Visualiseur 3D en éclairage scénique et lighting opérateur
Previous
ALÉATOIRE
Agence I.C.O.N. éclairage architectural entre Paris et Tokyo
Next

Akari-Lisa Ishii : des Beaux-Arts à la conception lumière

Conceptrice lumière japonaise installée à Paris, parcours de Akari-Lisa Ishii, des Beaux-Arts à la conception lumière. Rencontre décisive avec Louis Clair.
par Vincent Laganier1 juin 2021

Quel est ton parcours depuis les Beaux-Arts de Tokyo ?

Akari-Lisa Ishii : au lycée, j’étais déjà très intéressée par les beaux-arts. J’ai étudié à l’université des Arts à Tokyo où j’ai appris l’histoire de l’art, l’architecture, à dessiner, à travailler sur le bois… tout ce qui est la base des techniques de l’art. Il n’y a que deux facultés où l’art plastique et la musique sont enseignés ensemble dans le campus. Alors, j’ai commencé à faire la scénographie des opéras des étudiants en musique.

Université des Arts de Tokyo, Japon – façade avec rayons de soleil et ombres des arbres © Kakidai, Wikipedia

Après quatre ans d’étude, je me suis intéressée à l’histoire de l’architecture et de la ville. J’ai alors suivi mon 3ème cycle de Master à l’université de Tokyo en philosophie de l’urbanisme.

Quand es-tu partie étudier aux USA et en France ?

Je voulais continuer à apprendre le design. Entre 1990 et 1994, j’ai fait quelques stages et suivi des petits cours aux États-Unis. Puis, un an à Paris dans une école de design, qui n’existe plus d’ailleurs. J’ai appris beaucoup de choses.

Musée-Fort de la Pompelle, France – Concepteur lumière et photo : Akari-Lisa Ishii, I.C.O.N.

Un des thèmes était sur le design des luminaires ; un sujet qui m’a tout de suite intrigué. Ainsi, la lumière devenait le cœur réunissant tous mes centres d’intérêt, l’architecture, les beaux-arts, le cinéma, les photos et l’opéra, etc.

Comment as-tu découvert le design lumière ?

Notamment dans l’école de design à Paris quand j’ai dessiné cette lampe. C’était une matière qui m’a fasciné. J’ai pu jouer avec la forme de la lumière, les ombres, les relations avec de l’eau et les fleurs. C’était une lampe de table complètement atypique. J’ai eu une bonne note. Ça m’a encouragée.

Château d’eau de Cherbourg-Octeville – Architecte et scénographie Atelier-Lab – Conception lumière et photo I.C.O.N.

Ensuite, j’ai dû trouver un stage d’étudiant et j’ai rencontré Louis Clair. J’ai fait un petit stage chez Light Cibles pendant les vacances. Il m’a donné des projets personnels à faire. Je suis venue le voir, tous les mois, pour lui montrer mes dessins et croquis. Il m’a dit que j’avais une sensibilité et il m’a encouragée à faire de la lumière. À l’époque, je n’étais pas sûre de faire le bon choix. Ce moment d’hésitation me paraît complètement ridicule aujourd’hui et j’en rigole. Pour lui, j’étais destinée à faire de la lumière, en dehors et indépendamment de ce qu’avait fait ma mère.

Qu’est-ce que cette rencontre avec Louis Clair t’a apporté ?

Sa démarche de raconter l’histoire avec la lumière, ça m’a beaucoup plu. La lumière n’est pas juste une matière physique. C’est une narratrice et une histoire. Il était en train de travailler sur de gros projets, comme les grands projets de Paris et les premiers plans lumière, et de tracer l’histoire de la lumière. C’est une approche qui m’a enchantée parce que la lumière n’est pas juste là pour éclairer les choses. Elle peut être un fil conducteur beaucoup plus grand dans la création de la ville.

Cathédrale Notre Dame de Paris, France – façade occidentale de nuit – Conception lumière : Roger Narboni, Concepto et Louis Clair, Light Cibles avec Italo Rota © Livioandronico2013, Wikipédia

Il m’a aussi amenée voir le cinéma en noir et blanc. Je ne me rappelle pas de ce qu’on a vu, parce qu’il m’a expliqué l’histoire des jeux d’ombres et de lumières pendant toute la durée du film. Mais, j’ai compris le sens de la lumière. J’ai eu un extraordinaire mentor qui m’a un peu révélé la lumière et « l’amour » pour la lumière.

Comment s’est passé ton retour au Japon ?

Je suis rentrée au Japon et j’ai dit à ma mère : finalement, je vais être créatrice de lumière. Elle est « tombée de la chaise » parce qu’elle ne s’y attendait pas du tout. Ma mère était déjà dans le design lumière. Elle m’a toujours amenée au chantier pour voir comment c’était éclairé. Étant enfant, je voulais respirer… Ça m’a plus agacée qu’autre chose, car j’avais la sensation de rivaliser avec elle ; que « ma maman aimait plus son travail que sa fille ». Finalement, c’est grâce à elle que j’ai beaucoup de références et de connaissances dans la culture et l’histoire de la lumière !

Light Message for Peace Brandenburg Gate, Berlin, Germany © Motoko Ishii Lighting Design

Light Message for Peace Brandenburg Gate, Berlin, Allemagne – Conception lumière : Motoko Ishii et Akari-Lisa Ishii © Motoko Ishii Lighting Design

Comment t’es-tu formée à la conception lumière ?

Je suis partie quelques mois à New York chez Howard Brandston, en tant que stagiaire. Ensuite, trois ans à Tokyo dans le studio de ma mère, Motoko Ishii Lighting Design, en tant qu’assistante conceptrice lumière. Enfin, j’ai fait cinq ans comme chef de projet chez Light Cibles à Paris.

 

À suivre…

Agence I.C.O.N. l’éclairage entre Paris et Tokyo

Approfondir le sujet

Livres

Iconic Light, le monde de lumière de Akari-Lisa Ishii

Conceptrice lumière, Akari-Lisa Ishii fête les 10 ans de son agence I.C.O.N à Paris. Un ouvrage monographique qui présente de belles références en éclairage.

En savoir plus...

Motoko ∞ Lightopia - 50 ans de conception lumière Japon-Europe

Pour fêter les 50 ans de conception lumière Japon-Europe, Motoko Ishii publie 150 réalisations d’éclairage à travers le monde. Un superbe livre collector.

En savoir plus...

La conception lumière, appréhender le contexte, les enjeux et les acteurs

Coordonné par l’ACE et rédigé par 57 contributeurs représentatifs du projet d'éclairage, nouvel ouvrage de référence pour la conception lumière au Moniteur.

En savoir plus...

Équipe du projet

Concepteur lumière Akari-Lisa Ishii I.C.O.N. Lighting I.C.O.N. Louis Clair Light Cibles Motoko Ishii Motoko Ishii Lighting Design Howard Brandston

Poursuivez votre recherche

Sujets Conception lumière Beaux-Arts Architecture Urbanisme Design Agence conception lumière Conception lumière Japon Conception lumière France Conception lumière Paris Concepteur lumière formation Université des Arts Tokyo Design lumière Luminaire design Cinéma Cinéma noir et blanc New York États-Unis Japon Tokyo Paris France
Techniques d'éclairage Éclairage architectural Éclairage décoratif Éclairage extérieur
Professions Concepteur lumière
Supports Texte Photo
Fonction du lieu Agence
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
728x250 Animated
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes et à l'ENSATT Lyon.
728x90 Animated

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.