Article

La radio FM pilote l’éclairage public de Nantes Métropole !

Avec l'entreprise Biyotee, Nantes Métropole marque l'installation du 1000e boîtier de pilotage à distance en éclairage public. Expérience.
4 février 2022

Trois années d’expérimentation. Deux de déploiement sur Nantes Métropole. Avec l’entreprise Biyotee, voici l’installation du 1000e boîtier de pilotage à distance de l’éclairage public avec une radio FM. Une start-up créée à Nantes pour déployer cette solution et la répliquer au niveau national. Grâce à ce système par la bande FM, la collectivité maîtrisera 95 000 points lumineux de manière centralisée. Et comme le dit l’Ademe « l’éclairage public est un gisement d’économies d’énergie ».

De l’expérimentation à la création d’une start-up nantaise

En 2017, Nantes Métropole faisait le constat que son éclairage public était équipé d’horloges astronomiques diverses et non configurables. Seul 50 % du réseau était télécommandé, mais par un système appelé à disparaître avec l’arrivée des compteurs Linky. Comment trouver une solution pour piloter l’allumage et l’extinction de ses 95000 points lumineux ?

Pose du 1000e boitier de pilotage à distance de l’éclairage public, Saint-Jean-de-Boiseau, Nantes Métropole, France © Biyotee

L’entreprise Caméon, basée à 10 km au nord de Nantes, utilise la bande FM de la radio analogique pour ses technologies de diffusion. Elle mène alors une expérimentation sur dix armoires de commande avec deux objectifs :

  • créer une application web pour rassembler les données,
  • transmettre des ordres via le canal RDS d’une radio locale.

 

Lamp@Nantes intègre le Nantes City Lab

Dénommé Lamp@Nantes, l’expérience intègre le Nantes City Lab. Il s’agit d’un dispositif d’accompagnement technique de la métropole pour réaliser des tests grandeur nature. Elle est également labellisée par l’association SMILE. Celle-ci soutient le déploiement en Europe de projets industriels régionaux en lien avec les systèmes énergétiques intelligents, dit smart grids en anglais. Un partenariat est signé avec Radio France pour utiliser les ondes de France Bleu Loire-Océan. En 2018, l’incubateur Atlanpole permet de créer la start-up Biyotee.

Le déploiement passe sur 600 armoires de commande. Au bout de 3 ans, l’économie est de 300 heures d’éclairage par an. Résultat concluant pour Nantes Métropole et Biyotee, qui changent alors d’échelle.

Pose du 1000e boitier de pilotage à distance de l’éclairage public, Saint-Jean-de-Boiseau, Nantes Métropole, France © Biyotee

A partir de 2020, les 24 communes de la métropole sont peu à peu dotées des boîtiers FM. En parallèle, d’autres communes s’intéressent à la solution. Dès 2018, Treillières et Saint-Nazaire en Loire Atlantique s’équipent de la solution. En 2021, les villes de Rennes et Montpellier entrent en phase de test.

Le 1000e boîtier a été installé mercredi 26 janvier 2022 à Saint-Jean-de-Boiseau, le long de la Loire, à 20 km du centre de Nantes.

Laurent Michel, fondateur de Caméon, Pascal Pras, maire de Saint-Jean-de-Boiseau, Patrick Grolier, élu métropolitain, Dany Joly, responsable du service Éclairage public, Saint-Jean-de-Boiseau, Nantes Métropole, France © Biyotee

L’équipement des 1 960 armoires d’éclairage public de la métropole devrait être achevé en 2023.

Innovation au service de la transition écologique

« Il est devenu indispensable d’éclairer seulement quand il le faut et là où il faut, et à un coût maîtrisé. C’est dans ce cadre que nous avons contractualisé avec l’entreprise Biyotee. La feuille de route issue en 2018 de notre Grand débat sur la transition énergétique nous engageait à réduire de 30 % les consommations liées à l’éclairage public.

L’objectif est aujourd’hui atteint, et la solution technique développée avec cette entreprise y contribue. Elle optimise la gestion de l’éclairage, diminue la consommation électrique, tout en améliorant le service rendu au public. »

Patrick Grolier, élu métropolitain, éclairage public et plan lumière, Nantes Métropole

 

 
 

Pas besoin de tirer la fibre jusqu’aux milliers d’armoires de contrôle ou d’utiliser des liaisons énergivores pour un simple éclairage de l’espace public. Le système codéveloppé avec Biyotee permet au service Éclairage public de Nantes Métropole de piloter l’ensemble de son réseau à distance. Il optimise les temps d’éclairage en utilisant quatre capteurs de luminosité installés dans des endroits stratégiques.

Innovation au service de l’économie locale

Grâce à la remontée d’information, il est également possible de voir les dysfonctionnements du parc en temps réel :

  • armoire ouverte,
  • fusible grillé,
  • indicateurs de consommation,

et de réaliser un premier niveau de diagnostic. Les agents métropolitains et les prestataires de maintenance se déplacent seulement où et quand c’est nécessaire.

