Les LED pour l'éclairage, fonctionnement et performances, de Laurent Massol, Dunod
Previous
ALÉATOIRE
Lumières d'Ouest Atlantique, livre AFE des JNL 2014 de Nantes
Next
728x90 Animated

La Tour Eiffel, un phare universel, de Catherine Orsenne

Redécouvrez la Tour Eiffel, un phare universel, depuis le monument, de son sommet ou les hauts lieux de Paris en photographies par Catherine Orsenne.
par Vincent Laganier10 septembre 2014
Achetez chez Amazon.fr Achetez chez FNAC.com

La Tour Eiffel est le monument mythique en symbiose parfaite avec Paris vue par Catherine Orsenne. A travers une grande diversité de prises de vues étonnantes, originales et inédites, l’auteur dévoile les coulisses de l’édifice. A travers notamment des faits marquants de la Tour Eiffel :

  • le compteur de l’an 2000,
  • la soirée du Millenium,
  • l’éclairage scintillant,
  • la renaissance du phare.

Ainsi, la Tour Eiffel illumine la Ville Lumière de sa merveilleuse robe du soir. Elle emplit les yeux de ses admirateurs des éclats de son scintillement magique. Redécouvrez-la en son sein, de son sommet ou depuis de hauts lieux parisiens, dans un style photographique innovant et insolite.

Tour Eiffel, Paris, France – Scintillement graphique – Conception lumière : Pierre Bideau, SNTE – Photo : Catherine Orsenne

Auteur : Catherine Orsenne

Catherine Orsenne, chirurgien-dentiste parisien, conjugue son activité professionnelle avec une passion de taille : la photographie. Depuis l’enfance, elle a aimé avoir un appareil photo entre les mains. A partir de 2001, elle pratique la photographie numérique.

Conception lumière : Pierre Bideau

Précurseurs de la profession de concepteur lumière en France, l’illumination actuelle du monument a été réalisée en 1985. La mise en lumière de la Tour Eiffel est l’oeuvre de l’éclairagiste Pierre Bideau. Le scintillement et le phare remonte à l’an 2000. Le phare au sommet de la tour vient d’être rénové du lundi 28 août et au 10 octobre 2017.

Tour Eiffel, Paris, France – vue lointaine avec le phare © SETE – Mairie de Paris – Huart Coudeville

Comment fonctionne le phare de la Tour Eiffel ?

“Il est constitué de 4 projecteurs motorisés de type “marine”. Ils sont pilotés par micro-ordinateur, grâce à un logiciel spécifique et à un automate programmable qui gèrent leurs mouvements. Effectuant une rotation de 90°, ils sont synchronisés pour former un double faisceau en croix pivotant à 360°. Les faisceaux lumineux ont une portée de 80 kilomètres.

Tour Eiffel, Paris, France – Sommet avec le phare © SETE – Mairie de Paris – Huart Coudeville

Les lampes sont des Xénon de 6 000 W choisies pour leur longévité de 1200 heures environ. La tête lumière est sur-ventilée pour éviter toute surchauffe, et un système de chauffage se met en route quand la température tombe en dessous de zéro alors que les lampes sont éteintes.

Ce phare rappelle celui de Gustave Eiffel jouant le rôle d’un repère symbolique et universel”

Extrait du site de la Tour Eiffel.

Lieu

  • Tour Eiffel
  • Paris, France

Livre

Achetez chez Amazon.fr Achetez chez FNAC.com
Auteur Catherine Orsenne
Titre La Tour Eiffel : un phare universel
ISBN 978-2707205179
Éditeur Massin Charles
Ville d'édition Paris
Pays d'édition France
Date de publication Juillet 2005
Nombre de pages 218
728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en conception lumière à l’ENSA Nantes, en art lumière l'ENSATT Lyon et au projet d'éclairage à l’INSA Lyon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.