JTSE 2014, 8 "boîtes noires" pour le Lighting
Previous
ALÉATOIRE
city.people.light award 2014 : villes et concepteurs lauréats
Next

10 stratégies d’entreprise lumière en France face à la crise

Vous êtes dans le secteur de l'éclairage. En cas de baisse d'activité post-électorale, voici 10 pistes pour sortir la tête de l'eau.
par LightPress18 novembre 2014

Comment faire face à l’absence de carnet de commandes plein permettant d’assurer un avenir serein à son activité ?

  • Concepteur lumière ou éclairagiste : comment répondre au manque de concours de mise en lumière ?
  • Fabricant ou installateur : comment combler la réduction des appels d’offre et des marchés pour fourniture et pose de matériel d’éclairage ?

En ces temps de disette économique en France, voici 10 stratégies imaginées par les éditions Light ZOOM Lumière. Partagez-les ?

1 – Publier ses réalisations

Du papier au digital, l’édition a vécu la révolution numérique. Tout le monde utilise Internet pour chercher une information. Pour améliorer votre référencement dans les moteurs de recherche, vos réalisations lumière doivent être visibles ailleurs que sur votre propre site Web. Un reportage Projet très documenté ou un publication LightPress sont de bonnes pratiques pour vous différencier en ligne.

Prix du jeune concepteur lumière ACE 2013 ex-æquo - Theatre-Graslin,-Nantes,-France-–-Conception-lumière-Virginie-Voué,-Luminescence-–-Photo-Xavier-Boymond

2 – Participer à des conférences

Ne restez pas dans votre bureau, montrez-vous ! Faites acte de candidature volontaire à des séminaires, des congrès, des évènements en France et en Europe. Pas forcément dans le secteur de l’éclairage, dans d’autres champs disciplinaires, en direction de futurs clients. Les JTSE comme Light on Architect mais plus encore PLDC sont de bons exemples.

PLDC-Copenhagen_Sessions_Photo-Helena-Lundquist

3 – Restructurer son site Internet

Un site réalisé en Flash n’est pas référencé par les moteurs de recherche. Utiliser l’HTML 5 et un design flexible, c’est l’occasion de mettre en valeur vos compétences d’une manière différente de la concurrence en fonction de vos références. Entourez-vous d’une équipe de spécialiste : un rédacteur Web, un graphiste et un informaticien. Le site de l’agence ON ou ECL Studio sont des exemples de contenu à suivre.

ECL-Studio-nouveau-site-Internet

4 – Produire son livre de référence

Un bon outil de communication pour faire émerger de nouveaux marchés. La conception, l’édition, la mise en page, l’impression peuvent être sous-traitées à des partenaires extérieurs compétents ou réalisées en interne. Des conseils d’éditeur et un accompagnement du projet d’ouvrage sont à demander à un consultant spécialisé. Depuis trois ans, les éditions Light ZOOM Lumière sont à votre service à ce sujet.

Lumieres-dOuest-Atlantique---AFE---Light-ZOOM-Lumiere

5 – Diversifier son activité

Comme les marchés d’éclairage extérieur sont cycliques en France, il peut être opportun de travailler dans l’éclairage intérieur. Si votre activité est basée sur les marchés publics, tentez l’aventure sur la commande privée.

Tour Descartes Eqho, Paris La Défense - Concepteurs lumière Roger Narboni, Virginie Nicolas, Florence Serre - Photo Agence Concepto

6 – Redéfinir son approche commerciale

La sous-charge de travail est une bonne occasion de réactiver les contacts avec des partenaires et clients existants. Fidéliser oui, autour d’un déjeuner, mais aussi, prospecter pour trouver de nouveaux clients.

annual-AF-Lighting-internal

7 – Investir dans la formation continue

Se former à un logiciel, se perfectionner dans un domaine, acquérir une expertise. Utilisez vos congés formations et les DIF pour mettre à profit cette période de sous-charge de travail et développer vos compétences. Pourquoi pas une formation à la Conception Lumière Durable en 2015 ?

Formation-Conception-Lumiere-Durable-pendant-la-visite-nocturne,-Tribune-Marcel-Saupin,-Nantes---Photo-Vincent-Laganier

8 – Conserver ses conditions générales de vente

La réduction de ses taux d’honoraires et ou de ses marges est une spirale négative à laquelle il est bon d’être attentif. Sans travailler à perte, la bonne réalisation des contrats est un signe de bonne santé.

Appel-a-candidature,-lumiere-et-perception,-Prix-ACEtylene-2014---Photo-Vincent-Laganier

9 – Développer son savoir-faire à l’export

La chute des marchés en France n’est pas identique partout en Europe, encore moins dans le monde. Regardez comment le Magreb, l’Amérique Latine ou l’Asie peuvent être porteur d’affaire avec ou sans partenaire local. Prenez exemple sur Roger Narboni.

Medellin-de-nuit-MD---Photo-Pascal-Chautard

10 – Favoriser la mobilité géographique

Si l’entreprise possède des agences à l’étranger, l’affectation temporaire de collaborateurs ailleurs peut être une solution. Ces zones géographiques moins touchées par le ralentissement économique peuvent aider à traverser les moments difficiles.

Fete-des-lumieres-2013-Chinese Corner - LI Li et Studio3003 - Photo 1 Vincent Laganier

Alors, soyez optimiste. Allez de l’avant. Vous êtes entreprenant !

