Al Crawford : plan de feux, lumière et tournée pour Alvin Ailey
Previous
ALÉATOIRE
Philippe Badaroux, de l’électronique à l’entreprise BH Technologies
Next
728x90 Animated

Al Crawford : techniques éclairage et création lumière pour Alvin Ailey

Appareils d’éclairage, sources de lumière et création à travers le temps. Al Crawford, directeur lumière d’Alvin Ailey American Dance Theater témoigne.
par Vincent Laganier28 mai 2018

Quels appareils d’éclairage utilises-tu pour les ballets d’Ailey ?

Al Crawford : c’est plus ou moins les mêmes types d’appareils pour les deux compagnies. La principale différence est que Ailey II utilise les appareils d’éclairage du théâtre, partout où elle tourne. Selon les besoins, le théâtre fait de son mieux pour trouver un matériel de remplacement. Alors que la première compagnie transporte tout : pupitres, câbles et projecteurs. Tout est pré-emballé pour être rapide et cohérent d’un lieu à l’autre.

Ailey II in Amy Hall Garner’s Virtues – Photo by Eduardo Patino, NYC

Les sources primaires que nous utilisons sont en tungstène Source Four de ETC. Nous avons également des MAC Viper Performances et Profile de Martin. Nous avons encore beaucoup de changeurs de couleurs Coloram II de Wybron. Pour l’éclairage du cyclorama, nous utilisons des Iris 3 Cyclorama de Strand Lighting. Notre console est Eos Ti de ETC et nos gradateurs sont des Sensor 3 de ETC. La majorité de l’installation qui utilise des dimmer doubling 77 V multiplexés de ETC.

Quels sont les sources de lumière utilisées et leurs températures de couleur ?

Al Crawford : 90% de tungstène et 10% de décharge. Pas de LED sauf pour l’effet de toile de fond occasionnel. Il y a une histoire forte de la compagnie07 et un look riche en tungstène.

Alvin Ailey American Dance Theater, Rachel McLaren and Linda Celeste Sims in Alvin Ailey, Revelations – Photo by Paul Kolnik

Lorsque la compagnie a commencé dans les années 1950, elle était éclairée avec des fresnels en tungstène de 500 W. Cette chaleur de la couleur et la douceur de la gradation font partie du vocabulaire traditionnel de notre répertoire. A l’époque, la température de couleur était probablement plus proche de 2200 K à 2400 K.

Ailey II in Malcom Low, One Forgotten Moment – Photo Eduardo Patino, NYC

Avec le temps, le spectacle s’est probablement refroidi mais il est encore filtré pour imiter cet effet. Il est certainement né de ce monde de tungstène.

Quel éclairage préfères-tu dans le répertoire d’Alvin Ailey ?

Al Crawford : j’ai conçu l’éclairage d’une pièce intitulée Awakening créée par Robert Battle. Il intègre une toile de fond ou j’ai inclus des LED pour permettre une architecture de lumière. Nous pouvons contrôler la toile de fond d’une manière très architecturale et créer un nouvel espace, un espace ouvert, un fort contre-jour, déplacer la lumière et accentuer la musique.

Alvin Ailey American Dance Theater in Robert Battle, Awakening – Photo by Paul Kolnik

Ça m’a donné des outils pour faire beaucoup plus que ce que je faisais avec le plan de feux du répertoire. Elles ont également été capables de se suspendre et de prendre très peu d’espace sur la scène. C’était très intéressant pour nous car, cela nous a poussé un peu plus loin visuellement.

Alvin Ailey American Dance Theater in Robert Battle, Awakening – Photo by Paul Kolnik

Quel est ton rêve pour l’éclairage de la danse ?

Al Crawford : je vis mes rêves. Ailey me donne toujours cette opportunité d’être créatif. Mes pensées sur la technologie sont que nous devons être extrêmement prudents et responsables de la vitesse à laquelle nous progressons. Nous devons honorer le passé, mais en même temps pousser les nouvelles œuvres et les œuvres contemporaines vers le futur.

Ailey II in Alvin Ailey, Revelations Photo by Eduardo Patino

Mon objectif est de raconter des histoires et de vraiment créer des idées sur le mouvement. J’aime créer de la danse dans des espaces non traditionnels. Ailey est généralement interprété sur un proscenium et une grande scène mais parfois nous travaillons dans des espaces créés. Mon rêve de danse et de lumière concerne davantage les espaces scéniques et l’architecture de l’espace, dans lequel nous jouons, que la technologie.

Ailey II in Jae Man Joo, Circular – Photo by Kyle Froman

Combien de directeurs lumière Alvin Ailey y a-t-il eu ?

Al Crawford : Alvin Ailey American Dance Theater a eu seulement six directeurs lumière depuis le début de la compagnie ; ils ont été là plus de 8 ans  chacun. C’est vraiment formidable pour nous et pour notre mémoire institutionnelle. La compréhension des besoins a été faite et le passage de personne à personne a été merveilleux. C’est une chose très rare pour une compagnie d’avoir ce genre de cohérence et de ligne directrice. Pour être honnête, cela rend mon travail beaucoup plus facile. Au cours des années, toutes ces personnes ont fait du bon travail. Tous les jours, j’essaie juste de continuer les traditions et de les honorer.

Entretien réalisé par Vincent Laganier, 24 janvier 2018, suite à la représentation de Ailey II à la Maison de la Danse de Lyon.

Suite de l'article

Introduction Al Crawford : directeur lumière de la compagnie Alvin Ailey
Page 1 Al Crawford : plan de feux, lumière et tournée pour Alvin Ailey
Page 2 Al Crawford : techniques éclairage et création lumière pour Alvin Ailey

Lieu

  • Alvin Ailey American Dance Theater
  • New York, États-Unis

Équipe artistique

Direction artistique Alvin Ailey American Dance Theater Ailey II
Chorégraphe Alvin Ailey
Directeur lumière Al Crawford

Équipe du projet

Matériel d'éclairage ETC Martin Wybron Strand Lighting
Référence produit d'éclairage Source Four MAC Viper Performances MAC Viper Profile Coloram II Iris 3 Cyclorama
Système de contrôle Eos Ti Sensor 3

ZOOM +

 
Al Crawford : directeur lumière de la compagnie Alvin Ailey
 
Al Crawford : plan de feux, lumière et tournée pour Alvin Ailey

Poursuivez votre recherche

728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en conception lumière à l’ENSA Nantes, en photographie l'ENSA Strasbourg, en art lumière l'ENSATT Lyon et au projet d'éclairage à l’INSA Lyon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

728x90 Animated