James Turrell : lumière imprimée sur bois
Previous
ALÉATOIRE
Solid One, la lumière en 3D par Jadikan
Next

12 directeurs de la photographie dans les Cahiers du Cinéma

« De la lumière ». C'est le titre du dossier estival des Cahiers du Cinéma. Voici un résumé des 12 chefs opérateurs interviewés.
par Vincent Laganier5 septembre 2014

La lumière au Cinéma. Il est toujours intéressant de présenter un chef opérateur par son lieu de naissance et où il vit actuellement. L’éclairage du lieu d’éducation et la lumière du lieu de vie influencent le parcours cinématographique comme la création de l’image à l’écran.

Les interviews du dossier « de la lumière » parlent du parcours de chaque directeur de la photographie. Elles mettent en valeur les hommes et leurs sources d’inspiration. De nombreux films sont discutés autour des choix de l’image, de la caméra, du numérique et de la lumière.

Chose rare, la signature de chaque article du Cahier du Cinéma précise :

  • le nom du rédacteur,
  • la technique d’interview,
  • le moment et le lieu de la rencontre.

Elle contextualise ainsi une discussion, un échange, un dialogue avec un professionnel :

  • en face à face,
  • via Skype,
  • par téléphone,
  • par e-mail,
  • dans une ville,
  • pendant un festival de cinéma.

Janusz Kaminski

Chef opérateur né en 1959 en Pologne. L’interview partage sa collaboration quasi exclusive de vingt ans et quatorze films avec Steven Spielberg. Six sont abordés dans l’entretien :

  • Jurassic Park, 1997, de Steven Spielberg
  • A.I. Intelligence artificielle, 2001, de Steven Spielberg
  • Minority Report, 2002, de Steven Spielberg
  • La Guerre des mondes, 2005, de Steven Spielberg
  • Cheval de guerre, 2011, de Steven Spielberg
  • Lincoln, 2012, de Steven Spielberg

“Empire du soleil”. Propos recueillis par Vincent Malausa à Küstendorf, le 19 janvier 2014.

Vilmos Zsigmond

Chef opérateur né en 1930 en Hongrie, expatrié aux États-Unis. Il raconte ses anecdotes de tournage autour de six films de sa carrière :

  • John McCabe, 1971, de Robert Altman
  • Délivrance, 1973, de John Boorman
  • Rencontres du troisième type, 1977, de Steven Spielberg
  • Voyage au bout de l’enfer, 1978, de Michael Cimino
  • La Porte du paradis, 1980, de Michael Cimino
  • Le Dahlia noir, 2006, de Brian de Palma

“La lumière, c’est tout”. Propos recueillis par Stéphane Delorme et Vincent Malausa à Paris, le 10 mai 2014.

Dion Beebe

Chef opérateur né en 1968 en Australie, installé aux États-Unis. Avant-gardiste de la HD, il parle de quatre films :

  • Collatéral, 2004, de Michael Mann
  • Mémoires d’une geisha, 2005, de Rob Marshall
  • Miami Vice, 2006, de Michael Mann
  • Gangster Squad, 2013, de Ruben Fleischer

“La nuit rayonne”. Propos recueillis par Vincent Malausa par Skype, le 18 juin 2014.

Larry Smith

Chef opérateur né à Londres en Grande Bretagne. Rencontres autour de quatre films de Stanley Kubrick à Nicolas Winding Refn :

  • Barry Lyndon, 1975, de Stanley Kubrick
  • Shining, 1980, de Stanley Kubrick
  • Eyes Wide Shut, 1999, de Stanley Kubrick
  • Bronson, 2008, de Nicolas Winding Refn
  • Only God Forgives, 2013, de Nicolas Winding Refn

“Les yeux grands ouverts”. Propos recueillis par Joachim Lepastier au Festival des Arcs, le 17 décembre 2013.

Fabrice Aragno

Chef opérateur né en 1970 à Neuchâtel en Suisse. L’article développe le travail sur deux films avec le cinéaste Jean-Luc Godard où ils ont inventé leurs propres langages : 35 mm, numérique, mini-caméra de 3D.

