Folded Light de Carpenter Lowings, architecture et design à Londres
Previous
ALÉATOIRE
Châtelet - Les Halles : une invitation à un voyage lumineux
Next

L’ENSBA et « les feux électroluminescents de la création » par LEA

Les éclairagistes associés - LEA - ont mis en lumière de manière originale la façade Seine de l'ENSBA. Aux limites de l'art contemporain, éclairage LED.
par Vincent Laganier23 octobre 2017

Pour ses 200 ans, l’ENSBA fait peau neuve. Située au cœur de Paris, sur les bords de Seine et face au musée du Louvre, cette année l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris a donné un coup de jeune à son établissement fondé en 1817.

Parachevant un chantier de 10 ans, ayant débuté avec la restauration de l’ensemble des façades, la mise en lumière de LEA, côté quai Malaquais, en est le point d’orgue. Aux limites de l’art contemporain, la conception et réalisation de cette illumination originale concerne trois façades à l’alignement :

  • le bâtiment Foch, Palais des Beaux-Arts datant du milieu du XIXe siècle,
  • l’ensemble de la cour du grand Chimay, un hôtel parisien classique du XVIIIe siècle,
  • le Petit hôtel de Chimay qui les relie.

Choix des concepteurs lumière

« Pour une partie de la nuit, les façades de l’école des Beaux Arts sont le « cœur électroluminescent » du quai Malaquais. Il bât tantôt intensément, tantôt calmement au rythme de ses activités propres et de celui de la ville nocturne. L’Ecole fait signe et fait sens, en direction de lumières inverses, artificielles, vantant l’habileté humaine ».

Laurent Fachard et Joseph Frey, LEA

ENSBA, Paris, France – simulation – Conception lumière LEA © PA

ENSBA, Paris, France – simulation – Conception lumière LEA © PA

« Le concept de construction lumière est simple : c’est de l’intérieur de l’édifice et de l’intense activité créative des ses occupants que vient la lumière : marquage et accentuation de tous les ouvrants, fenêtres et verrières. La construction lumière restitue les formes et les caractères spécifiques des trois architectures de façades ».

Laurent Fachard et Joseph Frey, LEA

Lumière principale d’accentuation

Pour tous les ouvrants et fenêtres des trois façades Seine, l’éclairage principal d’accentuation redessine les vides des baies, basses et hautes, de la porte d’entrée principale et des verrières en toitures.

ENSBA, Paris, France – Conception lumière : LEA © Antoine de Roux

ENSBA, Paris, France – détail – Conception lumière : LEA © PA

La grande verrière de l’aile du Grand Chimay en toiture nord est accentuée comme celles du petit Chimay, c’est-à-dire depuis l’intérieur des combles par le même effet de «boîte à lumière» qui, en écho lumineux, éclaire les ateliers à l’étage.

ENSBA, Paris, France – Conception lumière : LEA © Antoine de Roux

Lumières secondaires signalétiques

Les trois oculus en façade sont accentués de l’intérieur par trois écrans lumineux à LED. « Ce sont les «écrans photoniques» du bâtiment Foch, qui l’identifient comme le lieu de la représentation des Arts de l’école » explique les concepteurs lumière de LEA.

ENSBA, Paris, France – Conception lumière : LEA © Antoine de Roux

« C’est un instrument de communication nocturne et un outil pédagogique à la disposition des artistes, enseignants et élèves pour signaler et animer, à leur manière renouvelée, leur présence dans la ville ».

ENSBA, Paris, France – jour – Conception lumière et photo © LEA

ENSBA, Paris, France – installation – Conception lumière ! LEA © PA

ENSBA, Paris, France – construction – Conception lumière : LEA © PA

ENSBA, Paris, France – construction – Conception lumière : LEA © PA

Les quatre lanternes en applique sur les façades nord et sud sont aussi requalifiées. Remises en fonctionnement, elles assurent un « état de veille artistique » de la cour.

Lumières tertiaires complémentaires

Pour l’ensemble de la façade depuis le quai Malaquais, un éclairage complémentaire «de face» vient rehausser les pleins de l’édifice. Les projecteurs sont placés sur les candélabres d’éclairage public du quai géré par EVESA.

ENSBA, Paris, France – Conception lumière : LEA © Antoine de Roux

Lumières de la cour intérieure

Différemment du quai, ce sont les pleins des façades qui sont ici mis en valeur, en contre-plongée depuis le sol. Le traitement lumineux couvrant et homogène restitue tout le volume de la cour et du bâti, mais aussi la statuaire existante.

ENSBA, Paris, France – Conception lumière : LEA © Antoine de Roux

Horaires d’allumages

  • Du crépuscule à 23h en semaine, minuit le week-end
  • Oculus : 13 à 23h en semaine, minuit le week-end

Lieu

  • Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris
  • Paris, France

Équipe du projet

Maîtrise d'ouvrage OPPIC ENSBA
Mécène Compagnie de Phalsbourg Philippe Journo
Maître d'œuvre éclairage Les Éclairagistes Associés
Concepteur lumière Laurent Fachard Joseph Frey LEA
Sources de lumière Xicato Philips Lighting Citizen
Matériel d'éclairage Pulsar Axente Soliled Bega Mike Stoane Lighting
Installateur Citéos Vinci Energies
728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier

Architecte diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en conception lumière à l’ENSA Nantes, en photographie l’ENSA Strasbourg, en art lumière l’ENSATT Lyon et au projet d’éclairage à l’INSA Lyon.

728x90 Animated

Laisser un commentaire