Cahiers du Cinéma chez les chefs opérateurs en 39 pages
Previous
ALÉATOIRE
James Turrell : lumière imprimée sur bois
Next

Ambiances en traduction, quel rôle pour la lumière ?

Du 8 au 12 septembre, semaine « Ambiances » à Nantes. 15 jours avant les JNL 2014, séminaire du Groupement de Recherche International du CNRS, le GDRI. Explications.
par Vincent Laganier3 septembre 2014

Le réseau Ambiances est né à l’issue du colloque fondateur de Grenoble en 2008 “Créer une ambiance” auquel j’ai assisté avec grand plaisir. La lumière y a pleinement sa place en tant que vecteur d’atmosphère intérieure. Elle est aussi importante dans la ville le jour et la nuit. Quelques communications portent à chaque rencontre autour du thème de l’éclairage artificiel. Malheureusement, ce n’est pas encore une vraie compétence du réseau. Alors, quel rôle pour la lumière ? Comment nous permet-elle de voir et de percevoir l’environnement dans les “Ambiances en traduction” ?

Deux laboratoires fondateurs

Le réseau Ambiances a été fondé par deux laboratoires de recherche français :

Les deux forment une Unité mixte de recherche, plus connu sous le nom : UMR CNRS/MCC/ECN 1563 Ambiances architecturales et urbaines.

Objectif du Réseau International Ambiances

  • Fédérer un champ de savoirs et de pratiques en matière d’ambiances
  • Développer une synergie entre recherche et conception
  • Promouvoir des collaborations et coopérations de recherche
  • Tisser des liens entre la recherche et l’enseignement
  • Valoriser les travaux de recherche sur les ambiances

Ambiances en traduction

Le GDRI a été créé à l’initiative du réseau international Ambiances. Il propose d’explorer la problématique des ambiances en traduction.

“Le mot « traduction » doit être compris ici au sens large du terme, non réduit à une dénotation strictement linguistique, même si ce plan est bien évidemment présent et partie constitutive du projet” explique le préambule du séminaire de recherche de la semaine prochaine.

“En mettant l’accent sur la traduction, il s’agit à la fois de reconnaître la pluralité des versions et modes d’accès aux ambiances, de mettre au travail la notion d’ambiance en l’inscrivant dans un dispositif collaboratif, et d’approcher la thématique des ambiances architecturales et urbaines en s’intéressant aux écarts et déplacements qu’elle convoque”.

“Mais encore, en thématisant l’ambiance en termes de traduction, nous affirmons un triple positionnement :

  • Nous nous situons au croisement des mondes scientifiques, opérationnels et artistiques. Les traductions qui seront entreprises dans le projet s’appuieront sur les acquis de savoirs, méthodes et ressources issus de ces trois mondes.
  • La posture générale adoptée peut être définie de pragmatiste. C’est au moyen d’expérimentations que nous souhaitons travailler sur les ambiances, en nous intéressant aux effets produits, conséquences et circulations d’une telle notion.
  • La problématique de la traduction fonctionne à la fois comme une entrée dans la thématique des ambiances et comme un principe du travail collaboratif à entreprendre. Le dispositif méthodologique retenu consistera précisément à se “mettre en traduction”.

D’après la page du site Web de ce séminaire, « traduction » est déclinée en quatre thèmes :

  1. Traduction linguistique : clarification de la notion d’ambiance
  2. Traduction disciplinaire : exploration de passerelles scientifiques
  3. Traduction sensorielle : expérimentation d’expressions multimodales
  4. Traduction professionnelle : prospection de modes opératoires

Ces quatre niveaux de traduction sont au cœur du projet. En se situant entre les langues, entre les disciplines, entre les sens et entre les activités, nous mettons en place un dispositif d’enquête (au sens fort du terme) apte à intégrer la complexité du domaine des ambiances et la diversité scientifique et culturelle des équipes.

Au programme

Lundi 8 septembre

Journée de travail du programme Imhotep avec des chercheurs du :

  • Caire,
  • Tunis
  • Biskra

autour de la thématique des ambiances méditerranéennes.

Mardi 9 et mercredi 10 septembre

Premier séminaire du GDRI Ambiances en traduction avec des chercheurs du :

  • Québec,
  • Brésil,
  • Danemark,
  • Italie,
  • Royaume-Uni.

Le programme des 2 jours portera sur le thème « Traductions linguistiques ».

Il comprend des communications scientifiques et des expériences in situ.

Jeudi 11 septembre

Réunion des équipes et des membres individuels du réseau international Ambiances.

Vendredi 12 septembre

Réunion autour de la revue Ambiances.

Direction scientifique

Soutiens

Source : Réseau International Ambiances | International Ambiances Network

Lieu

  • ENSA Nantes
  • Nantes, France

Équipe du projet

Laboratoire de recherche CRESSON CERMA GDRI CNRS
École ENSA Nantes ENSA Grenoble École Centrale Nantes

Poursuivez votre recherche

Sujets Ambiance lumineuse Ambiances en traduction Nantes Séminaire
Professions Chercheur Universitaire
Supports Texte
Source Vincent Laganier Light ZOOM Lumière
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes, au Pôle Atlantique et au Campus Lumière de Lyon.
728x90 Animated
728x90 Animated

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.