#Cloud.Paris, lumière sur un hôtel d'entreprises et d'affaires
Previous
ALÉATOIRE
Chandeliers pour Open lounge sur le canal à Amsterdam
Next
728x90 Animated

Évolutions, récit du scénario d’un mapping par EZ3kiel

Comment le scénario est découpé en trois récits et deux parties aux atmosphères et musiques opposées ? Explications de EZ3kiel.

Début décembre 2016, Évolutions, le mapping d’EZ3kiel sur la façade de la cathédrale Saint Jean, émerveillait le public de la Fête des Lumières de Lyon, balayant tout ce qui s’était déjà vu.

Découpage

Le scénario est découpé en trois récits dans deux parties aux atmosphères et musiques opposées, accompagnées de bruitages liés aux effets lumineux.

  • une première partie calme à l’atmosphère fluide, poétique et aérienne, avec une musique douce et liquide propice à la contemplation,
  • un break lumineux,
  • une deuxième partie plus dynamique à l’atmosphère rythmée, « percutive » suivant le mot de Yann Nguema, où se déroulent crescendo les deux récits suivants, sur un morceau musical exalté et des bruitages secs et rapides,
  • un final extrêmement dynamique.

Récit 1 – les ruines

La construction, constitution, le thème sont la physique et les matériaux : pierres, déformations, papier, soie et toile.

Au commencement

« La première cathédrale fut construite au douzième siècle. Les bâtisseurs choisirent la pierre, l’acier et le bois. Immobile, lourde, tendue vers le ciel, la primatiale a traversé l’histoire, les guerres, pour se dresser telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Les temps changent, doucement, les lois de la physique cèdent leur place à d’autres plus malicieuses, plus poétiques.

La pierre tremble, bouge et s’absout de toute gravité pour glisser, emportée légèrement par un souffle imaginaire.

Il tire, ploie les fondations, courbe les arêtes de la cathédrale que l’on redécouvre malléable comme du papier de soie. Elle se déchire, s’éventre à droite, se froisse à gauche, s’effondre mollement, avant de se redresser dans un ultime salut.

Vestiges d’une réalité oubliée, abandonnée par sa pierre, la cathédrale n’est plus. Les premières cathédrales ont disparu à cause des lois de la physique ».

EZkiel

Mapping Évolutions, cathédrale Saint-Jean, Lyon, France – Fête des lumières 2016, Lyon, France © EZ3kiel

Les Renaissances

« Commence le cycle des renaissances. De nouveaux bâtisseurs, de nouvelles lois, de nouveaux atomes, pour parachever l’œuvre éphémère impossible d’un architecte de l’imaginaire. La cathédrale est de nouveau hissée, tressée, soudée par la lumière pure dans un enchevêtrement de fil d’acier ondoyant dangereusement avant de s’affaler une dernière fois.

Qu’à cela ne tienne, on recommence, mais avec du papier, plus de vent, d’insouciance, et l’espoir sitôt balayé qu’un château de cartes réussisse là où la pierre et l’acier ont échoué ».

EZ3kiel

Évolutions, Cathédrale Saint-Jean, Lyon, France – Yann Nguema, EZ3kiel – Fête des lumières 2016, Lyon, France – Photo : Vincent Laganier

Récit 2 – les Caryatides

Les bâtisseurs décident d’incarner les cathédrales avec un gardien des cariatides, une déesse, un dieu pour que la cathédrale résiste au temps mais elle disparaît aussi.

Les Renaissances

« On essaie à nouveau. Fini les minéraux, les nombres et les éléments premiers, ce qu’il faut désormais c’est les incarner. On convoque les muses et leur beauté inaltérable, les caryatides centenaires et les derniers colosses. On dresse des statues de pierre, en soie, ou avec les deux, cousues par la force sibylline d’une équation quadratique. Poussée par ces esprits bienveillants, la magie opère.

La cathédrale, durant une seconde, un soupir, respire d’une beauté intemporelle dont le souffle semble arrêter le cours du temps. Mais toujours la foudre, la tectonique des plaques, l’effet papillon, la loi de Murphy… »

Ez3kiel

Évolutions, Cathédrale Saint-Jean, Lyon, France – Yann Nguema, EZ3kiel – Fête des lumières 2016, Lyon, France – Photo : Vincent Laganier

Récit 3 – l’age des lumières

La dernière génération de constructeurs décide de travailler avec l’énergie pour construire, le laser vient alors créer des cathédrales de lumière. Ces cathédrales vont aussi disparaître à cause de catastrophes énergétiques, bugs électroniques. L’énergie ne résiste pas au temps, tout comme la matière.

« Puis vient l’âge des lumières. Là où la matière a échoué, la lumière perdurera. Le temps de l’atome révolu, il faut tout reconsidérer, apprendre à courber les longueurs d’onde, lisser les clairs obscurs, et se convertir à la dynamique des lasers. On allume les premières cathédrales, insensibles aux vents, aux pluies, à l’érosion du temps, elles brillent nourries par le feu du laser. Hologramme monochrome, mirage flamboyant abusé par la persistance rétinienne, elles ont vacillé lors des premières coupes budgétaires. Black-out, courts-circuits et surtensions ont finalement eu raison de la plus grande d’entre toutes, disparue dans un dernier crépitement aux mille feux épileptiques.
Noir ».

