LED, les différentes technologies de puce LED
Previous
ALÉATOIRE
LED, les différentes technologies de boitier
Next

COP21 : commune, éclairage et développement durable

Les communes comptent aussi sur l'éclairage pour réduire leurs consommations d'énergie et participer ainsi à la protection de l'environnement. Analyses.
par Sophie Caclin30 octobre 2015

Lorsque l’on parle commune, on pense éclairage public. L’éclairage public ne concerne qu’une petite partie des consommations totales d’électricité en France mais il pèse lourd dans les consommations d’énergie et factures d’électricité des collectivités. C’est donc un poste sur lequel agir.

Commande de l’éclairage et temporalité

L’abaissement de l’éclairage en fonction de l’heure et de la fréquentation des espaces publics est utilisé depuis quelques années déjà. Il est proposé par les fabricants et les installateurs.

Simulation de mise en lumière de la mairie de Cergy - Photo Cylumine

Simulation de mise en lumière de la mairie de Cergy – Photo Cylumine

Communauté d’agglomération Cergy-Pontoise (Val-d’Oise)

Le groupement Cylumine (Citéos, Entra, Spie), en contrat de partenariat public-privé avec la Communauté d’agglomération Cergy-Pontoise, en fait la promotion sur son site Internet mais l’histoire ne dit pas comment est faite la mise en œuvre sur ce territoire de 13 communes et de 27 500 points lumineux.

Détection de présence

Ville de Toulouse (Haute-Garonne)

En 2009, la ville de Toulouse, 66 000 points lumineux pour 450 000 habitants, communiquait sur la première expérimentation de la détection de présence dans le quartier Saint-Étienne. Elle continue :

  • ses expérimentations avec la détection de forme,
  • la rénovation des installations d’éclairage par des systèmes plus efficaces, notamment à LED,
  • pour une économie globale annuelle estimée à 4 millions d’euros.
Ville de Toulouse - Photo Patrice Nin / Ville de Toulouse

Ville de Toulouse – Photo Patrice Nin / Ville de Toulouse

Joël Lavergne, responsable de l’éclairage public de la ville, insiste sur le confort ressenti par les riverains lorsque la qualité de l’éclairage est également prise en considération.

Commune de Vif (Isère)

En 2012, c’est la commune de Vif qui, au travers de l’entreprise ETDE, installait 67 lampadaires équipés de détecteurs de mouvements sur une piste cyclable de 1,5 km : économie d’énergie, respect de la biodiversité, limitation de la pollution, les arguments sont probants même si la piste n’existait pas auparavant. Il serait intéressant de savoir si la commune a poursuivi l’installation de tels dispositifs.

La commune de Vif a reçu un “Territoria d’Or” pour un système d’éclairage public qui s’adapte progressivement au passage de promeneurs. Ce prix créé il y a bientôt trente ans par l’Observatoire national de l’Innovation Publique, récompense les réalisations innovantes, exemplaires et transposables des collectivités territoriales françaises et européennes.

Extinction nocturne

Ville d’Épinal (Vosges)

Plus récemment, la ville d’Épinal a décidé d’expérimenter l’extinction nocturne de son éclairage public pour pallier à la baisse des dotations de l’état qui oblige à des économies budgétaires :

  • entre 1h et 4h du matin,
  • pour une économie de 75 000€ sur la facture globale d’électricité de 500 000€ soit 15%,
  • et 17% de consommations en moins.

Les réactions sont tranchées mais habituelles :

  • sentiment d’insécurité ressenti par ceux qui se trouvent dans les rues après 1h du matin,
  • satisfaction des autres de ne pas voir les impôts locaux augmenter.
Vue nocturne du centre ville d'Epinal en 2009 - Photo Creative Commons

Vue nocturne du centre ville d’Epinal en 2009 – Photo ArKaNuM

La mairie ne fait aucun commentaire sur l’état des installations et la qualité de vie dans cette partie de la ville. Au vu des images présentées dans un reportage télévisé, l’éclairage utilise des matériels et technologies peu récents.

  • Une réflexion de fond sur la politique lumière de la ville couplée à une rénovation des installations pourraient amener des économies similaires pour une qualité d’éclairage certaine.
  • Cela implique un investissement supplémentaire mais génère des économies dès la première année, des installations efficaces et durables et une satisfaction de tous les riverains.

100% LED

Ville de Vaucresson (Hauts-de-Seine)

La ville de Vaucresson fut la première à l’annoncer en 2013 :

  • contrat sur 10 ans avec la société SPIE Île-de-France Nord-Ouest,
  • prévision de changement des 1 177 points lumineux.

Aujourd’hui, il est difficile de connaitre l’avancée du projet et ses retombées économiques et énergétiques, la ville comme l’entreprise ne mettant que peu d’information à disposition.

