Luminous Patterns de Philips : lumière et décoration dynamique
Previous
ALÉATOIRE
Apple a breveté le plafond lumineux de Foster + Partners
Next

Campus français : espaces d’opportunités pour un aménagement lumière durable et exemplaire ?

Jean-Baptiste Guerlesquin est éclairagiste et photographe. Résumé de sa thèse professionnelle sur le Campus français : espaces d'opportunités pour un aménagement lumière durable et exemplaire ?
par Jean-Baptiste Guerlesquin29 février 2016

Dans le contexte d’urgence de la reconstruction d’après-guerre et de l’augmentation grandissante des effectifs étudiants, l’aménagement des premiers campus français a trouvé son inspiration dans les modèles anglo-saxons et américains sans parvenir au même résultat. Espaces pensés et construits sans liens avec les villes, les campus français ont longtemps souffert de leur isolement.

Quelques décénnies après, la mondialisation et la nécessité de rayonner internationalement ont poussé l’Etat à réfléchir sur ses espaces universitaires. Les campus sont alors devenus une priorité et leur réaménagement, toujours d’actualité, a été permis par une succession de plans de subventions importants.

Accompagner la vie étudiante avec un cadre de vie plus agréable, expérimenter de nouvelles technologies et être démonstrateur sont entre autres des points clés de l’aménagement des campus.

Au cœur du campus autour du Double-Mixte, la Doua, Villeurbanne - Simulation DIALux evo du projet, de la terre a la mer - Ms Eclairage Urbain 2015 - INSA de Lyon © Cyril Cahard, Christophe Tang

Au cœur du campus autour du Double-Mixte, la Doua, Villeurbanne – Simulation DIALux evo du projet : de la terre a la mer – Ms Eclairage Urbain 2015 – INSA de Lyon © Cyril Cahard, Christophe Tang

Dans ce cadre, l’éclairage artificiel des campus a son rôle à jouer. En pleine transition énergétique et grâce aux évolutions des technologies et techniques d’éclairage, les campus présentent de nombreuses opportunités en termes d’aménagement lumière, et peuvent devenir exemplaires pour la ville et pour les professionnels de l’éclairage, ainsi que des espaces nocturnes séduisants pour les étudiants et la population urbaine.

Avenue Gaston Berger Sud, hauteur Double-mixte, mat type 1, la Doua, Villeurbanne - Infographie du projet, éliminons nos Watts superflus - Ms Eclairage Urbain 2015 - INSA de Lyon © Samuel Casse, Bruno Nselle Mouyenga

Avenue Gaston Berger Sud, hauteur Double-mixte, mat type 1, la Doua, Villeurbanne – Infographie du projet : éliminons nos Watts superflus – Ms Eclairage Urbain 2015 – INSA de Lyon © Samuel Casse, Bruno Nselle Mouyenga

Campus réconcilié avec la ville

Les campus offrent des opportunités en terme de tourisme lumière. Bénéficiant souvent de vastes espaces verts laissés dans l’obscurité, il est possible de créer des décors originaux et des scénographies sur les campus, ou encore d’observer les étoiles. Une réflexion particulière sur ces offres amènerait une nouvelle population sur les campus, ce qui l’ouvrirait sur la ville.

Scénographie de entrée de eco-campus de la Doua, Villeurbanne - Infographie du projet du Ms Eclairage Urbain 2015 - INSA de Lyon © Hadeel Dawahra, Hélene Loewenguth, Nour Moussawi

Scénographie de entrée de eco-campus de la Doua, Villeurbanne – Infographie du projet du Ms Eclairage Urbain 2015 – INSA de Lyon © Hadeel Dawahra, Hélene Loewenguth, Nour Moussawi

Les campus, grâce à des interventions lumières d’artistes ou de concepteurs lumière, peuvent ainsi être le support d’un tourisme lumière de par leur caractéristique urbaine, architecturale, paysagère et leurs usages.

Van Gogh path de Daan Roosegaarde

Espace connecté à ses habitants par la lumière

Les campus sont des espaces dédiés à l’apprentissage, à la recherche et à la détente. Pour accompagner les étudiants, il est nécessaire que le cadre dans lequel ils évoluent soit agréable et propice à leurs activités. Dans les campus, la lumière doit guider et mettre en valeur les différentes composantes de l’espace afin de faciliter les déplacements nocturnes et le repérage, tout en pouvant apprécier l’esthétique particulière des lieux.

La lumière peut aussi créer ou révéler des espaces de détente nocturne, ou encore être vectrice d’informations pour les résidents du campus grâce aux nouvelles technologies comme le Li-Fi. Sculpter la lumière et la mettre en lien avec les usagers entrainera une meilleure appropriation du campus de leur part.

