Lumières naturelles du printemps en France
Previous
ALÉATOIRE
728x90 Animated

Lumière vue de l’espace : Thomas Pesquet photographie des villes de nuit

Depuis la station ISS, Thomas Pesquet poste de multiples clichés et clins d’œil sur les réseaux sociaux. Comment font-ils vibrer notre fibre lumineuse ?
par Jean-Yves Soetinck3 avril 2017

Depuis son arrivée dans la station ISS – Station Spatiale Internationale Mission #50 – Thomas Pesquet enchante les réseaux sociaux avec ses multiples clichés de la terre, ses expériences scientifiques, ses tâches et scènes de vie à bord.

Avec humour, à propos et anecdotes, Thomas Pesquet nous parle de notre monde, comme des « cartes postales » et autres « capsules vidéos » qu’un ami en voyage posterait sur sa page Facebook ou son fil Twitter. Un voyage à 400 km d’altitude et 28 000 km/h tout de même ! Bref, son plaisir jubilatoire est particulièrement communicatif, grandement facilité par les réseaux sociaux.

Les villes de nuit

Forcement, la thématique la plus en lien avec l’éclairage urbain, les vues des villes de nuits sont toujours aussi magnifiques. Thomas Pesquet est particulièrement prolifique à ce sujet en allant au-delà des habituelles capitales, mais aussi en capturant des villes de tailles inférieures dont l’image est souvent moins facilement accessible sur le net.

Bien entendu la question de la pollution lumineuse va se poser immédiatement. Et oui, l’éclairage des voies publiques ne doit pas être tourné vers le Ciel. Les concepteurs lumière urbains sont engagés dans cette démarche depuis longtemps et plus que jamais à travers le manifeste. Cela prendra encore des années en raison des crédits nécessaires pour renouveler des installations qui, à l’époque de leurs mises en œuvre, ne semblaient pas particulièrement porter préjudice à la Nuit… Ce n’est pas la peine de troller les commentaires à ce sujet.

Ce que j’aime dans ces vues nocturnes, c’est surtout la visualisation de l’activité humaine, des palimpsestes urbains, des cartographies dont on ne posséderait pas toutes les clés de compréhension, mais qui ouvrent la porte à interprétation et construction mentale.

Paris

Rendons tout de suite hommage à la ville lumière, avec sa structuration très lisible.

Je vous invite surtout à dérouler les commentaires des tweets pour voir l’appropriation faite par les réseaux sociaux (repérage de certains points comme par exemple le Stade de France, les monuments), mais aussi par exemple le retraçage des éléments saillants à d’autres fins (artistiques ?) que la seule géolocalisation.

Lyon

(et ses fails ;-). La ville des lumières est capricieuse pour Thomas.

Le soir du 8 décembre, il souhaite une bonne fête des lumières avec une vue de… Rome.

Nouvel essai, mais flou…

Et là, la teinte n’y est vraiment pas. De nombreuses rues sont passées en blanc chaud et pas sodium (probablement un problème de balance de blanc dans les réglages de l’appareil).

Enfin 😉 (certaines zones sont particulièrement étranges tout de même) .

La Côte d’Azur

Remarquez les « coulures » de lumière qui descendent des contre-forts des Alpes comme des torrents vers la mer et la structure concentrique des hauteurs du vieux Nice.

Nantes

Avec ses îles sur la Loire. (Dommage il n’y a pas encore de vues de Rennes, peut-être que la Trame noire du plan lumière de Roger Narboni sera visible).

Bordeaux

Plus loin …

Berlin

Et ses teintes de lumières différenciées qui révèlent toujours la présence des deux anciens blocs Est-Ouest.

Naples

Et surtout le Vésuve. On ressent presque l’altimétrie du volcan avec la réduction progressive de l’éclairage public le long des voies d’accès.

Rome

Avec à la fois ses concentrations de lumière sur certains édifices et un mitage de zones d’ombres intenses (par exemple, le forum romain, le parc de la Villa Médicis…).

La Péninsule italienne

Belgique

Nord Europe avec Angleterre et France

On perçoit la présence de la Belgique avec sa trame autoroutière et ses sodium basse pression – SHP.

Le Caire et la vallée du Nil

Fleuve nourricier et fertile qui concentre l’activité tout autour de lui.

Bangkok

Une belle structure trame principale (sodium) et secondaire.

Djeddah

Beau maillage des quartiers.

Athènes

Kiev

Varsovie

Il en existe encore des centaines. Vous pouvez retrouver une cartographie géolocalisée des sites photographiés par l’ensemble de l’équipage de l’ISS durant l’actuelle Mission50.

Nous parlerons dans un prochain post des autres lumières que Thomas Pesquet peut observer depuis l’espace.

Vous pouvez suivre :

Vous voulez voir passer l’ISS ? Utilisez les apps IssFinder pour iOs et IssFinder pour PC.

* Il m’est devenu tellement familier au milieu des posts de mes amis Facebook que je l’appelle Thomas maintenant 😉

Photo en tête du billet : Thomas Pesquet

Poursuivez votre recherche

Sujets Thomas Pesquet Photographie Ville de nuit Station ISS Réseaux sociaux Twitter Mission50 Vue nocturne Vue de l'espace Paris Lyon Cote d’Azur Nantes Bordeaux Berlin Naples Rome Italie Belgique Nord Europe Angleterre France Le Caire Vallée du Nil Bangkok Djeddah Athènes Kiev Varsovie
Effets lumière Lumière directe Lumière orangée
Techniques d'éclairage Éclairage public Éclairage urbain
Professions Astronaute Concepteur lumière
Supports Texte Image
Fonction du lieu Ville
Source Jean-Yves Soetinck Light ZOOM Lumière

Lieu

  • L'Acte Lumière
  • Rillieux-la-Pape, France
Jean-Yves Soetinck
Jean-Yves Soetinck
Concepteur lumière et gérant de l'agence L'Acte Lumière depuis 2001. Dans le monde de l'éclairage depuis plus de 20 ans. Noctophile depuis bien plus. Ses centres d’intérêts sont l'espace urbain, la portée culturelle de la lumière et sa touche de magie, de l'éclectisme, de la poésie nocturne et la part d'ombre en toutes choses.
728x90 Animated

Laisser un commentaire