Article

Édition 2022 du Video Mapping Festival et de l’IBSIC

Lille : retour sur le Video Mapping Festival et l’IBSIC 2022 des Rencontres Audiovisuelles. Deux événements majeurs du monde de la projection monumentale.

Du 10 au 12 mars 2022 dernier, la cinquième édition du Video Mapping Festival et de l’IBSIC (Image Beyong the Screen International Conference), s’est déroulée à Lille ; deux événements majeurs du monde de la projection monumentale.

Avez-vous donc une âme ? de Franck Dion, France – Video Mapping Festival 2022, Gare Lille Flandres, Lille © Vincent Laganier

Video Mapping Festival 2022

Le 11 mars dernier débutait la première soirée du festival, un événement à la fraîcheur inégalée. Une vingtaine de créations inédites d’artistes ou d’étudiants, à découvrir à travers un parcours dans toute la ville, étaient présentées dans le superbe et chaleureux écrin lillois. Pour la première fois, un studio nord-africain, le Design Lab de Tunisie, proposait une réalisation.

Micro video mapping, de Francesca Maccio, Italie – Video Mapping Festival 2022, rue du Sec Arembault, Lille © Jean-Baptiste Wallers-Bulot

En se déployant sur toute la région Hauts-de-France jusqu’en octobre 2022, ce festival présentera des mapping monumentaux immersifs et des parcours dans une vingtaine de villes. Il permettra à un public de proximité d’admirer des projections sur le patrimoine local.

Conférence internationale IBSIC 2022

En parallèle, la conférence internationale IBSIC se déroulait à l’Arenberg Creative Mine. Elle est arrivée à maturité avec une grande majorité de participants internationaux et la présence d’artistes de référence. En augmentant sa fréquentation – tout en gardant sa grande qualité de fond et d’accueil, ainsi que sa grande convivialité – ce rassemblement est devenu en quelques années le rendez-vous annuel des acteurs de la filière mapping. Ainsi, c’est en toute simplicité que s’y développe une communauté mêlant studios de création, grands noms et jeunes artistes lors d’événements professionnels et informels détendus, permettant un networking naturel et sympathique.

Video mapping et commande publique en France, table ronde, Pierre-Yves Toulot, Lugnier Damien, Pascaline Imbault, Benoît Quéro, IBSIC 2022, Arenberg Creative Mine © Vincent Laganier

La programmation était riche en présentations de travaux d’artistes, partages de leur expertise avec entre autres Théoriz et Playmodes, tables rondes – par exemple sur les lieux immersifs encadrés par l’influenceuse Dorothy Di Stefano (Australie) –, gros plan sur la recherche, études de cas, notamment celui du festival américain LUMA Projection Arts Festival ou encore la présentation de l’Hôtel des Lumières, un équipement autofinancé par la communauté d’agglomération du Puy-en-Velay (43).

Video mapping comme art total ? Focus Recherche, Daniel Schmitt et Dimitra Laurence Larochelle – IBSIC 2022, Arenberg Creative Mine © Vincent Laganier

Une nouveauté avait lieu cette année : une matinée dédiée à des groupes de travail sur 14 thématiques s’emparant de la question « Quel(s) futur(s) pour le video mapping ? ». Elle permettait aux participants d’échanger à propos de leurs expériences et de donner leur avis, en proposant des pistes de réflexion partagées pour tous. Par exemple, une réflexion sur la valorisation du patrimoine à travers le video mapping, encadrée par Carole Purnelle d’Ocubo au Portugal.

Groupe de travail 14 : valorisation du patrimoine par le Vidéo Mapping – IBSIC 2022, Arenberg Creative Mine © Jean-Baptiste Wallers-Bulot

Les rencontres professionnelles se déroulaient le samedi au sein de la Maison Folie Moulin. Une matinée de speed dating pro entre participants, efficace et rapide, afin de permettre la prise de contact. Enfin, une présentation très attendue de Takeshi Yamada, l’un des 700 membres du très créatif groupe japonais teamLab, a eu lieu.

Yamada Takeshi de teamLab, Japon et Jean-Baptiste Wallers-Bulot © DR.jpg

Video Mapping Awards 2022

Après la projection des œuvres sélectionnées pour le concours en deux parties, l’IBSIC se clôturait le soir par les Video Mapping Awards, récompensant les meilleures productions mondiales de 2020-2021, avec entre autres pour jurés :

  • László Bordos – artiste (Hongrie)
  • Dorothy Di Stefano – artiste (Australie)
  • Anastasia Isachsen – directrice artistique, Fjord Oslo Festival (Norvège)

Grand prix

  • re:flexion : Lumine Projections (Autriche)

Choix du jury

  • Le voyageur perdu : Morgane Philippe (France)
  • Rhythm and Line : Flightgraf (Japon).

En savoir plus sur le palmarès du Video Mapping Awards 2022.

Video mapping workshop étudiants internationaux – Video Mapping Festival 2022, Palais Rihour, Lille © Vincent Laganier

Video Mapping Contest du festival 2022

Enfin, les résultats du Video Mapping Contest du festival, avec entre autres pour jurés :

  • Michał Banisch – artiste, ruestungsschmie.de (Allemagne)
  • Yann Nguema – artiste (France)
  • Julien Pavillard – directeur, Fête des Lumières de Lyon.

Grand prix

Mention du jury

  • Threshold Consciousness : Filip Roca (Espagne)

Prix du public

  • Place à la déesse ! : Cindy Lo (France)

Notons que deux artistes féminines françaises ont remporté des prix lors de ces deux compétitions.

Le Video Mapping Festival et l’IBSIC sont des événements annuels à ne pas manquer pour qui s’intéresse à la projection monumentale.

 

 

Approfondir le sujet

 

Photo en tête de l’article : video mapping workshop des étudiants internationaux – Video Mapping Festival 2022, Palais Rihour, Lille © Jean-Baptiste Wallers-Bulot

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.