Koerich, un compte-minutes pour l'éclairage public - bouton poussoir © A.C. Koerich

Koerich, un compte-minutes pour l’éclairage public – bouton poussoir © A.C. Koerich

Horizon 2030 : des espaces universitaires attractifs et interactifs

Historiquement placés en dehors des villes et défavorisés par leur isolement, les campus ont regagné leur place dans le tissu urbain. Quartiers de ville caractérisés par des usages peu communs dus à une population jeune car essentiellement étudiante, les campus ont une identité propre et forte. L’éclairage, composante à part entière de l’aménagement des espaces universitaires, est devenu vecteur de cette reconquête par sa forme symbolique, l’ambiance qu’il crée et la sécurité qu’il apporte.

Structure métallique de la station de tramway, la Doua, Villeurbanne - Infographie du projet, lumières plurielles - Ms Eclairage Urbain 2015 - INSA de Lyon © Ibrahim Alshehad, Kien Tran, Mathias Schaal

Structure métallique de la station de tramway, la Doua, Villeurbanne – Infographie du projet : lumières plurielles – Ms Eclairage Urbain 2015 – INSA de Lyon © Ibrahim Alshehad, Kien Tran, Mathias Schaal

L’image nocturne du campus est repensée par la lumière avec des aménagements sur mesure, variables dans le temps et dans l’espace, respectueux de l’obscurité. Cela lui donne un aspect accueillant et agréable pour ses usagers, et attractif pour ceux qui le découvrent. Remarquables grâce à des innovations en éclairage qui y sont testées et expliquées, ainsi que des œuvres lumières d’artistes interactives ouvertes à tous, les campus attirent la nuit un nouveau public tant touristique que professionnel.

Installation spontanée sous la lumière de projecteurs de couleurs - Infographie © Jean-Baptiste Guerlesquin

Installation spontanée sous la lumière de projecteurs de couleurs – Infographie © Jean-Baptiste Guerlesquin

Campus démonstrateur et terrain d’expérimentation

Le campus peut être un terrain d’expérimentation lumière grâce à la flexibilité qu’il offre. Le monde de l’éclairage évolue à grande vitesse avec l’arrivée des technologies LED notamment, et les solutions se multiplient de telle manière qu’il devient difficile pour les maîtrises d’ouvrage et maîtrises d’œuvre de faire des choix. Tester des solutions sur les campus donnerait un retour d’expérience rapide tant sur l’aspect technique que visuel.

Infographie en tête du billet : Double-Mixte, façade-Ouest, la Doua, Villeurbanne – Projet : une nuit apaisée a une lumière festive – Ms Eclairage Urbain 2015 – INSA de Lyon © Jean-Baptiste Guerlesquin, Haitam Laadidaoui

Lieu

  • INSA de Lyon, Centre des Humanités
  • Villeurbanne, France

Équipe artistique

Plasticien lumière Daan Roosegaarde

ZOOM +

 
Hypernuit au parc de l’université de Strasbourg
 
Eclaire-moi, la lumière dans tous ses états du Cluster Lumière

ZOOM -

Poursuivez votre recherche

Jean-Baptiste Guerlesquin
Jean-Baptiste Guerlesquin
Éclairagiste et photographe indépendant. Diplômé du Mastère spécialisé en éclairage urbain de l'INSA de Lyon et d'un master en urbanisme à Lyon 3. Passionné de photographie depuis plus de 10 ans. Première expérience dans le service Éclairage public de la ville de Nantes. En apprentissage pendant deux ans auprès du concepteur lumière, François Gschwind.
728x90 Animated
728x90 Animated
3 Commentaires
Laisser un commentaire
  • Avatar
    29 février 2016 at 13 h 46 min

    Je reste sur ma faim : le résumé est trop court et ne permet pas d’avoir une idée des résultats des travaux de cette thèse. De plus, pour un article écrit par un photographe, je m’attendais à voir quelques photos d’illustrations intéressantes, ce qui n’est pas le cas. C’est sûrement bien pour un premier billet, mais avec pas mal de marge de progression pour être au niveau du site! ?

    • Vincent Laganier
      1 mars 2016 at 0 h 02 min

      @Sébastien Un résumé est un texte synthétique d’une à deux pages tout au plus… pas une conclusion avec les détails de l’étude. Pour ce qui est des illustrations, elles sont fonction des documents de la thèse. L’objectif n’était pas un reportage photo, à proprement parler, mais bien une réflexion suite à une analyse de la situation existante.

      Pour infos, les thèses professionnelles du Mastère spécialisé Eclairage Urbain seront prochainement consultables auprès de la Bibliothèque de l’INSA de Lyon.

      • Avatar
        Jean-Baptiste Guerlesquin
        1 mars 2016 at 13 h 48 min

        @Sébastien : Je pense que Vincent a apporté de bonnes précisions. Vous trouverez dans la thèse professionnelle des reportages photo sur le campus de la Doua à Lyon et sur le campus du Tertre à Nantes, dans les parties analyse sensible et technique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.