Vertikal de Mourad Merzouki : scène, éclairage et services
Previous
ALÉATOIRE

Illuminart : le festival des lumières de Montréal en hiver

Responsable de la programmation de lluminart, le volet installation lumière de Montréal en Lumière, rencontre avec Mikaël Frascadore de l'équipe Spectra.
par Vincent Laganier9 novembre 2018

Quelles tendances lumière sont présentées à Illuminart 2018 ?

Mikaël Frascadore : cette année, il n’y a plus vidéo mapping, c’est un choix artistique, parce qu’il y en a partout et que les gens sont sur-sollicités.

Luminuits, de La Camaraderie, installation interactive, Illuminart, Montréal en lumière 2018, Place des Arts, Montréal, Québec, Canada © Vincent Laganier

Nous essayons aussi de présenter des installations interactives et participatives. Les gens peuvent interagir avec la lumière ou les projections vidéo et vivre une expérience immersive à 360° également.

Chimes, du Collectif Blackbox, installation interactive, Illuminart, Montréal en lumière 2018, Place des Arts, Montréal, Québec, Canada © Vincent Laganier

Enfin, il y a aussi beaucoup d’éclairage intégré cette année, dans des tubes ou des objets avec des LED. A deux endroits, il y a de l’utilisation de murs vidéo.

Nor Mind, de Daniel Iregui, Iregular, installation lumière, Illuminart, Montréal en lumière 2018, Place des Arts, Montréal, Québec, Canada © Vincent Laganier

Qu’en est-il des techniques utilisées en éclairage pour ce festival ?

Mikaël Frascadore : au niveau des techniques, il y a bien sur les lampes à incandescence et les lumières LED qui sont intéressantes. Il y a aussi des projecteurs motorisés. Le mix de lumière laser et de projections d’images est aussi intéressant, comme un projet l’an dernier sur le travail de EZ3kiel.

Ce que je trouve intéressant maintenant, c’est l’intégration de la lumière à des objets. Par exemple, cette année, les Pockets de Tilt est une belle façon d’intégrer la technologie LED motorisée à un grand objet. Il représente les lampes Pocket que l’on trouvait il y a une quarantaine d’années.

Pockets, de Tilt, sculpture lumière, Illuminart, Montréal en lumière 2018, Rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal, Québec, Canada © Vincent Laganier

Détail de la lampe des Pockets, de Tilt, sculpture lumière, Illuminart, Montréal en lumière 2018, Rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal, Québec, Canada © Vincent Laganier

Comment sont montés les projets lumière à Illuminart ?

Mikaël Frascadore : sur le festival Illuminart, nous avons des projets locaux et internationaux qui sont en diffusion. Nous produisons aussi des projets où nous mandatons des artistes qui produisent et gèrent, clé en main, les installations du début à la fin. Enfin, il y a aussi des co-productions, notamment avec le Partenariat du Quartier des Spectacles de Montréal.

Apparatus Florius, de Tom Dekyvere, installation lumière, Illuminart, Montréal en lumière 2018, Place des Arts, Montréal, Québec, Canada © Vincent Laganier

Quel est le budget d’Illuminart et son financement ?

Nous avons le quart d’un millions de dollar canadien cette année [n.d.l.r. 165 560 euros] seulement pour le contenu artistique, en excluant les opérations. Nous avons réussi à pérenniser l’événement avec un financement principalement privé, mais aussi l’apport d’instances gouvernementales comme le Conseil des arts du Québec, la SODEC, Conseil des arts du Canada. Le Partenariat du Quartier des Spectacles nous supporte aussi. En 2018, c’est le Casino de Montréal, propriété de Loto Québec, qui est le commanditaire principal.

Nexus, de Viktor Vicsek, installation lumière, Illuminart, Montréal en lumière 2018, Rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal, Quebec, Canada © Vincent Laganier

Quelles sont tes sources d’inspiration lumière ?

Mikaël Frascadore : depuis ces cinq ans, je voyage pas mal en Europe pour aller voir les meilleures pratiques et voir comment ça se fait ailleurs. Nous avons monté un réseau international des festivals lumière qui s’appelle ILO : International Light Festival Organisation. Je suis un des membres fondateurs de cette association. Ainsi, tous les ans, j’invite à Montréal en Lumière des artistes que j’ai apprécié sur d’autres événements lumière.

Des rêves pour Illuminart ?

Mikaël Frascadore : cette année, nous avons eu 13 installations présentées sur Illuminart. Évidemment, j’aimerais en présenter beaucoup plus. L’an dernier, nous avions 25 installations grâce au financement du comité du 375ème anniversaire de Montréal. Donc, nous avons réussi à explorer plusieurs quartiers, des façades et des ruelles pour les mettre en valeur.

Vieux Montréal, Montréal, Québec, Canada © Vincent Laganier

Pour faire redécouvrir aux montréalais leur ville sous un autre jour, pour les surprendre, l’idée serait de sortir à nouveau du périmètre traditionnel de Montréal en Lumière pour aller, par exemple, dans le vieux Montréal. Dans cette partie de la ville, il y a des façades vraiment extraordinaires mais aussi des architectures plus contemporaines ou certains lieux publics les plus prisés de la population.

Projet des enfants des écoles primaires, Illuminart, Montréal en Lumière 2018, Place des Festivals, Montréal, Québec, Canada © Vincent Laganier

Prochaine édition en 2019

Mikaël Frascadore : l’an prochain, nous essayerons d’innover un peu en présentant un projet axé sur l’utilisation des métadonnées dans un contexte artistique ;  le défi de création dont les trois projets finalistes ont été présentés à l’issu du colloque I.A.rt orientait clairement les artistes sur l’usage des données dans l’espace public. Les dates de Illuminart 2019 seront du 21 février au 3 mars prochain.

Propos recueillis par Vincent Laganier le 23 février 2018 à Montréal

A suivre…

“L’espace public est un défi ” Mikaël Frascadore

Équipe du projet

Festival lumière Illuminart
Producteur Equipe Spectra
Programmation lumière Mikaël Frascadore
Coproduction Partenariat du Quartier des Spectacles
Plasticien lumière La Camaraderie Collectif Blackbox Daniel Iregui EZ3kiel TILT
Partenaires Conseil des arts du Québec SODEC Conseil des arts du Canada Partenariat du Quartier des Spectacles Casino de Montréal Loto Québec
Association International Light Festival Organisation - ILO

Lieu

  • Place des Arts
  • Montréal, Québec, Canada

Poursuivez votre recherche

Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en conception lumière à l’ENSA Nantes, en photographie l'ENSA Strasbourg, en art lumière l'ENSATT Lyon et au projet d'éclairage à l’INSA Lyon.
728x90 Animated

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

728x90 Animated