Technologie, architecture et spectateur chez Moment Factory
Previous
ALÉATOIRE
Vertikal de Mourad Merzouki en lumière par Yoann Tivoli
Next

Compétences, contenu multimédia et espaces publics chez Moment Factory

La gestion des compétences, du contenu multimédia et des espaces publics est un savoir-faire clef de Moment Factory. Interview de Amahl Hazelton.
par Vincent Laganier4 octobre 2018

Comment les compétences de Moment Factory sont-elles organisées ?

Nos compétences sont organisées en trois départements car, il y a trois composantes à un environnement audiovisuel : la scénographie, l’interactif et le contenu. Nous parlons de scénographie pour le physique de l’environnement, les équipements de lumière, son et effets spéciaux. Parfois ils sont très simples comme des haut-parleurs ou des écrans qui nous permettent de voir et d’entendre quelque chose. L’interactif, c’est tous les ordinateurs et les systèmes et logiciels de diffusion et réception d’information numérique.

Le contenu multimédia n’est-il pas le plus important ?

Le contenu, c’est notre troisième département. Quel est le programme que nous voulons envoyer ? Combien y en a-t-il : deux ou plusieurs ? Quelle est sa stratégie de diffusion ?

Par exemple, pour l’aéroport de Los Angeles, il fallait avoir une stratégie assez diversifiée dans la programmation pour assurer que cet espace permanent soit stimulant pour les visiteurs, mais qu’il ne soit pas ennuyant et nocif pour les gens vivant et travaillant dans l’aérogare.

Aéroport de Los Angeles, terminal Tom Bradley, 7 installations multimédia, USA © Moment Factory

Aéroport de Los Angeles, terminal Tom Bradley, 7 installations multimédia, USA © Moment Factory

Cet équilibre de programmation est très important. Comment peut-on avoir une programmation qui évolue pour rester toujours intéressante autant pour les gens qui visitent l’aérogare de temps en temps que pour les gens qui y vivent ? Nous avons créé un univers de capsules qui peut évoluer par lui-même. Là, nous entrons dans l’idée de la data vivante. Nous avons également fait ça très bien pour Connexions Vivantes sur le pont Jacques Quartier de Montréal. Ainsi, les données en temps réel provenant de la ville, ses saisons et ses citoyens créent chaque heure, chaque jour et chaque mois de la variété sur le pont.

Connexions Vivantes, Pont-Jacques Cartier, Montréal, Canada © Moment Factory

Connexions Vivantes, Pont-Jacques Cartier, Montréal, Canada © Moment Factory

Où se situe l’unité Espaces urbains de Moment Factory ?

Le spectacle regroupe les représentations scéniques, les concerts, l’expérience de marque. Il est souvent éphémère. Dans les destinations, nous avons des projets pérennes comme pour les parcs et loisirs, les croisières, les arènes sportives, les commerces, les casinos, les hôtels et ressorts et enfin, le dernier venu, les espaces publics qui a été créé en janvier 2018.

L’unité des « Espaces urbains » collabore avec des gouvernements, développeurs immobiliers, architectes, urbanistes et une panoplie d’acteurs de la ville. Notre but est de munir nos grands chantiers privés et publics d’infrastructures et d’architectures multimédias qui nous permettent d’activer nos espaces communs avec une programmation expérientielle durable adaptée au caractère toujours évoluant de son public – soit local, régional ou international.

Comment s’organise la gestion des projets et des compétences ?

La gestion de projet est de certaines manières le quatrième département de Moment Factory—un département qui est là surtout pour assembler, coordonner et gérer les équipes créatives. Par exemple, si nous avons besoin d’un projecteur LED pour un show de rock ou un espace urbain, c’est le département Scénographie qui va nous dire ce que avons besoin.

Tournée mondiale du groupe Muse, Drones, 2015 © Moment Factory

Tournée mondiale du groupe Muse, Drones, 2015 © Moment Factory

Chaque semaine, nous faisons un head up, pour savoir qui a de la disponibilité dans les prochaines semaines. Par exemple, il y a un projet x qui débute bientôt, donc nous allons avoir besoin d’un directeur technique, d’un directeur artistique. Quelles expériences, supportées par quels systèmes et technologies nous allons proposer ?

