RDM et la gestion à distance des appareils en éclairage
Previous
ALÉATOIRE
69 festivals lumière dans le Monde : calendrier 2019-2020
Next

Quelles sont les étapes pour imprimer en 3D ? Didacticiel

Didacticiel pour imprimer en 3D un objet tridimensionnel. Étapes méthodologiques pour un coupe flux en éclairage de contrôle du projecteur.
par Alexandre Junca26 novembre 2019

Comment tenter de démystifier la complexité de la technologie pour imprimer en 3D ? Je vous présente les différentes étapes que le concepteur/designer devra effectuer pour créer un objet ou un prototype avec une imprimante 3D à filament grand public. Didacticiel pour réaliser un coupe flux avec une grille anti-éblouissement pour un projecteur encastré en plafond.

Étapes pour imprimer en 3D un coupe-flux en éclairage pour projecteur encastré © Alexandre Junca – AJ-lightdesign

Étape 1 – créer ou télécharger un objet 3D

Il vous faut obligatoirement un objet ou modèle en 3D. Son format de fichier est .Stl ou .Obj

Deux solutions s’offrent à vous :

1. Dessinez votre modèle 3D à l’aide d’un logiciel de modélisation tridimensionnel standard :

Avant de modéliser un objet sur un logiciel 3D, renseignez-vous si l’exportation au format .Stl ou .Obj est bien réalisable.

Créer ou télécharger un objet 3D © Alexandre Junca - AJ-lightdesign

Créer ou télécharger un objet 3D © Alexandre Junca – AJ-lightdesign

2. Téléchargez un objet 3D sur un site qui rend accessible gratuitement des dizaines de milliers de modèles tridimensionnel (avec des librairies simplement incroyables…). Je vous invite à aller systématiquement sur ce type de plateforme, vous y trouverez peut-être votre objet, mais surtout de nouvelles idées…

Étape 2 – préparer l’impression 3D

Ouvrez votre fichier .stl ou .obj grâce à un logiciel d’impression 3D fourni avec votre imprimante 3D (il pourrait être comparé à votre logiciel d’imprimante papier).

Préparer l’impression 3D © Alexandre Junca – AJ-lightdesign

Vous pourrez alors visualiser votre objet et si besoin le déplacer sur la plateforme (zone d’impression de votre machine). Avec ce logiciel, il vous sera possible aussi d’agrandir ou diminuer la taille d’impression de votre objet. C’est aussi avec ce logiciel que vous pouvez estimer votre temps d’impression. Ce temps pourra varier en fonction de paramètres qu’il vous sera proposé de modifier :

  • la matière du filament avec laquelle vous imprimerez votre objet,
  • la qualité ou finesse de votre impression,
  • l’ajout de support d’impression pour les objets complexes.

Il existe une multitude de logiciels pour imprimer en 3D, compatibles avec la majorité des imprimantes. Ces logiciels sont la majeure partie du temps en téléchargement libre et gratuit sur Internet. En voici quelques exemples dans ce didacticiel :

Il est important de comprendre que c’est l’une des étapes les plus importantes à maîtriser. Une impression 3D mal configurée dans le logiciel d’impression 3D peut faire que vos temps d’impression doublent, ou que votre objet ne s’imprime pas ou très mal. Il existe les réglages par défaut en fonction de la matière que vous utilisez. Je vous recommande vivement d’utiliser ces réglages dans un premier temps.

Étape 3 – se connecter et préparer votre imprimante 3D

Se connecter et préparer votre imprimante 3D © Alexandre Junca – AJ-lightdesign

Cette étape peut être comparée à tout point de vue à l’impression papier.

  • Il faut connecter votre imprimante à votre ordinateur. Il existe une multitude de façon de se connecter: câble USB, carte SD, WiFi ….
  • Il faut placer votre bobine de matière sur son support, puis insérer le filament dans l’extrudeur.
  • Il faut lancer l’initialisation de votre machine.

L’ensemble de ces étapes est automatisé sur les modèles d’imprimantes plutôt haut de gamme.

Si vous avez acquis une machine peu chère pour imprimer en 3D (inférieure à 500€), vous aurez souvent toute la partie initialisation du plateau à réaliser vous-même. (Cette étape n’est pas insurmontable).

Il existe aujourd’hui une quantité faramineuse de tutoriels vidéos sur le sujet.

