Workshop « Urbanisme lumière » à Medellín, EILD 2014, Colombie
Previous
ALÉATOIRE
AMC : dossier façade-média de Alice Dubet en vidéo
Next

Keiichi Tahara, sculpteur de lumière : une expo sur le percevoir

Jusqu'au 2 novembre 2014, exposition de Keiichi Tahara à la Maison Européenne de la Photographie. Lumière, transparence, matière et portraits.
par Vincent Laganier21 octobre 2014

Arrivé à France en 1972, l’artiste japonais, Keiichi Tahara, est passionné par la lumière. Elle est au centre de son travail.

« La lumière du Japon, toujours voilée, n’a rien à voir avec celle de la France, très brutale et perçante. Et la nature de la lumière, j’en suis persuadé, a une incidence sur le paysage, les gens et même la langue que l’on parle »

Keiichi Tahara

L’exposition rétrospective se déroule en quatre grandes séries :

  • Fenêtre,
  • InBetween,
  • Portraits
  • Écran.
Série InBetween, 1992 © Keiichi Tahara

Série InBetween, 1992 © Keiichi Tahara

A son emménagement à Paris, il porte d’abord son regard à travers la fenêtre. Avec la barrière de la langue, elle devient sa seule façon de communiquer avec le monde extérieur.

« J’ai photographié les fenêtres de mon appartement comme si j’essayais d’établir et d’affirmer l’existence de mon « moi ».

Keiichi Tahara

Nait alors la série Fenêtre, entre 1974 et 1983, dans les différents appartements qu’il habite dans la capitale. Les photographies prisent depuis l’intérieur vers l’extérieur ne se focalisent que rarement sur un objet. C’est la lumière du ciel, des nuages et de l’infiniment loin qui se donnent à voir. Les tirages noir et blanc possèdent une manière étonnante qui rappellent les premières photographies de Joseph Nicéphore.

Appartement rue St Séverin, Paris 5ème - série fenêtre 1973-1982 - No inv. FNAC 94523 - Centre national des arts plastiques © Keiichi Tahara

Appartement rue St Séverin, Paris 5ème – série fenêtre 1973-1982 – No inv. FNAC 94523 – Centre national des arts plastiques © Keiichi Tahara

La série Portrait de Keiichi Tahara est très intéressante. Elle propose une mise en parallèle réussie ; souvent une vue en pied et un visage en gros plan. Ces diptyques réinterrogent notre façon de voir un artiste, son œuvre et le lieu de la photographie.

Joseph Beuys, Série Portrait 1978-1988 © Keiichi Tahara

Joseph Beuys, Série Portrait 1978-1988 © Keiichi Tahara

Qu’est-ce qu’un portrait photographique ?

“En fait, Keiichi Tahara ne retient de ses « sujets » que les traits qu’il peut utiliser à la confection des paysages qui l’obsèdent et surtout à l’obtention d’un certain effet de subjectivation vers lequel l’ensemble de son œuvre paraît tendre”.

“De quoi s’agit-il ? D’un transfert d’énonciation : au lieu que ce soit vous, le spectateur, qui contempliez la photographie, c’est brusquement elle qui vous surprend, qui se met à vous scruter, à vous interpeller, à vous pénétrer jusqu’au fond de l’âme”.

Félix Guattari

Série InBetween, 1992 © Keiichi Tahara

Série InBetween, 1992 © Keiichi Tahara

Infos pratiques

  • Maison Européenne de la Photographie
  • 5/7 rue de Fourcy, 4ème arrondissement, Paris
  • Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 20h
  • Accès à la billetterie jusqu’à 19h30
  • Fermé lundi, mardi et jours fériés
  • Entrée gratuite le mercredi de 17h à 20h
  • Métro : Saint-Paul (ligne 1) ou Pont-Marie (ligne 7)

Source : Maison Européenne de la Photographie

Lieu

  • Maison Européenne de la Photographie
  • Paris, France

Équipe artistique

Plasticien lumière Keiichi Tahara

Équipe du projet

Poursuivez votre recherche

Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes, au Pôle Atlantique et au Campus Lumière de Lyon.
728x90 Animated
728x90 Animated

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.