Partagez ces conseils dans votre entreprise ou sur les réseaux sociaux.

Contact

Light ZOOM Lumière

Lieu

  • Light ZOOM Lumière
  • Beynost, France

Poursuivez votre recherche

Sujets Stratégie Stratégie d'entreprise Lumière Publier Participer Site Web Livre de référence Diversifier Activité Approche commerciale Formation éclairage lumière Conditions générales de vente Savoir-faire Export Mobilité géographique Partager
Professions Concepteur lumière Éclairagiste Ingénieur éclairagiste Fabricant éclairage Installateur électricien Bureau d'études techniques
Supports Texte Photo
Source LightPress Light ZOOM Lumière
LightPress
LightPress
Forme synthétique de partage d'informations libre de droits. Mon but est de communiquer une société, une collectivité ou une association, un service, un produit ou un événement. Je suis à la disposition des journalistes, rédacteurs et blogueurs pour un article ou d'un billet. Pour des renseignements complémentaires, utilisez le Contact en bas de l’annonce. Partagez-moi !
728x90 Animated
728x90 Animated
8 Commentaires
Laisser un commentaire
  • Jean-Yves Soetinck
    18 novembre 2014 at 10 h 10 min

    En effet, c’est une liste utile pour garder un point de focalisation et la tête hors de l’eau…

    Car c’est loin d’être simple de garder espoir quand:
    – On voit passer (perdre) des affaires en conception lumière seule (avec électricité) avec des taux de 5,3% … pour des montant de travaux de 250 000€ (il s’agit bien de projet lumière, pas d’un gros projets urbains avec 5m€ de travaux et des surfaces impressionnantes de pavage) et encore il doit y avoir pire.
    – Quand on sait que le problème des rétrocommissions sur matériel amplifie de façon exponentielle la chute des prix des prestations de tous.
    – Quand on perd des affaires avec toutes les meilleures notes (technique et financière) sauf “la variable d’ajustement planning” dont on n’arrive jamais à obtenir auprès de le Mouv une explication autre que “des délais meilleurs”.
    – Quand les Mouv. après avoir négocié (laminé) tes Honos, jouent “OpenBar” sur tes réunions parce que tu es consciencieux et que tu as une “certaine image” de ce que tu crois être un métier et une compétence à défendre alors que certains commettent des projets “oneshoot”comme d’autre feraient des holp-up, en sciant la branche sur laquelle notre profession est assise.

    Alors oui il faut des listes comme ça pour penser à autre chose et croire que les sites internet, Facebook et Twitter peuvent nous sauver…

    Merci quand même pour le partage de cette liste, et bon courage à tous car ce n’est que le début.

    Jean-Yves SOETINCK

  • Avatar
    Sébastien Flet Reitz
    18 novembre 2014 at 13 h 43 min

    On peut aussi publier un article listant toutes les bonnes raisons de faire appel à son expertise/entreprise.
    Très habile, bravo !
    😉
    Blague à part, ce sont plutôt de bons conseils je trouve, l’aspect marketing/commercial de l’activité d’une petite structure est souvent (faute de temps, d’expertise) négligé, c’est l’occasion de se pencher dessus lorsqu’on est moins occupé par le quotidien.

    Et sinon, au 8 : Conserver sans ‘z’.
    🙂
    Sébastien.
    @LightingnLife

    • Vincent Laganier
      18 novembre 2014 at 18 h 29 min

      @Sébastien Savoir mettre en forme un propos et bien le présenter fait pleinement partie de l’aspect marketing/commercial d’une entreprise ; tout du moins, je pense. Notre secteur a tant de choses à améliorer à ce sujet… comme d’autres du reste 🙂 Merci pour la faute de frappe qui est corrigé.

      Comment pourriez-vous faire changer les choses ?

  • Avatar
    19 novembre 2014 at 9 h 14 min

    Article très pertinent, dont je partage pleinement l’avis.

    Le point 7 est important; la course aux nouveaux clients, aux nouveaux contrats, oui, mais s’il n’y a aucun renouvellement du savoir faire personnel et professionnel, le client manifesté ne sera pas forcément séduit.

    Une notion de “prendre son temps” s’applique alors, à l’inverse total de nos supports de communication (Facebook/Twitter/etc…) qui nous poussent à publier chaque jour, toujours davantage d’informations, parfois au détriment de la qualité.

    Prendre le temps de se former, de comprendre et de savoir faire, c’est l’essentiel. On ne sort de l’école que pour rentrer dans une autonomie totale d’apprentissage.

    Encore merci pour ces beaux jours sous la grisaille ambiante !

    Nicolas

    • Vincent Laganier
      19 novembre 2014 at 21 h 58 min

      @Nicolas Oui, les réseaux sociaux sont chronophages et addictifs au possible. Beaucoup de gens ignorent les conditions générales d’utilisation. Sur Facebook, par exemple, les photos partagées sont cédées de plein droits à la plateforme. Attention, aux droits d’auteurs.

  • Avatar
    21 novembre 2014 at 9 h 16 min

    Bonjour,
    oui nous sommes nombreux en période difficile, j’en ai bien l’impression…
    merci pour cet article qui me conforte dans les actions que j’essaie de mener
    Pensons aussi peut être association de compétences et/ou groupements momentanés, l’union fait la force n’est il pas ?
    Vincent, ECL et non ELC..
    Merci et bon courage à toutes et tous,
    Yves

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.