Nuisances lumineuses : infographie réalisée par le ministère du Développement durable
Previous
ALÉATOIRE
Marc Dumas : « la conception lumière parle de la modernité » interview dans Horticulture et Paysage
Next
728x90 Animated

Participez à la campagne Let’s #LightUp2015 International Year of Light!

Pétition pour la reconnaissance de la profession de Concepteur lumière à l'Année Internationale de la Lumière 2015.
par Chiara Carucci4 février 2014

Le 20 décembre 2013, la 68ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies (ONU) proclamait 2015 : Année Internationale de la Lumière et ses technologies (IYL 2015 – International Year of Light).

Ces posters sont créés par les étudiants du département Média et technologie de l'information de Hochschule Offenburg en Allemagne. © University of Applied Sciences Offenburg

Applaudissements ! Émotion !

En tant que concepteurs lumière, dans notre croisade constante pour élever le statut de notre profession, nous n’aurions pu rêver de plus beau cadeau.

2015IYL_Prospectus

Cependant, un examen approfondi du document de présentation en anglais « Prospectus – An International Year of Light » révèle une surprise assez désagréable.  En fait, nous ne sommes pas mentionnés, nous n’existons même pas.

Où sommes-nous ?

Les mots « Concepteur lumière » ou « Conception lumière » ne sont même pas mentionnés dans le tout le document. Nos associations les plus importantes n’apparaissent même pas dans la liste des partenaires de l’événement. Nous croyons fermement que c’est une erreur. Nous devons tous faire quelque chose pour y remédier, avant qu’il ne soit trop tard, car il serait dommage que nous manquions cette occasion aussi incroyable qu’importante.

Maintenant, nous avons une occasion unique de nous faire connaître et comprendre. Nous devons faire ce que nous pouvons et prendre les choses en mains. Il n’est pas trop tard !

Bien que 2015 soit dans un an, en tant que concepteurs lumière, il y a encore quelque chose que nous pouvons faire, c’est se joindre à l’IYL 2015.

L’idée

Il a été clairement démontré par :

  • le développement participatif,
  • les initiatives à tous les niveaux,
  • la mise en réseau,

que si vous voulez vraiment quelque chose, vous devez aller de l’avant pour y parvenir !

Par exemple :

  • Les succès du Social Light Movement (La lumière est un droit, pas un privilège !).
  • Notre campagne d’Italie I(love)lighting design : la conception lumière diffusée par un simple pin cadeau, qui a eu beaucoup d’écho…
  • Donc : « Ça va le faire ! » (“It could work!” dixit: Frankestein Junior).

Ainsi, nous avons obtenu le soutien de quatre blogs internationaux. Ensemble, nous croyons que nous pouvons faire bouger la communauté de la conception lumière et demander au Président d’IALD, Barbara Horton, et au président de PLDA, Herbert Cybulska, mais aussi aux autres associations de professionnels, qu’ils endossent la face publique de notre demande :

« pour que 2015 soit aussi l’année des concepteurs lumière ».

Structure principale des activités de l'Année Internationale de la Lumière - Actions qui seront mise en oeuvre au niveau national, régional et international.

La lumière est dans la science, la technologie, la nature et la culture, mais au final, c’est dans l’application de la théorie et dans des projets qu’elle se manifeste !

Comment ? C’est facile !

Une pétition va nous permettre de faire connaitre nos voix. Elle va montrer le nombre de concepteurs lumière qui veulent vraiment prendre part à cet événement important (2015 IYL). Elle va donner des chiffres importants pour ceux qui représentent la profession.

Si vous partagez cette mission et les objectifs approuvés dans la résolution des Nations Unies, s’il vous plaît agissez immédiatement pour signer et communiquer cette pétition – 2015 approche rapidement.

Lettre de la pétition

  • Pour le Président Barbara Horton, FIALD,
  • Pour le Président Herbert Cybulska, PLD-A,
  • Pour les associations dont le but est de faire reconnaître le rôle des concepteurs lumière.

A tous les Concepteurs Lumière

Le 20 décembre 2013, la 68ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies (ONU) proclamait 2015 : Année Internationale de la Lumière et ses technologies (IYL 2015 – International Year of Light).

