lames en bois autour du bâtiment ?

Cécilia Gross : À l’extérieur du bâtiment, nous avons entouré l’espace avec de grandes lames de bois pour créer des zones intermédiaires. Dans l’ensemble du projet, nous cherchons à effacer les limites entre l’intérieur et l’extérieur, entre le public et le privé, afin de favoriser les rencontres. Cet espace intermédiaire est à la fois public d’un côté et collectif de l’autre. Il offre une protection, sans pour autant entrer dans l’arène. Cela rappelle la colonnade de la rue de Rivoli, comme tu aimes à le souligner.

Centre aquatique olympique, détail des grandes lames en bois en façade, Saint-Denis, France – Architectes Venhoeven CS, Ateliers 2/3/4/ – Photo © Salem Mostefaoui

Laure Mériaud : Oui, absolument. Cet espace est protégé et couvert. Il offre une vue magnifique sur la hauteur du bâtiment. Avec ces grandes lames de bois, nous ne nous sentons ni à l’extérieur ni enfermés. C’est un entre-deux.

Simulation 3D extérieure diurne, éclairage naturel de la galerie périphérique – Centre aquatique olympique, Saint-Denis – Architectes Venhoeven CS, Ateliers 2/3/4/ – Image © Proloog

Cécilia Gross : En phase héritage après Paris 2024, je pense que la vie quotidienne sera ici très agréable. Il y aura du sport, des cours de yoga, le tout sans souci.

Comment voyez-vous l’avenir de l’architecture au regard de la lumière ?

Cécilia Gross : L’architecture doit favoriser la lumière naturelle. La juste mesure est essentielle. Tout ne se résume pas à un geste.

Laure Mériaud : Être sobre partout, mais peut-être marquer la différence par la lumière. C’est ce que nous faisons dans nos projets.

Propos recueillis le 8 novembre 2023 à Paris par Vincent Laganier.

A suivre…

Passerelle du centre aquatique : un espace public paysage

Collection de livre sur un centre aquatique

Espace aquatique de la Côtière, la réalisation de LILÔ

Espace aquatique de la Côtière, la réalisation de LILO – Photographies et texte : Vincent Laganier – Architectes Chabanne et Partenaires – couverture © Light ZOOM Lumière
  • Architectes : Chabanne & Partenaires
  • Texte et photographies : Vincent Laganier
  • Format : A5 paysage
  • Type de livre : guide pratique
  • 240 pages
  • Prix public :  10,00€

Approfondir le sujet

Image en tête de l’article : Centre aquatique olympique, lumière naturelle et éclairage sportif, piscine et reflet mur-rideau, Saint-Denis, France – Architectes VenhoevenCS, Ateliers 2/3/4/ – Photo © Jad Sylla

Équipe du projet

Organisateur d'événement Paris 2024
Maîtrise d'ouvrage Métropole du Grand Paris
Maître d'ouvrage délégué Bouygues Bâtiment Île-de-France
Gestionnaire de l’équipement Récréa Dalkia
Architecte VenhoevenCS Cécilia Gross Ateliers 2/3/4/ Laure Meriaud
Chef de projet Yves de Pommereau Arjen Zaal Arnaud Talon Clément Arnaud
Architecte paysagiste Ateliers 2/3/4/
Entreprise de maintenance Dalkia
BET structures SBP - Schlaich Bergermann Partner
BET façade SBP - Schlaich Bergermann Partner
BET fluides Inex
Traitement eau Katene
BET environnement Inddigo
BET voirie, réseaux, divers CL Infra
Acousticien Peutz
Économiste Mazet & Associés
Coordonnateur SSI CSD & Associés
BE contrôle Socotec
Bassins Inox revêtu Myrtha Pools
Installateur Phibor Entreprises
Matériel d'éclairage Gewiss
Référence produit d'éclairage Smart Pro 2+2M Smart Pro 1M

Lieu

  • Centre aquatique olympique
  • Saint-Denis, France

Livres

Espace aquatique de la Côtière : la réalisation de LILÔ

Architecture bioclimatique, visitez l'espace aquatique de la Côtière LILÔ dans l'Ain avec ce livre. Un reportage photo de Vincent Laganier.

En savoir plus...

Éclairage et lumière du IIIe millénaire, 2000-2050, un livre collector

Depuis 20 ans, le phénomène éclairage vit une mutation sans précédent. Ville, espace public, architecture, conception lumière.

En savoir plus...

Vivre la sobriété en éclairage, traduit par Maxime Brunois

Qu’est-ce que la lumière vivante ? En architecture et habitat, Gerard Auer en donne une explication dans Vivre la sobriété en éclairage.

En savoir plus...

London 2012, Sustainable Design, Delivering a Games Legacy

L’ouvrage est un vaste regard sur la façon dont l'environnement a pénétré la pensée de tous les aspects des Jeux olympiques de Londres 2012.

En savoir plus...

Poursuivez votre recherche

Rédacteur en chef et éditeur du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Architecte diplômé de l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes. Éclairagiste par passion depuis 1997 en Europe. Auteur de sept ouvrages de référence sur la lumière, l'éclairage, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes et à l’ENSATT Lyon.
  • C’est vraiment dommage en 2024 d’avoir conçu un centre aquatique avec zéro considération pour des éléments scéniques ou audiovisuels. Cela semble d’un autre temps. Il est pourtant facile de voir comment sont habillées les piscines lors des championnats du monde ou autres compétitions. Ici, il sera extrêmement difficile de pouvoir obtenir un noir ou d’accrocher des ponts, elements scéniques etc…

    • @Antoine Dans un espace qui privilégie l’éclairage naturel, le but n’est pas d’obtenir un noir comme au théâtre, mais bien de laisser entrer la lumière du jour au maximum. Quant à l’audiovisuel de cet espace aquatique, ce n’est pas le sujet de notre article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Articles
connexes