 

 
 

Finalement, les gains sont multiples :

  • meilleur éclairage pour les usagers,
  • économie d’énergie (-7 %/an),
  • économie budgétaire (-350 000 €/an),

mais aussi, grâce à la limitation des déplacements, optimisation des moyens RH et matériels du service public et réduction des émissions de CO2.

La conception en elle-même est intéressante car elle se base sur la bande FM du service public de France Bleu : une technologie simple (innovation frugale, lowtech) et à l’épreuve du temps (futureproof). Son faible coût, sa simplicité et sa pérennité sont un atout industriel. Elle est par ailleurs compatible avec d’autres technologies de diffusion.

Pose du 1000e boitier de pilotage à distance de l’éclairage public, Saint-Jean-de-Boiseau, Nantes Métropole, France © Biyotee

D’un point de vue économique, cette expérience nantaise a permis la création d’une entreprise locale à viser nationale. Biyotee regroupe 10 emplois. Elle fait appel à une entreprise située à moins de 50 km – Seico à Malville (83 emplois) – pour la fabrication des boîtiers. Ce principe d’une fabrication en circuit court sera répliqué dans les territoires qui déploieront cette solution.

 
 

 

Capteurs, application web et le réseau RDS de la bande FM

« Dans les ondes FM se trouve le signal RDS, celui qui permet par exemple d’afficher le nom des stations de radio sur votre autoradio. Le principe est simple : Biyotee utilise ce signal pour diffuser les ordres de pilotage. Ces ordres sont élaborés en temps réel par l’application web Lamp@Ville à partir d’éphémérides, de données calendaires et de divers capteurs environnementaux sélectionnés par Nantes Métropole. D’autres données pourraient être intégrées : détection de présence, vidéo surveillance… »

Laurent Michel, fondateur, Caméon et Biyotee

 

 

Ensuite, l’armoire de commande d’éclairage public reçoit les ordres. En retour, elle envoie à l’application Web des informations de supervision. Pour cette remontée de signal, ce sont des réseaux bas-débit publics ou privés qui sont utilisés (Sigfox, LoRa, etc.).

Pose du 1000e boitier de pilotage à distance de l’éclairage public, Saint-Jean-de-Boiseau, Nantes Métropole, France © Biyotee

Éclairage métropolitain de Nantes Métropole en chiffres

  • 95 000 points lumineux
  • 1 960 armoires de commande
  • 15 M€ de budget annuel (⅓ en fonctionnement, ⅓ en investissement et ⅓ pour la consommation électrique)
  • 37 GWwh de consommation annuelle

 

 
 

Projet Lamp@nantes

  • Période test 2017-2019 : 157 500 € d’investissement
  • Déploiement 2020-2023 : 1,644 M€ d’investissement
  • Économie d’électricité estimée : 7 % soit – 2,3 Gwh/an et – 350 000 €/an
Pose du 1000e boitier de pilotage à distance de l’éclairage public, Saint-Jean-de-Boiseau, Nantes Métropole, France © Biyotee

 
 

Approfondir le sujet

 

 

Équipe du projet

Maîtrise d'ouvrage Nantes Métropole
Élu Patrick Grolier Pascal Pras
Services techniques EPICE - Éclairage Public Infrastructures de Communication Électronique Dany Joly
Association SMILE
Incubateur Nantes City Lab
Station de radio Radio France France Bleu Loire-Océan.
Système de contrôle Biyotee Caméon Seico Laurent Michel
Installateur Citéos

Poursuivez votre recherche

Rédacteur en chef et éditeur du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Architecte diplômé de l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes. Éclairagiste par passion depuis 1997 en Europe. Auteur de sept ouvrages de référence sur la lumière, l'éclairage, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes et à l’ENSATT Lyon.
  • j’habite Route de Vannes (vers Bld Longchamp) et remarque depuis longtemps que le matin l’éclairage pourrait être éteint 1/4 heure plus tôt, le soir pourrait démarrer également plus tard. Pour avis

    • Bonjour
      Route de Vannes, ce secteur n’est pas encore équipé du dispositif Rds light. Ça ne saurait tarder.

  • L’optimisation du fonctionnement d’un parc d’éclairage public d’une métropole telle que celle de Nantes (95 000 luminaires, 1 960 armoires de commande) nécessite d’agir sur plusieurs leviers, dont celui du pilotage. Le choix a été d’adresser en priorité les 1960 armoires de commande, plutôt que d,’agir sur les 95 000 luminaires. L’innovation frugale proposée par Biyotee en s’appuyant sur une technologie éprouvée déjà déployée et exploitée, se déploie progressivement sur le territoire.
    La solution Web, quant à elle, est en constante évolution pour s’adapter aux remontées des utilisateurs selon leur profil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.