  • Film Socialisme, 2010, de Jean-Luc Godard
  • Adieu au langage, 2014, de Jean-Luc Godard

“Le lac et le désert”. Propos recueillis par Gaspard Nectoux, par téléphone, le 23 juin 2014.

Claire Mathon

Chef opératrice né en 1975 en France. Dialogue autour de l’image de son premier film en numérique HD tourné entièrement en lumière naturelle :

  • L’Inconnu du lac, 2013 de Alain Guiraudie

“Au naturel”. Propos recueillis par Jean-Sébastien Chauvin et Jean-Philippe Tessé à Paris, le 30 juin 2014.

Daniel Landin

Chef opérateur né en 1962 à Londres en Grande Bretagne. Échange sur un film tourné à Glasgow en Écosse avec des caméras intégrées à l’environnement de chaque scène :

  • Under the Skin, 2013, de Jonathan Glazer

“D’une noirceur infinie”. Propos recueillis par Laura Tuillier par e-mail, le 23 juin 2014.

Manuel Alberto Claro

Chef opérateur né en 1970 à Santiago au Chili, installé à Copenhague au Danemark. Le titre explicite de l’article plante le cadre au deux films de Lars von Trier discutés :

  • Melancholia, 2011, de Lars von Trier
  • Nymphmaniac, 2013, de Lars von Trier

“Éclairer l’apocalypse”. Propos recueillis par Clémentine Gallot à Angers, le 17 janvier 2014.

Sean Price Williams

Chef opérateur né en 1977 à Wilmington, Delaware, USA. Une rencontre avec le new-yorkais incontournable de la mouvance du “Do it yourself”. Trois films sont mentionnés dans l’interview :

  • Frownland, 2007, de Ronald Bronstein
  • Christmas, Again, 2014, de Charles Poekel
  • Listen Up Philip, 2014, de Alex Ross Perry

“Je ne veux pas que ce soit réel, je veux que ce soit beau”. Propos recueillis par Nicholas Elliot à New York, le 11 juin 2014.

Thomas Favel

Chef opérateur né en 1977 en Savoie, France. Tout en citation, l’article fait référence aux territoires dans lesquels il a vécu et tourné plusieurs films :

  • On ne mourra pas, 2009, de Amal Kateb
  • L’idiot, 2009, de Pierre Léon
  • Nous ne serons plus jamais seuls, 2012, de Yann Gonzalez
  • Cambodia 2099, 2014, de Davy Chou
  • Gaz de France, 2014, de Benoît Forgeard

“Plus on va vers le réel, plus on va vers l’imaginaire”. Propos recueillis par Stéphane Delorme à Paris, le 24 juin 2014.

Timo Salminen

Chef opérateur né en 1952 à Helsinki en Finlande. Point de vue sur un film présenté au Festival de Cannes, tourné en Patagonie et au Danemark, sur la balance entre lumière naturelle et artificielle :

  • Jauja, 2014, de Lisandro Alonso

“Jauja, ciel ouvert”. Propos recueillis par Cyril Béghin par téléphone, le 24 juin.

Gordon Willis

Chef opérateur né le 28 mai 1931 à New York et mort le 18 mai 2014. Quelques-uns de ses films cités dans l’article :

  • Le Propriétaire, 1970, de Hal Ashby
  • Le Parrain, 1972, de Francis Ford Coppola
  • Les Hommes du président, 1976, d’Alan J. Pakula
  • Annie Hall, 1977, de Woody Allen
  • Intérieurs, 1978, de Woody Allen
  • Manhattan, 1979, de Woody Allen

“La formule Willis”. Hommage de Cyril Béghin.

ZOOM +

En tête du billet : Parc Blandan, Lyon, France – Conception lumière : ON – Photo : Vincent Laganier

Lieu

  • Cahiers du Cinéma
  • Paris, France

Équipe artistique

Chef opérateur Janusz Kaminski Vilmos Zsigmond Dion Beebe Larry Smith Fabrice Aragno Claire Mathon Daniel Landin Manuel Alberto Claro Sean Price Williams Thomas Favel Timo Salminen Gordon Willis

Contact

Poursuivez votre recherche

728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes, au Pôle Atlantique et au Campus Lumière de Lyon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.