EZ3kiel

Mapping Évolutions, cathédrale Saint-Jean, Lyon, France – Fête des lumières 2016, Lyon, France © EZ3kiel

Épilogue

« Après les cathédrales de pierres, de papier, de soie, après avoir dompté le vent, la mécanique quantique, après avoir invoqué les géants imaginaires, et canalisé les flux lumineux, il a fallu se rendre à l’évidence. L’éternité n’appartiendrait jamais aux géantes construites de la main de l’homme. Dès la première pierre, elle serait condamnée à la ruine.

Ce n’est qu’ensuite, face au trou béant laissé par la disparition de la cathédrale qu’on a malgré tout ressenti sa présence. Cachée entre les lignes des écrits, les mots d’une discussion, elle est réapparue sans que l’on s’en aperçoive.

Construite dans l’imaginaire collectif, il n’y avait pas une cathédrale mais des centaines nourries par l’imagination foisonnantes des constructeurs durant leurs tentatives infructueuses. Chaque enfant, adulte, avait en mémoire sa propre cathédrale. Une architecture mentale de pierre et de poussière, de physique et de magie comme seul un souvenir émerveillé ou un rêve éveillé peut en générer.

Au final, il reste la cathédrale imaginaire, une multitude de cathédrales gravés dans l’esprit de chaque spectateur ».

EZ3kiel

Déroulé en 30 tableaux

Evolutions, cathédrale Saint-Jean, Lyon, France – Story Board – part 1 © EZ3kiel

Partie 1 calme

  1. INTRO NOIR (00:00:00>00:08:00) -00:06:01 : au bruit sourd la Rosace s’allume de l’intérieur, et décroit doucement avec l’arrivée de la projection.
  2. ROSACES FLOTTANTES (00:08:00>00:17:01)
  3. APPARITION (00:17:01>00:37:16)
  4. ONDE (00:37:16>00:52:04)
  5. SCINTILLATION (00:52:04>00:56:02) : scintillement lumineux sur l’ensemble de la cathédrale calé sur les notes d’arpège.
  6. DESSIN DE MAILLAGE FILAIRE (00:56:02>00:59:21)
  7. BOSSES PERLIN (00:59:21>01:13:08)
  8. ENVOL (01:13:08>01:35:01)
  9. DESSIN DE MAILLAGE FILAIRE MAGMA (01:35:01>01:54:17) : la rosace intérieure se rallume doucement sur tout le tableau et s’éteint lorsque la structure se détache (01:45:03).
  10. ROTATION (01:54:17>02:03:00) 8 Secondes de Tilt (90°) sur les automatiques du 1er balcon (faisceau serré blanc chaud) accompagnant la rotation image.
  11. ANÉMONES (02:03:00>02:22:18)
  12. MAGMA BLACK (02:22:18>02:50:06)
  13. SOLO lumières (02:50:06>03:21:08)

Evolutions, cathédrale Saint-Jean, Lyon, France – Story Board – part 2 © EZ3kiel

Partie 2 dynamique

  • APPARITION DU GÉANT (03:21:08>03:44:15)
  •  GÉANT LES BRAS LEVÉS (03:44:15>03:55:00)
  • GÉANT EFFET Low Frequency Oscillations (03:55:00>04:06:10)
  • CHUTE DU GÉANT (04:06:10>04:29:04)
  • ANGKOR (04:29:04>05:03:03)
  • BUGS holographiques(05:03:03>05:25:13)
  • CHAOS LASER (05:25:13>05:48:04)
  • LASER SOUDURE (05:48:04>06:10:18)
  • LASER effets cellules VORONOI (06:10:18>06:44:14)
  • LASER IMPACT (06:44:14>06:55:21)
  • LASER ORNEMENTS (06:55:21>07:07:05)
  • LASER CHRISTAL (07:07:05>07:18:14)
  • CALME 1 (07:18:14>07:29:22)
  • PLUIE LASER (07:29:22>08:03:21)
  • CALME 2 (08:03:21>08:09:09)
  • FINAL (08:09:09>08:17:20)
  • GENERIQUE (08:17:20>fin)

Poursuivez votre recherche

Sujets Evolutions Récit du scénario EZ3kiel Atmosphère Musique Découpage Histoire visuelle Scénario multimédia Cathédrale Saint-Jean Lyon Fête des Lumières 2016 Fête des Lumières Tableau Vidéo projection
Effets lumière Projection d'images
Techniques d'éclairage Vidéo mapping
Professions Créateur vidéo Compositeur Musicien
Supports Texte Dessin Story bord
Fonction du lieu Église
Source Jean-Baptiste Wallers-Bulot Light ZOOM Lumière

ZOOM -

Lieu

  • Cathédrale Saint-Jean-Baptiste
  • Lyon, France
Jean-Baptiste Wallers-Bulot
Jean-Baptiste Wallers-Bulot
aka JBWB est light artist. Il s’exprime avec la lumière du soleil et les lumières artificielles. Troisième génération d’artistes dans sa famille, il est passionné de lumières depuis l’enfance. Design céramique à Sèvres, design urbain à l'ESAAD Duperré, École du paysage de Versailles, monde du spectacle, de l’exposition et de l’Art contemporain, conception lumière architecturale en indépendant sont ses formations. Curieux, généreux dans ses partages, il communique ses découvertes, avis et coups de cœur lumineux.
728x90 Animated

Laisser un commentaire