ARTE : la lumière, une énergie pour tous - Avatars de lumière
Previous
ALÉATOIRE
J-8 : Earth Hour 2015, vidéo officielle en français
Next

ARTE : la lumière contre la pollution – Avatars de lumière

De l'arc-en-ciel au spectroscope. Comment détecter les particules de pollution ? Quatrième épisode de la web-série d'ARTE Future : la lumière contre la pollution - Avatars de lumière
par Vincent Laganier17 mars 2015

Ou se placer pour photographier un arc-en-ciel avant qu’il se produise ? Ce savoir-faire de l’art du photographe repose sur des bases scientifiques.

Spectre de la lumière dans une goutte d’eau

“Les couleurs de l’arc-en-ciel proviennent du faite que les angles de réflexion et de réfraction de la lumière blanche [dans une goutte d’eau] varient selon les longueurs d’onde qui la compose”.

Etienne Klein, physicien aux énergies alternatives, CEA

Comment détecter les particules qui polluent l’atmosphère ?

L’air que l’on respire tous les jours. Le reportage nous emmène d’abord au Parc André Citroën de Paris pendant un relevé LOAC – Light optical aerosol counter, le ballon de Paris. Jean-Baptiste Renard, directeur de recherche au CNRS, explique les graphiques. Son but est d’informer le public avec ces résultats.

Ensuite, le reportage nous conduit à Orléans au Laboratoire de physique et chimie de l’environnement et de l’espace – LPC2E . Une unité mixte de recherche du :

Le LPC2E est l’un des principaux laboratoires spatiaux français. Il travaille en étroite collaboration avec le Centre national d’études spatiales – CNES pour la conception, la réalisation et l’exploitation scientifique d’instruments spatiaux.

Grâce à un spectroscope, il est possible de mesurer le degré de pollution dans l’atmosphère.

Principe de fonctionnement du spectroscope

“Les poussières en suspension vont avoir des propriétés optiques qui dépendent de la longueur d’onde.

  • La poussière aspirée par cette pompe va passer dans une chambre optique.
  • Elle va traverser un faisceau Laser.
  • La poussière va diffuser de la lumière qui est enregistrée par deux détecteurs.
  • En combinant les signaux, on peut remonter aux informations, sur la taille, la nature et la forme des particules”.

Jean-Baptiste Renard, directeur de recherche au CNRS – LPC2E

Le reportage nous propose d’effectuer un vol à bord de l’A300 zéro G. Il nous apprend que l’instrumentation LOAC a été développé au moment de l’éruption du volcan Islandais Eyjafjöll en mars 2014. Pour la prochaine éruption, les chercheurs espèrent pouvoir mieux anticiper la perturbation du trafic aérien en Europe.

Avatare de Lichts (en Allemand)

Découvrez les autres épisodes

Année internationale de la lumière 2015

Sources : Avatars de lumière, ARTE Future, Année de la lumière en France 2015, International Year of Light 2015

Lieu

  • Laboratoire de physique et chimie de l’environnement et de l’espace - LPC2E
  • Orléans, France

Équipe du projet

Réalisateur Armand Bernardi
Écriture Armand Bernardi Laurent Salters
Présentation Etienne Klein Jean-Baptiste Renard
Laboratoire de recherche CNRS LPC2E CEA
Montage Bertrand Sart
Illustrations 2D & 3D Christophe Martin
Trucage Mikros image
Images Mathias Rozpendowski
Production Laurence Milon
Coproduction La Huit ARTE Universcience EPS (Société européenne de physique)
Partenariat culturel UNESCO E 2015, Année Internationale de la Lumière
Chaine de télévision ARTE

Poursuivez votre recherche

Sujets Pollution Laser Particule Spectroscope Arc en ciel Reportage Futur Lumière Avatar Avatars de lumière
728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes, au Pôle Atlantique et au Campus Lumière de Lyon.