Comment le BIM et Revit ont été utilisés en éclairage ?
Previous
ALÉATOIRE
Eric Wurtz, du light-show à l'éclairage scénique
Next
Boutique de la collection Light ZOOM Lumière

BIM en phase de conception, l’exemple de l’ENS Paris-Saclay

Quel bilan de la phase conception du BIM d’Or 2015 ? Suite et fin de l’interview de Nawel Creach-Dehouche sur l’ENS Paris-Saclay.
728x90 Animated
par Vincent Laganier26 janvier 2017

Qu’apportent la maquette numérique et le BIM ?

Nawel Creach-Dehouche : pour moi, c’est formidable de pouvoir appréhender le projet en 3D car nous n’avons souvent que deux ou trois coupes. Elles ne sont pas là où nous aimerions qu’elles soient. Avec la maquette numérique, nous pouvons aller là où nous voulons et vraiment créer des sections là où nous en avons besoin, par exemple, quand il y a des changements de hauteurs, des retombées de poutres et des trémies. Nous arrivons à mieux comprendre comment fonctionne le bâtiment et à étudier plus dans le détail les implantations lumière. Même si c’est plus technique au départ, ça offre des possibilités qui sont très appréciables en phase d’études du projet.

Quels sont les avantages du BIM dans votre pratique de la lumière ?

NCD : l’avantage sur Revit, c’est que c’est une base de données qui est attachée à chaque famille de luminaires. Au-delà de la forme géométrique, nous pouvons définir  la puissance, le type de source, la température de couleur, etc. Nous pouvons attacher directement au modèle 3D tout ce que nous mettons sur notre fiche technique des luminaires, donc directement au luminaire qui est dans la maquette. Le bureau d’études a directement les caractéristiques des appareils pour le calcul des puissances consommées. L’architecte a les dimensions, les longueurs, les hauteurs et les sections. Le BIM est un outil qui est très puissant par rapport à un projet traité de manière plus classique. C’est un outil très performant d’aide à la conception et au projet.

ENS Cachan, Paris-Saclay, France – Architecte RPBW – vue en axonometrie ensemble du projet © Renzo Piano Building Workshop

Quels conseils par rapport à la maquette numérique ?

NCD : mon intervention sur la maquette est de créer des fichiers Famille en regardant ce qui est important et ce qui ne l’est pas, dans le sens où, quand on modélise, il faut faire des choix à un moment donné. Quand je prends un appareil d’éclairage, je n’ai pas besoin de prendre tous les détails de la géométrie du luminaire, ce qui va engendrer un fichier parfois trop lourd et qui risque de provoquer un dysfonctionnement de la maquette numérique. Il faut penser que nous n’avons qu’un petit apport dans la maquette numérique globale. Penser aussi à l’évolution et à la finalité de la maquette numérique. Si nous faisons des choses trop complexes et qui ne sont pas importantes finalement, nous compliquons le travail des autres. Il faut essayer d’être intelligent par rapport à cela et de ne prendre que ce qui est important pour le projet.

ENS Cachan, Paris-Saclay, France – Architecte : RPBW – vue en perspective 3D, implantation éclairage au plafond salle de cours © Renzo Piano Building Workshop – Cosil Peutz Lighting Design – CPLD

Par ailleurs, il faut anticiper et créer des familles évolutives, parce que les appareils peuvent changer de longueur, de hauteur ou de typologie… car entre l’APS et le PRO, le projet change parfois du tout au tout. Cela permet d’anticiper un peu le travail à l’agence et de pouvoir faire évoluer notre travail rapidement.

Des conseils pour les professionnels de l’éclairage ?

NCD : je pense que pour un logiciel comme Revit, il faut passer par une formation. Même si la personne manipule d’autres logiciels ou est à l’aise avec l’informatique, c’est tellement complexe que c’est difficile à comprendre tout seul. Il y a plusieurs subtilités à appréhender. C’est bien d’avoir ensuite un suivi avec le formateur ou les architectes avec qui nous travaillons pour avoir un peu d’aide en cas de besoin. Dans tous les cas, il faut plus de projets pour appréhender Revit complètement car c’est par la pratique que nous arriverons à maîtriser l’outil. C’est une nouvelle manière de travailler le projet.

 

Poursuivez votre recherche

ZOOM +

 
ENS Paris-Saclay : éclairage de Nawel Creach-Dehouche
 
BIM en pratique, formation / hardware sur l’ENS Paris-Saclay
 
Comment le BIM et Revit ont été utilisés en éclairage ?

Lieu

  • Future ENS Paris-Saclay
  • Gif-sur-Yvette, France

Livres

Architectural Lighting, Designing with Light and Space

Auteurs Descottes Hervé est né et a grandi en France […]

En savoir plus...

101 mots de la lumière dans l'architecture

74 architectes et concepteurs lumière donnent leurs définitions de 101 mots de la lumière dans l’architecture. Un livre à l'usage de tous.

En savoir plus...

Lighting for Interior Design, Malcolm Innes

Eclairage des espaces intérieurs. Un livre complet de Malcolm Innes pour apprendre, comprendre et concevoir, lumière et éclairage, en intérieur.

En savoir plus...

Vincent Laganier
Vincent Laganier
Architecte diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes. Rédacteur en chef du portail Light ZOOM Lumière depuis 2012. Auteur de six ouvrages de référence sur la lumière, la ville et le bâtiment. Enseignant en éclairage à l’ENSA Nantes et l’INSA Lyon.
Boutique de la collection Light ZOOM Lumière

Laisser un commentaire

728x90 Animated