ECL Studio : nouveau site Internet
Previous
ALÉATOIRE
Les LED pour l'éclairage, un livre technique de Laurent Massol
Next

Masks by Nonotak, opacités et transparences, lumières et ombres cinétiques

A Paris jusqu'au 14 septembre, Noémie Schipfer et Takami Nakamoto, les Nonotak Studio, nous offrent encore des sensations lumineuses exceptionnelles.
par Jean-Baptiste Wallers-Bulot10 septembre 2014

Après New-York, c’est la France qui accueille les étonnants Masks by Nonotak Studio. C’est un feu d’artifices cinétiques qui nous est proposé avec l’exposition des Masks, des retranscriptions plastiques des hypnotisantes performances, installations vidéos et musicales du jeune duo franco-japonais parisien. Cette belle exposition, une étoile filante, brillante, magnifique et fugace, a débuté dernièrement à la Galerie planète rouge dans le septième arrondissement de la capitale ; une véritable expérience sensorielle à vivre et à ne pas rater.

Secret d’artistes

Même si les Nonotak souhaitent rester discret sur leur technique, ce qui est bien compréhensible, un Mask est :

  • Soit blanc (White), soit noir (Black). La trames et le cadre sont de même couleur.
  • Numéroté par ordre de création.
  • Constitué de trois plaques de plexiglass transparent apposées les unes aux autres invisiblement.
  • Chacune accueille sur sa face antérieure ou postérieure des formes géométriques tramées par de fines lignes d’adhésifs blanc ou noir découpés à la main ou au laser et dont les interstices laissent apparaitre la transparence.
  • Composé d’un ensemble de formes géométriques tramées et disposées sur les différentes plaques, qui s’associent pour créer une composition géométrique d’ensemble.
  • Enserré dans un cadre avec un espacement de 4 cm par rapport au mur auquel il est accroché.
  • Présenté en deux formats : 50 x 50 cm ou 100 x 100 cm.

In situ ?

  • Les œuvres sont accrochées aux murs blancs et éclairées par des spots à LED d’une lumière blanc froid 6000 K.
  • Elles sont transparentes et constituent ainsi de véritables installations in situ.
  • Les effets visuels changent suivant la qualité de matière et la teinte du mur d’installation.
  • L’accrochage est contemporain dans cette charmante galerie aux murs immaculés ou de briques anciennes.
  • De grandes baies vitrées aux métalleries sombres laissent entrer la lumière naturelle depuis la rue et une petite cour intérieure.

MASK_19-white-©-Nonotak-Studio

Les choses perçues

  • Les lignes d’adhésifs.
  • Les lignes sur les faces antérieures ou postérieures des plexiglass ou lignes de plein.
  • Les lignes de transparence ou lignes de vide.
  • Les lignes de lumière en arrière plan, là aussi lignes du vide.
  • Les lignes d’ombre en arrière plan, là aussi lignes de plein.

Des effets visuels de moirages perturbants sont provoqués par notre changement d’angle de vue, en fonction de nos mouvements, de notre regard vers les lignes d’adhésifs et de transparences, sur les pleins et les vides, sur les ombres et les lumières sur le mur de fond.

MASK_20-Black-©-Nonotak-Studio

MASK_21-White©-Nonotak-Studio

Multiples épaisseurs ?

La vue de doubles ou triples épaisseurs, voire plus, provoque des perturbations visuelles et volumiques.

  • Épaisseur des plaques transparentes mises en valeur par les trames adhésives.
  • La différence et la variation de face d’application, antérieure et postérieure, des surfaces tramées sur les plexiglass.
  • Les épaisseurs associées des trois plaques.
  • l’épaisseur entre la face postérieure de la dernière plaque transparente et le mur de fond (4cm), écran des lumières et des ombres développées.

Toutes ces différences créent l’interstice, l’épaisseur de l’œuvre !

MASK_22-Black©-Nonotak-Studio

L’ensemble est plein de surprises, de minimalisme subtil et ne révèle sa magie que par notre observation attentive. Un jeu de concentration magnifiquement concocté par les Nonotak.

MASK_25-White©-Nonotak-Studio

L’exposition est seulement visible jusqu’au 14 septembre 2014, à la Galerie planète rouge dont l’accueil est sympathique et souriant, mais nous espérons bien une prolongation indispensable de cette exposition qui s’annonce déjà trop courte. Bonne visite cinétique !

Galerie planète rouge

En savoir plus

Infos Bonus

  • A redécouvrir, Late Speculation de Nonotak Studio.
  • Prochaine actualité de Nonotak Studie : MUTEK Mexico en octobre 2014.
  • Vidéo tour report des dernières aventures des Nonotak entre mai 2013 et mai 2014. Musique de Takami Nakamoto.

Sources : Nonotak Studio, Galerie planète rouge

Lieu

  • Galerie planète rouge
  • Paris, France

Équipe artistique

Plasticien lumière Nonotak

Contact

Poursuivez votre recherche

Sujets Mask Exposition Art cinétique Galerie Planète Rouge Lumière découpée
Effets lumière Lumière graphique
Techniques d'éclairage Éclairage design produit
Professions Artiste
Supports Texte Photo Vidéo
Fonction du lieu Galerie d'exposition
Source Jean-Baptiste Wallers-Bulot Light ZOOM Lumière
Jean-Baptiste Wallers-Bulot
Jean-Baptiste Wallers-Bulot
aka JBWB est light artist. Il s’exprime avec la lumière du soleil et les lumières artificielles et le light painting. Troisième génération d’artistes dans sa famille, il est passionné de lumières depuis l’enfance. Design céramique à Sèvres, design urbain à l'ESAAD Duperré, École du Paysage de Versailles - ENSP, monde du spectacle, de l’exposition et de l’Art contemporain, conception lumière architecturale en indépendant sont ses formations. Il est l’initiateur et le cofondateur de la Ligue Francophone de Light Painting-LFLP. Curieux, généreux dans ses partages, il communique ici ses découvertes, avis et coups de cœur lumineux.
728x90 Animated
728x90 Animated

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.