Étape 4 – lancer l’impression 3D

Il ne reste plus qu’à démarrer l’impression !

L’imprimante va alors chauffer le plateau et la buse et commencer l’impression de votre modèle 3D. La tête d’impression va faire fondre le filament et se déplacer pour le déposer sur le plateau afin de créer votre objet en trois dimensions.

Lancer l'impression 3D © Alexandre Junca - AJ-lightdesign

Lancer l’impression 3D © Alexandre Junca – AJ-lightdesign

Étape 5 – récupérer votre objet 3D

Une fois l’impression terminée, il ne vous reste plus qu’à décoller votre objet du plateau. Il vous faudra éventuellement lui retirer les supports d’impression.

Récupérer votre objet 3D © Alexandre Junca - AJ-lightdesign

Récupérer votre objet 3D © Alexandre Junca – AJ-lightdesign

Voilà vous avez maintenant un objet créé et produit par vous-même.

Impression 3D en conception et design de produit d’éclairage

L’éclairage n’est plus un simple outil nécessaire à la vie de tous les jours. Il est devenu un objet de design et améliore la qualité de vie. Les concepteurs et les designers d’éclairage l’ont bien compris et travaillent en faveur des nouveaux besoins des utilisateurs. Ils créent aujourd’hui des systèmes d’éclairage fonctionnels, avec des protections contre l’éblouissement répondant aussi à la demande de personnalisation.

La technologie pour imprimer en 3D est un vecteur de développement en termes de création et d’innovation. Sa récente démocratisation d’un point de vue coût machine lui confère désormais un statut d’outil indispensable à la conception. Il suffit pour désigner une lampe de créer un prototype ou objet 3D, de posséder une imprimante 3D et d’appuyer sur le bouton imprimer pour produire cet objet.

Imprimer en 3D un coupe flux avec une grille anti-éblouissement pour un projecteur encastre en plafond © Alexandre Junca – AJ-lightdesign

Si les imprimantes 3D permettent de diminuer le temps consacré à la validation ou rendu des designs et de créer des prototypes (par exemple, des pièces uniques pour luminaires, des objets lumineux…), elles permettent également de réduire les coûts. Les méthodes de conception sont totalement modifiées. Les designers utilisent de nouvelles façons de penser et créer les objets.

Avec beaucoup moins de contraintes techniques, tous les styles (classiques ou modernes) peuvent être envisagés afin d’obtenir des designs uniques et des techniques d’éclairage innovantes.

Approfondir le sujet

Livres

Quand la matière diffuse la lumière, aux Presses des Mines

Sous la direction de Lionel Simonot et Pierre Boulenguez, quand la matière diffuse la lumière, aux Presses des Mines, parle des sciences de la matière.

En savoir plus...

Revit Architecture, développement de projet et bonnes pratiques

Comment tirer parti du logiciel Revit Architecture à chaque phase du bâtiment ? Livre de référence de l'architecte, Julie Guézo, l'ingénieur, Pierre Navarra

En savoir plus...

Lexique de l’éclairage professionnel, de Sophie Caclin

La traduction facile français-anglais en architecture, urbanisme, lumière, éclairage et communication. Découvrez le Lexique de l’éclairage professionnel.

En savoir plus...

Poursuivez votre recherche

Sujets Impression 3D Imprimer 3D Étapes Méthodologie Méthodologie travail Coupe-flux Éclairage Imprimante 3D Objet 3D Modele 3D Design 3D Conception 3D Produit éclairage
Effets lumière Lumière graphique Lumière diffuse Lumière colorée
Techniques d'éclairage Éclairage intérieur Éclairage décoratif
Professions Concepteur lumière Éclairagiste
Supports Texte Photo
Fonction du lieu Maison
Source Alexandre Junca Light ZOOM Lumière
Alexandre Junca
Alexandre Junca
Concepteur lumière et directeur de la photo indépendant de AJ-Lightdesign. Pratique la lumière par passion depuis plus de 20 ans dans le spectacle, l’événementiel, la TV et l’architecture. Membre de l’association IALD. Co-fondateur en 2000 du bureau d'études A-Full. Expatrié plusieurs années en Asie et aux Philippines en collaboration avec C-LAO Philippines et iSight Inc.
728x90 Animated
728x90 Animated

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.