Lumières urbaines dans les villes africaines
Previous
ALÉATOIRE
Trophées de l’éclairage innovant AFE/ID Efficience Territoriale
Next

Biennale d’Architecture de Lyon : processus et pratiques

Du 8 juin au 9 juillet, première édition de la Biennale d’Architecture Lyon à La Sucrière. Un lieu emblématique de la Confluence. Pratique et processus.
par Vincent Laganier10 mai 2017

Biennale d’Architecture de Lyon : processus et pratiques. Depuis plus de cinq siècles, la métropole de Lyon est un laboratoire « grandeur nature » des expériences urbaines et sociales marquées par un terreau industriel et la production d’utopies architecturales de rayonnement international.

Les grands projets de Lyon Confluence, Lyon Part-Dieu, Carré de Soie, La Duchère amplifient l’excellence métropolitaine dont le processus de fabrication associe toujours modèle social et économique, progrès technique et pensée politique.

La Biennale d’Architecture Lyon s’inscrit au cœur de cette tradition entrepreneuriale des communautés d’acteurs partageant leurs savoir-faire. Les processus de fabrication de l’architecture, de la ville et du paysage évoluent pour faire face aux mutations économiques, sociétales et environnementales. Le pouvoir d’agir se traduit par des alternatives civiques et la mobilisation croissante des citoyens. La Biennale d’Architecture Lyon entend mettre en pratique ces transformations avec l’ambition d’en faire un objet de débat.

La Biennale d’Architecture Lyon a lieu du 8 juin au 9 juillet 2017 à La Sucrière, lieu emblématique de la confluence lyonnaise. Durant un mois, praticiens, opérateurs, chercheurs, enseignants, étudiants, industriels,… sont invités à réfléchir, travailler, produire, débattre ensemble, au sein d’un vaste atelier ouvert à tous les publics.

Sélectionnées par un comité scientifique et artistique, près de 30 équipes s’installeront dans la Sucrière et «hors les murs» et proposeront au grand public de nombreux formats d’échanges : conférences, tables rondes, studio radio, sommet international, ateliers, explorations urbaines,…

Cet événement, soutenu par la métropole Grand Lyon contribue à ouvrir le débat sur les nouvelles manières de dire et faire l’architecture et la ville avec plus de responsabilité dans les investissements et l’utilisation des ressources, d’affectivité dans les méthodes et de générosité dans les actes.

Comité scientifique et artistique

Julien Choppin est architecte et co-fondateur avec Nicola Delon du collectif Encore Heureux, atelier exploratoire de la condition urbaine. Engagé dans les processus de réemploi, il croit aux vertus de l’expérimentation tous azimuts sans pour autant perdre de vue sa ligne d’horizon : répondre, autant que faire se peut, au désir d’habiter mieux et savoir composer avec ce qui existe ici et maintenant.

Valérie Disdier est historienne de l’Art et urbaniste. Elle dirige à Lyon Archipel Centre De Culture Urbaine, un lieu qui réunit une librairie, une structure de diffusion et un espace d’exposition. Par son action au niveau régional, elle promeut avec Archipel CDCU, la transversalité des champs culturels de la création contemporaine et délivre une réelle valeur pédagogique en croisant les publics non spécialisés.

Nicolas Frize est compositeur. Il mène depuis une quarantaine d’années sa recherche musicale en combinant les interprètes les plus variés, des instrumentations innovantes, les lieux et les circonstances. Elève de Pierre Schaeffer, militant, il écrit pour et avec les personnes qu’il rencontre au l de ses projets participatifs, dans les lieux quotidiens les plus divers : monde du travail, milieu carcéral, hospitalier ou scolaire, espaces publics ou culturels…

Françoise Fromonot est architecte et se consacre depuis une vingtaine d’années à la critique et à l’enseigne- ment de l’architecture. Professeur à l’ENSA de Paris-Belleville, elle a enseigné à l’université de Cornell à Rome, à l’Akademie der Bildenden Künste de Vienne et collabore avec l’école d’architecture de Rice University à Houston. Rédactrice dans l’Architecture d’Aujourd’hui puis le visiteur, elle a co-fondé et co-anime criticat, revue qui veut renouer avec une critique engagée des transformations de l’environ- nement construit.

Michel Lussault est géographe, professeur des universités à l’École Normale Supérieure de Lyon, membre du laboratoire de recherche Environnement, Villes, Sociétés. Il préside le Conseil supérieur des programmes et Arc en rêve, centre d’architecture. Il se consacre à l’analyse des modalités de l’habitation humaine à toutes les échelles des espaces terrestres en se fondant sur l’idée que l’urbain mondialisé constitue le nouvel habitat de référence pour chacun et pour tous.

Pascal Rollet est architecte et cofondateur avec Florence LIPSKY de l’agence Lipsky+Rollet. Il est professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble et co-directeur de l’unité de recherche Architecture, Environnement & Cultures Constructives. En concevant des «bâtiment-outil» utiles et modulables avec le temps, il a développé des savoir-faire sans à priori stylistique où l’expérience de la technique et de l’innovation permet de construire durablement pour le plus grand nombre.

Programme

Informations

Type Exposition
Date du jeudi 8 juin 2017 au dimanche 9 juillet 2017

Lieu

  • La Sucrière
  • Lyon, France

Équipe du projet

Architecte Julien Choppin Françoise Fromonot Pascal Rollet Lipsky+Rollet
Historienne Valérie Disdier
École ENSA de Paris-Belleville École Normale Supérieure de Lyon
Géographe Michel Lussault

Équipe artistique

Compositeur Nicolas Frize

Poursuivez votre recherche

728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en conception lumière à l’ENSA Nantes, en art lumière l'ENSATT Lyon et au projet d'éclairage à l’INSA Lyon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.