Un des savoir-faire de Moment Factory est d’avoir une profonde compréhension des compétences et disciplines que nous avons besoin. Donc, si les personnes ne sont pas disponibles en interne, nous allons trouver des ressources à la pige pour répondre à cette demande. Nous avons entre 200 à 230 pigistes partout dans le monde qui sont contractuels chez Moment Factory. En fait, tout dépend de la nature du projet. Certains veulent avoir un job sécuritaire à l’année. D’autres préfèrent travailler en freelance. Ainsi, nous avons des bottins de ressources que nous essayons de ramener dans notre grande famille.

Moment Factory, 6250 Avenue du Parc, agence de Montréal, Québec, Canada © Vincent Laganier

Quels sont les métiers qui travaillent la lumière chez Moment Factory ?

Ça va être long. [Rires] A Moment Factory, nous avons :

  • des producteurs et des réalisateurs créatifs qui fournissent la gestion et la vision ;
  • des motions designers, les animateurs, les designers interactif, les programmeurs qui viennent du jeu vidéo…
  • des designers industriels qui travaillent sur des coquillages et des imprimantes de lumières banales. Ils spécifient exactement quel type de lentille va sur quel type de LED existant sur le marché.
  • des directeurs techniques qui connaissent une vaste variété de technologies pour les assembler et créer de la lumière.
  • des lighting designers, les designers de l’éclairage.
  • des spécialistes dans l’alimentation électrique, le numérique et le data, qui va contrôler le on-off de ces appareils d’éclairage.

Rainforest Lumina, zoo de Singapour – Parcours multimédia nocturne, 2018 © Moment Factory

Rainforest Lumina, zoo de Singapour – Parcours multimédia nocturne, 2018 © Moment Factory

C’est une vaste gamme de savoir qui va et comment moduler l’information jusqu’à la lumière, mais aussi d’utiliser l’infra-rouge au-delà de ce que voit l’œil humain, pour saisir ces données lumière et renvoyer ce que l’on voit. Nous utilisons aussi la technologie pour garder un œil sur la disposition des contenus dans l’espace ou nous diffusons. En bref, nous avons pleins de points de référence avec des lasers et des caméras infra-rouge pour être certains d’être bien positionnés dans l’espace.

Pourquoi l’agence de Montréal regroupe toutes les compétences ?

Une des raisons pour laquelle nous avons toute notre équipe à Montréal, c’est parce-que chacune de ces spécialisations ont un rôle à jouer dans un grand projet de design à l’échelle de la planète. Nous avons besoin de cette masse critique et de toutes les compétences pour aller sur des solutions qui sont de plus en plus robustes et performantes. Pas juste pour le premier jour d’installation, mais qu’elles soient conçues, dessinées et planifiées pour durer des années. Nous arrivons à constater qu’avec 300 collaborateurs, il n’y a pas de grande compétence qui nous manque.

Propos recueillis par Vincent Laganier le 23 février 2018 à Montréal.

Équipe du projet

ZOOM +

 
Moment Factory : l’agence des environnements immersifs multimédia
 
Technologie, architecture et spectateur chez Moment Factory
 
Intelligence artificielle et données dans l’espace public
 
Le big data illumine le Pont Jacques-Cartier de “Connexions vivantes”

Lieu

  • Moment Factory
  • Montréal, Québec, Canada

Livres

Lumière dans la Cité, vecteur de cohésion sociale ?

Avec le soutien de l’UNESCO, l’artiste-concepteur de lumière, Zorica Matic, publie les actes du colloque : Lumière dans la Cité, vecteur de cohésion sociale ?

En savoir plus...

Light art in publics places

Comment l'art lumière peut aider les municipalités à stimuler la participation citoyenne et ajouter une valeur sociale et économique aux espaces urbains ? Un livre de LUCI.

En savoir plus...

SuperLux : Smart Light Art, Design & Architecture for Cities

Art lumière, design et architecture intelligente pour les villes. SuperLux est un livre de référence de Davina Jackson.

En savoir plus...

Poursuivez votre recherche

Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en conception lumière à l’ENSA Nantes, en photographie l'ENSA Strasbourg, en art lumière l'ENSATT Lyon et au projet d'éclairage à l’INSA Lyon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

728x90 Animated