Parcazur Charles Ehrmann en lumière à Nice par 8’18’’
Previous
ALÉATOIRE
Nouveau quartier Polaris de LAN face à la Loire à Nantes
Next
728x90 Animated

L’arbre blanc et lumineux de Sou Fujimoto à Montpellier

Folie architecturale, l'arbre blanc à Montpellier vient d'être inauguré. Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisné, Manal Rachdi et Dimitri Roussel.
par Vincent Laganier5 août 2019

Du rêve né dans un atelier tokyoïte, “l’arbre blanc” se déploie désormais avec grâce dans le ciel Montpelliérain. Cette oeuvre architecturale iconique est née de l’imagination des architectes Nicolas Laisné, Manal Rachdi, Dimitri Roussel et du japonais Sou Fujimoto, dont c’est la première en Europe.

Fruit de l’imagination d’une nouvelle génération d’architectes, le bâtiment a pris vie grâce à l’audace de promoteurs régionaux qui ont cru immédiatement en ce projet sculptural.

« Chefs de file de l’ensemble des promoteurs, nous avons travaillé tous ensemble en visioconférence entre Montpellier, Paris et Tokyo. Plusieurs schémas ont été élaborés jusqu’à dégager cette idée d’arbre, comme une tour à l’envers : un arbre dont les balcons, de plus en plus grands, forment comme des branches, des feuilles… Elle lui donnent cette dynamique, en phase avec ce qu’est la vie dans le midi : une existence où la communication intérieur-extérieur est permanente ».

Gilbert & Olivier Ganivenq, fondateur et président, Promeo

Promeo, Evolis Promotion, Crédit Agricole Languedoc Immobilier Promotion et Opalia, les quatre promoteurs, se sont fortement mobilisés pour réaliser cet ouvrage emblématique dans le Sud de la France.

L'arbre blanc, Montpellier, France - Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisne, Manal Rachdi et Dimitri Roussel © SFA+NLA+OX+DR

L’arbre blanc, Montpellier, France – Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisné, Manal Rachdi et Dimitri Roussel © SFA+NLA+OX+DR

Composition architecturale de l’arbre blanc

Au départ, c’est un concours lancé par la ville de Montpellier destiné à enrichir le déjà très beau patrimoine architectural de la métropole. Puis, c’est une fantastique aventure humaine, une intelligence collective animée par les talents des architectes comme des promoteurs, qui a donné corps à toutes les idées et franchi les limites.

«Il s’agissait aussi de traiter de la vie en hauteur et des multiples interactions inhérentes : entre les habitants du bâtiment d’un étage à l’autre mais aussi avec son environnement. Nous avons ainsi dessiné un immeuble à l’allure souple, presque en mouvement, qui évolue en fonction de la lumière et de la météo, doté de balcons cherchant la lumière et l’horizon.

Cette relation particulière au paysage se construit depuis l’intérieur des appartements ; les salons s’ouvrant complètement sur les terrasses. Depuis le cœur du bâtiment, on voit le sol disparaître progressivement vers l’horizon, les limites disparaître, l’intérieur et l’extérieur se mêler intimement».

Sou Fujimoto, architecte, Sou Fujimoto Architects

L'arbre blanc, Montpellier, France - Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisne, Manal Rachdi et Dimitri Roussel © Paul Maurer

L’arbre blanc, Montpellier, France – Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisné, Manal Rachdi et Dimitri Roussel © Paul Maurer

L’Arbre Blanc domine de près de 50 mètres les quartiers Port Marianne et Antigone et compte 112 appartements du T2 au T5 répartis sur 17 étages. Il définit une nouvelle vision de l’habitat, harmonieuse et optimiste, en exprimant son appétence à vivre à l’extérieur à travers ses très grandes terrasses déployées en éventail.

Ces espaces exceptionnels, prolongements fluides et naturels des logements, permettent à ses occupants d’habiter à la fois dedans et dehors, un luxe pour une métropole baignée de soleil 80% de l’année.

