Réalisation

Olafur Eliasson : The Open pyramid, Shanghai, Chine

Du 20 mars au 19 juin 2016, Olafur Eliasson présente une installation surprenante "The Open pyramid" au Long Museum de Shanghai. Aperçu de quelques œuvres.

« Nothingness is not nothing at all » en anglais. « Le néant n’est rien du tout » en français. Tel est le titre de l’exposition rétrospective d’Olafur Eliasson au musée Long de Shanghai. L’installation spécifique à l’échelle du site « The Open pyramid », en français « La pyramide ouverte », 2016 est particulièrement impressionnante. Ses dimensions : 8 x 16 x 16 mètres.

Olafur Eliasson, The open pyramid, 2016 - Long Museum, Shanghai, Chine, 2016 - Photo : Anders Sune Berg Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriernschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery, New York © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, The open pyramid, 2016 – Long Museum, Shanghai, Chine, 2016 – Photo : Anders Sune Berg
Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriernschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery,
New York © Olafur Eliasson

Fixée latéralement aux parois du musée, la pyramide est constituée d’une structure extérieure en acier et aluminium. A l’intérieur, un miroir tendu reflète l’environnement. Grâce à un projecteur à découpe qui projette un disque parfait sur le sol, l’espace se démultiplie et perd sa profondeur.

Olafur Eliasson, The open pyramid, 2016 - Long Museum, Shanghai, Chine, 2016 - Photo : Anders Sune Berg Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriernschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery, New York © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, The open pyramid, 2016 – Long Museum, Shanghai, Chine, 2016 – Photo : Anders Sune Berg
Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriernschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery,
New York © Olafur Eliasson

« Je voulais amplifier le sentiment des galeries d’un musée caverneux, en installant des œuvres qui invitent les visiteurs à regarder vers l’intérieur, à se demander comment leurs sens fonctionnent, et à rêver des utopies pour la vie quotidienne. La réalité est ce que nous en faisons – C’est ce que nous voyons, ressentons, pensons, sentons et faisons. Il est également des choses que les œuvres d’art, les espaces et les villes font sur nous. L’art défie notre point de vue sur le monde, tourne à l’envers, ou suggère des vues alternatives – J’espère que les visiteurs de l’exposition seront inspirés à entreprendre de telles enquêtes. Je vois la remise en question de ce qui est comme une opportunité. Elle rend ce que nous prenons pour acquis négociable, ouvert au changement ».

Olafur Eliasson

Olafur Eliasson, The open pyramid, 2016 - Long Museum, Shanghai, Chine, 2016 - Photo : Anders Sune Berg Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriernschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery, New York © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, The open pyramid, 2016 – Long Museum, Shanghai, Chine, 2016 – Photo : Anders Sune Berg
Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriernschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery,
New York © Olafur Eliasson

Un certain nombre de nouvelles œuvres d’art a été conçu spécialement pour l’exposition au musée Long, par exemple, « Meteorological circles ». Sur une surface de 158 x 532 x 2 centimètres, il s’agit de disques en verre colorés jaune et argentés. Ils sont orientés dans différentes directions, comme le mouvement cyclique du climat.

Olafur Eliasson, Meteorological circles, 2016 - Long Museum, Shanghai, Chine, 2016 - Photo Anders Sune Berg Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery, New York © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, Meteorological circles, 2016 – Long Museum, Shanghai, Chine, 2016 – Photo Anders Sune Berg
Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery,
New York © Olafur Eliasson

A côté d’un ensemble d’œuvres de grandes dimensions de l’artiste de 1990 à nos jours, l’exposition rassemble aussi des installations, sculptures, peintures, dessins plus connus du poète de la lumière et un film sur l’oeuvre d’Olafur Eliasson.

Olafur Eliasson, Round rainbow, 2005 - Long Museum, Shanghai, Chine, 2016 - Photo Anders Sune Berg Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery, New York © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, Round rainbow, 2005 – Long Museum, Shanghai, Chine, 2016 – Photo Anders Sune Berg
Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery,
New York © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, Your disappearing garden, 2011, Obsidian - Long Museum, Shanghai, 2016 - Photo Anders Sune Berg Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery, New York © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, Your disappearing garden, 2011, Obsidian – Long Museum, Shanghai, 2016 – Photo Anders Sune Berg
Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery,
New York © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, Happiness, 2011 - Long Museum, Shanghai, Chine, 2016 - Photo Anders Sune Berg Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery, New York © Olafur Eliasson
Olafur Eliasson, Happiness, 2011 – Long Museum, Shanghai, Chine, 2016 – Photo Anders Sune Berg
Courtesy of the artist; Vitamin Creative Space, Guangzhou; neugerriemschneider, Berlin; Tanya Bonakdar Gallery,
New York © Olafur Eliasson

Infos pratiques

Dates : du 20 mars au 19 juin 2016

Heures d’ouverture :
  • 10h à 22h, du dimanche au jeudi
  • 10h à 21h, vendredi au samedi
  • Fermé le lundi
  • Le prmier mardi de chaque mois, le musée est gratuit au public

Lieu : Long Museum West Bund Gallery 2, Lane 3398, Longteng Avenue, Xuhui District, Shanghai, Chine

Approfondir le sujet

ZOOM -

Équipe artistique

Plasticien lumière Olafur Eliasson

Poursuivez votre recherche

Sujets The Open pyramid Shanghai Chine Nothingness is not nothing at all Installation Matériau aluminium Miroir Projecteur découpe Pyramide Disque Remise en question Perception Voir Long Museum Meteorological circles Grande dimension Œuvre Lumière découpée Art contemporain Installation artistique
Techniques d'éclairage Éclairage muséographique
Professions Plasticien lumière Artiste contemporain
Supports Texte Photo
Fonction du lieu Musée
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Éclairagiste par passion depuis 1997 en Europe. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes et à l'ENSATT Lyon.
0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lieu

  • Long Museum
  • Shanghai, Chine