Ile de Sein (Finistère)

L’Ile de Sein, 200 habitants, revendique être la première à y arriver en 2015 avec la rénovation 100% LED de son parc d’éclairage public :

  • facture d’électricité divisée par six : de 600 à 100 euros par an,
  • baisse des consommations d’électricité de 86%,
  • économie de fioul servant à la production de l’électricité de 3,5%.

Certains regrettent ce geste plutôt symbolique et considèrent que la transition énergétique doit être globale. Il est certes prévu que l’île soit complètement autonome en production d’énergie renouvelable… mais en 2030.

Ville d’Istres (Bouches-du-Rhône)

La ville d’Istres, 43 000 habitants, a entamé la mutation depuis 2012 :

  • remplacement des 9 000 points d’éclairage intérieur des bâtiments communaux,
  • remplacement par étapes des 7 500 points lumineux extérieurs, couplé à l’installation d’horloges astronomiques pour une économie supplémentaire de 10%,
  • réduction estimée sur la facture globale d’électricité en 2015 : 50%.
Porte_d'Arles à Istres - Photo Creative Commons

Porte d’Arles à Istres – Photo Micka13

Initiatives et communication

Même si les initiatives existent, il est difficile de trouver des informations fiables et complètes.

L’éclairage public reste un sujet technique et ne mérite pas de communication particulière ?

C’est oublier qu’un bon éclairage participe aussi à l’amélioration de la qualité de vie dans la cité et a un impact social et économique certain.

Seules comptent les économies d’énergie qui démontrent les bonnes actions des élus sur le budget communal ?

C’est oublier que raisonner uniquement sur les économies d’énergie risque d’entrainer une dégradation de la qualité de l’éclairage et l’occultation de ce qui fait le développement durable dans son ensemble.

L’éclairage public est un sujet qui reste peu porteur, sauf si on parle des LED ?

Oui, il est vrai que ce n’est pas le premier poste de dépenses et la LED, c’est tendance. Mais c’est un poste où le retour sur investissement peut être plus rapide que sur d’autres et l’impact rapidement visible par les riverains.

Mis à part dans les grandes villes, il est rarement question de :

  • la qualité de l’éclairage pour l’usager de l’espace public et pour la protection de l’environnement alors qu’il est possible de les associer,
  • la stratégie lumière à l’échelle de la collectivité alors qu’elle servirait les intérêts des élus, des techniciens comme les administrés et l’environnement naturel.

Bref, des initiatives pour le climat si l’on parle d’énergie. Mais des initiatives peu lisibles en matière de cohésion sociale, de protection de l’environnement et de développement économique.

Que font les autres professionnels de l’éclairage pour le climat ?

COP21 Paris 2015

Lieux

  • Communauté d’agglomération Cergy-Pontoise, France
  • Toulouse, France
  • Vif, France
  • Épinal, France
  • Vaucresson, France
  • Île de Sein, France
  • Istres, France
  • COP21
  • Paris, France

Équipe du projet

Maîtrise d'ouvrage Communauté d’agglomération Cergy-Pontoise
Installateur Citéos SPIE ETDE

ZOOM +

 
Lyon smart city connectée en éclairage public
 
Côté Lumière et le transport en commun en site propre de Nîmes
 
Quartier du Plateau, Montargis, par 8’18’’
 
Place Graslin à Nantes, lumière en coulisses

Évènement

  • Toulouse : ville à la Loupe de LUCI
  • COLLOQUE - Du 23 au 25 mai 2018, la ville de Toulouse accueillera le colloque Ville à la Loupe de LUCI. Au programme : sa stratégie d'éclairage urbain, la smart city et les expérimentations de la ville rose.
  • Date : du mercredi 23 mai 2018 au vendredi 25 mai 2018
  • Lieu :
    • Mairie de Toulouse
    • Place du Capitole, Toulouse, France

Poursuivez votre recherche

Sujets COP21 Ville Éclairage Développement durable Énergie Consommation Protection Environnement Commande Temporalité Détection de présence Toulouse Vif Commune Économie d'énergie Lampadaire Épinal Extinction nocturne Extinction Mairie Politique lumière Investissement Riverain Vaucresson Ile de Sein LED Entra Facture d’électricité Économie Transition énergétique Istres Points lumineux Initiatives Communication
Effets lumière Lumière directe
Techniques d'éclairage Éclairage public Éclairage LED
Professions Collectivités Gestionnaire Technicien Élu
Supports Texte Photo Vidéo
Fonction du lieu Rue & avenue Espace public
Source Sophie Caclin Light ZOOM Lumière
728x90 Animated
Sophie Caclin
Sophie Caclin
Fondatrice de l’agence Orpin de Lune. Accompagne les entités privées et publiques dans leurs projets liés aux domaines de l’éclairage et des automatismes pour le bâtiment et l’espace public. Auteur du Lexique de l’éclairage professionnel aux Editions Light ZOOM Lumière en 2016. Cultive cette spécialité, par expérience et par goût.
1 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.