L'arbre blanc, Montpellier, France - Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisne, Manal Rachdi et Dimitri Roussel © SFA+NLA+OX+DR

L’arbre blanc, Montpellier, France – Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisné, Manal Rachdi et Dimitri Roussel © SFA+NLA+OX+DR

Terrasses en porte-à-faux jusqu’à 7,5 m

Parmi les nombreuses prouesses architecturales et techniques, incontestablement la conception dans les trois dimensions des terrasses, dont les porte-à-faux allant jusqu’à 7,5 mètres de long constituent une première mondiale, ont marqué l’édification du bâtiment.

L'arbre blanc, Montpellier, France - Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisne, Manal Rachdi et Dimitri Roussel © SFA+NLA+OX+DR

L’arbre blanc, Montpellier, France – Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisné, Manal Rachdi et Dimitri Roussel © SFA+NLA+OX+DR

Pour leur installation aux différents étages, une technique unique inspirée du pont levis a été imaginée et une grue dotée d’une plateforme réalisée sur mesure avec un contrepoids motorisé a été utilisée.

Chaque terrasse, équipée de pare-vents, peut soutenir jusqu’à 350 kg au mètre carré. Leur abondance et celle des ombrières (les plus grandes d’Europe) sont emblématiques de L’Arbre Blanc. Elles créent une vraie vie à l’extérieur et définissent un nouveau type de rapports entre les habitants. Elles se jouent également du soleil pour former des ombres qui vont et viennent tout au long de la journée et reflètent ainsi une infinité de nuances.

L’arbre blanc, Montpellier, France – Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisné, Manal Rachdi et Dimitri Roussel © Paul Maurer

« À Montpellier, toutes les architectures sont des folies. Du haut de ses 50 mètres, l’arbre blanc dessiné par Sou Fujimoto, Nicolas Laisné, Manal Rachdi et Dimitri Roussel n’y déroge pas.

En effet, l’architecture est un des marqueurs de la culture de Montpellier où de grands noms ont signé des bâtiments emblématiques comme :

  • Jean Nouvel pour le nouvel hôtel de ville,
  • Massimiliano Fuksas pour le lycée Georges Frêche,
  • Zaha Hadid pour le bâtiment des Archives départementales de Pierre Vives ou encore
  • Philippe Starck pour le nouveau centre sportif et de bien-être « le Nuage ».

Philippe Saurel, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole

« L’arbre blanc, par sa conception originale, contribuera à faire rayonner l’audace architecturale de Montpellier à l’international.

Forte d’une histoire millénaire, la ville mêle aujourd’hui architecture moderne et contemporaine, un trait d’identité dans lequel s’inscrit pleinement ce nouveau bâtiment ».

Philippe Saurel, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole

L'arbre blanc, Montpellier, France - Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisne, Manal Rachdi et Dimitri Roussel © Paul Maurer

L’arbre blanc, Montpellier, France – Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisné, Manal Rachdi et Dimitri Roussel © Paul Maurer

Le chantier, réalisé en trois ans, a mobilisé jusqu’à 1500 personnes. Lors de l’inauguration en juin 2019, 90% des habitants avaient emménagé dans les logements de cette tour d’habitation très tendance.

L’arbre blanc, Montpellier, France – Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisné, Manal Rachdi et Dimitri Roussel © Paul Maurer

Pour les éclaireurs, “de nuit, la lumière fonctionnelle révèle sa géométrie. Nous assurons la conception lumière complète du bâtiment composé de 17 étages en plein cœur de Montpellier”.

L’arbre blanc, Montpellier, France – Architectes : Sou Fujimoto, Nicolas Laisné, Manal Rachdi et Dimitri Roussel – Concepteur lumière : Les éclaireurs © Promeo

En savoir plus

Équipe du projet

Maître d'ouvrage Ville de Montpellier
Promoteur Promeo Evolis Promotion Crédit Agricole Languedoc Immobilier Promotion Opalia
Architecte Sou Fujimoto Nicolas Laisné Manal Rachdi Dimitri Roussel OXO Architectes
Concepteur lumière Les Éclaireurs

Lieu

  • L’Arbre Blanc
  • Monpellier, France
728x90 Animated
Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes, au Pôle Atlantique et au Campus Lumière de Lyon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.