Avec l’UNESCO, cette Année Internationale de la Lumière est l’initiative d’un large consortium d’organismes scientifiques. Elle réunira de nombreux acteurs, y compris des sociétés scientifiques et des syndicats, des établissements d’enseignement, des plateformes technologiques, des organismes sans but lucratif et des partenaires du secteur privé.

Nous sommes passionnés par la lumière et l’éclairage. De la lumière, nous partageons la créativité, la recherche technologique, la connaissance de l’art et de l’architecture, la formation continue et la diffusion de sa culture. Pourtant, nous ne sommes pas identifiés, protégés, écoutés, ou valorisés. Nous n’avons pas de représentation politique ou syndicale. Maintenant, beaucoup d’entre nous sont dans une situation difficile pour poursuivre ou défendre nos activités.

Nous sommes Concepteurs lumière.

Nous exigeons la reconnaissance de la valeur stratégique de notre profession en particulier pour l’Année Internationale de la Lumière et ses technologies (IYL 2015 – International Year of Light). Nous vous demandons de rencontrer le plus tôt possible le Comité directeur de l’IYL 2015 pour proposer un visage institutionnel, un front uni, afin que les Concepteurs lumière aient aussi une Année de Lumière :

  • Pour identifier des initiatives et les soutenir, nous avons besoin de l’engagement de nos associations professionnelles.
  • Pour augmenter la participation et contribuer à cet événement, nous avons besoin de l’engagement de tous les professionnels.

Let’s #LightUp 2015 International Year of Light!

Première signature :

  • Concepteur lumière Italien : Chiara Carucci, Giacomo Rossi, Roberto Corradini, Cinzia Mauriello, Marco Palandella, Simone Vergani, Claudia Giacomobello, Giovanni Liotta, Federica Frigo, Daniela Blondet.
  • Social Light Movement (SLM) : Jöran Linder (SE), Erik Olsson (SE), Elettra Bordonaro (IT), Isabelle Corten (BE), Sharon Stammers (UK), Martin Lupton (UK).
  • Lupercales : Irene Bas (ES), Paolo Portaluri (IT – ES).
  • Éditeurs : Esther Torelló, Lightecture (ES), Sarah Adams, Illumni (UK),  Vincent Laganier, Conception Lumière (FR).

Il vous faut moins d’une minute pour signer la pétition et votre voix compte.

Cliquez sur ce lien http://chn.ge/1j5XUKh

Pour en savoir plus :

Chiara Carucci au nom des Concepteurs lumière italien, et avec le partenariat du Social Light Movement en particulier.

Poursuivez votre recherche

728x90 Animated
Avatar
Chiara Carucci
Conceptrice lumière italienne indépendante. Travaille depuis 2014 pour le patrimoine et les plans d'aménagement lumière. Fondatrice de la plate-forme Passoluce en 2009 qui fusionne avec Italian Lighting Designers en 2014. Coordinatrice de L-RO : Lighting-Related Organizations. Co-auteur du livre « Luce nelle Chiese » de l’AIDI publié par Ediplan. Réalisatrice de l’enquête « Shine a Light sur Lighting Design ».
5 Commentaires
Laisser un commentaire
  • Avatar
    Pierre Fuentes
    26 mars 2014 at 21 h 11 min

    1. Le néologisme « concepteur lumière » est un calque littéral de l’anglais. Dans les textes français officiels, ce type de néologisme est généralement évité au profit d’une structure grammaticale plus usitée qui se construit avec une préposition : le complément du nom (on dit « une tasse de thé » plutôt qu’ « une tasse thé »).

    2. « Lighting designer » peut certes être traduit par « concepteur d’éclairage », mais dans le cas qui nous occupe, le français n’a pas besoin de mot composé, car il utilise depuis longtemps le terme « éclairagiste », un synonyme de « concepteur lumière » qu’on trouve dans de nombreux textes officiels et pièces contractuelles de projets français.

    2. En français, les noms composés s’écrivent avec un tiret. Par conséquent, on écrit « concepteur-lumière », et non « concepteur lumière ».

    3. Le gouvernement français recommande d’utiliser le terme « concepteur DE lumière » pour traduire le terme anglais de « lighting designer » (cf. Journal officiel de la République française, 16 octobre 2011).

    Cela dit la langue française n’appartient à personne : libre à vous de la maltraiter…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE