Tutoriel DIALux evo : la modélisation 3D
Previous
ALÉATOIRE
PLDC 2017 : quelle conférence donnerez-vous à Paris ?
Next
728x90 Animated

Éclairage LED : comment mesurer le rendement lumineux ?

LEC lance son blog expert. Un large choix d’articles pertinents sur l’éclairage LED à diodes électroluminescentes, ses techniques et le rendement lumineux.
par LightPress News16 juin 2016

Rendement lumineux en éclairage LED des diodes électroluminescentes. La réflexion sur les économies d’énergie doit aller au-delà du lumen/watt et passer au lux/watt. Le service demandé de l’éclairage dans la zone désirée ne doit plus être la quantité de lumière qui sort des sources lumineuses.

Avec l’émergence des diodes de puissance, les référentiels changent en éclairage architectural comme en éclairage fonctionnel. Mais quelle unité de référence prendre pour parler d’éclairage à LED ?

Rendement lumineux, du lumen/watt au lux/watt

Avec l’augmentation des rendements, le ratio entre flux lumineux et puissance s’est imposé en lumen/watt. La LED a rapidement laissé loin derrière elle l’incandescence ou l’halogène. Elle est plus de dix fois plus efficace.

Evolution du rendement lumineux des sources

Évolution du rendement lumineux des sources

Pour promouvoir les solutions « vertes », le pouvoir législatif incite à l’utilisation des sources aux meilleurs rapports lumen/watt. Exemple : le Certificat d’économie d’énergie (CEE).

La conception lumière définit déjà des objectifs en termes de quantité d’éclairage. Mais, bientôt, il faudra passer au lux/watt, une nouvelle unité qui présente le service rendu par watt.

Lire l'article complet sur LEC expert

Photo en tête de billet : Cité Administrative d’Istres. Architectes : Paulo Dias et Michel Vallière, cabinet Atrium. Conception lumière : Atelier Roland Jéol – Photo : LEC

Billet sponsorisé par LEC

Contact

LEC

Fabricant de solutions lumineuses à LED

04 37 48 04 09
www.lec-expert.fr

24 Avenue Joannes Masset
69009 LYON
France

Télécharger ce contact Télécharger ce contact

Équipe du projet

Architecte Atrium Paulo Dias Michel Vallière
Concepteur lumière Atelier Roland Jéol Guillaume Jéol
Matériel d'éclairage LEC

Lieu

  • Cité Administrative - Mairie
  • Istres, France

Poursuivez votre recherche

Sujets LEC expert Rendement lumineux Rendement Mesure Économie d'énergie lux/watt lumen/watt LED Éclairage Installation Certificat d’économie d’énergie CEE Conception lumière Éclairage fonctionnel
Techniques d'éclairage Éclairage LED Éclairage architectural
Professions Concepteur lumière Éclairagiste Architecte
Supports Texte Photo Graphique
Source LightPress Light ZOOM Lumière
728x90 Animated
LightPress News
LightPress News
Vos annonces d'entreprise en ligne sur Light ZOOM Lumière. 100% ciblées professionnels de l'éclairage. Vous cherchez à partager une référence, un service ou un produit en ligne. Bénéficiez des 13 000 visiteurs uniques mensuels et des 3 300 abonnés à la newsletter Light ZOOM Lumière. 1er portail d’information pour les professionnels de la lumière et de l’éclairage.
2 Commentaires
Laisser un commentaire
  • Avatar
    aude
    21 juin 2016 at 12 h 11 min

    L’efficacité lumineuse peut parfaitement prendre en compte les optiques des appareils.
    Vous pouvez demander aux fabricants le flux nominal (qui sera celui de la source) et/ou le flux effectif qui tiendra compte du type de réflecteur et de lentille.
    Pour rappel, une courbe photométrique a toujours tenu compte des optiques des luminaires qu’ils soient équipés de LED ou de lampe halogène.

    Par ailleurs, un niveau d’éclairement dépend de la distance entre l’appareils et la surface éclairée, Je ne vois donc pas comment le lux par watt pourrait être une donnée générique de renseignement sur un luminaire .

  • Avatar
    Christophe Busseret
    24 juin 2016 at 12 h 43 min

    Bien sûr il y a une différence entre le flux de la source et le flux du luminaire… Mais il faut prendre en compte un paramètre supplémentaire : est-ce que le flux est projeté au bon endroit ?

    En exagérant volontairement le trait, si on considère une source qui n’émet que dans une direction et si le flux est envoyé vers le ciel, l’éclairage au sol sera nul… même avec la meilleure efficacité possible que ce soit celle de la source ou du luminaire.

    Le fait de focaliser la lumière dans la bonne direction est validé par l’augmentation du nombre de lux dans la zone considérée pour un projet donné. Si on veut en tirer une notion de rendement, on peut exprimer alors le lux/W.

    Le niveau d’éclairement dépend évidemment de la distance entre l’appareil et la surface éclairée. La notion de lux/W permet de comparer des solutions d’éclairage sur un même projet en définissant un objectif sur une zone définie, sans besoin de notion de surface ou de distance alors. Pour permettre une généralisation de la réflexion et ainsi pouvoir comparer des sources dans l’absolu, l’unité lux.m²/W est une grandeur plus générique qu’il faut promouvoir. On ne se place plus dans le contexte du rendement d’une installation mais dans une notion de rendement d’un projecteur. Les quelques lignes de l’article ne permettaient pas de rentrer dans ce niveau de détail.

    Pour des compléments d’information, merci de consulter la page http://www.lec-expert.fr/dossier/comment-mesurer-le-rendement-lumineux-d-une-installation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.