Onlylight
Previous
ALÉATOIRE
Atelier Lumière ACE-AFE
Next
728x90 Animated

François Morellet et ses amis

Du 3 décembre 2016 au 19 mars 2017, exposition "François Morellet et ses amis" au Musée des Beaux-Arts de Chambéry.
par LightPress8 février 2017

Cette exposition revient sur les premières périodes de l’oeuvre de François Morellet et à sa
collection personnelle. Il s’agit d’une véritable plongée dans ses amitiés artistiques : Ellsworth Kelly, Bernar Venet, Victor Vasarely, Sol LeWitt, Piero Manzoni, Almir Mavignier, Vera Molnar, Jack Youngerman, Bertrand Lavier… Une exposition sous le signe de l’intimité, à partir d’une cinquantaine d’oeuvres de la collection personnelle de l’artiste et de son épouse, Danielle Morellet – complétée de prêts exceptionnels d’institutions et de collectionneurs.

« « L’humour » dit François Morellet, « n’agresse que le « bon sens » et puis ses bienfaits sont nombreux, il peut calmer les douleurs, les sérieux, les croyances, les arrogances seulement en les absorbant. Il crée un monde semblable et parallèle à la réalité, mais inversé et absurde. J’aime imaginer que, semblable à ces fameux trous noirs de l’univers, il y a des trous d’humour noir où se trouve l’antimatière à rire. (…) Il n’est cependant pas vraiment universel. Il exaspère les engagés, les croyants et les sérieux ».

François Morellet, dans : Catalogue d’exposition Musée Würth France Erstein, loc ;Cit. P.59

Au tout début des années 1980, la ville de Chambéry lui passe commande d’une oeuvre in situ pour la façade du musée des Beaux-Arts qu’il intitule avec humour le Fantôme de Malevitch. Cette intervention de « désintégration architecturale », vient ébranler la stabilité visuelle du bâtiment. Cette oeuvre, en intégrant la façade, tire sa forme et son emplacement de son environnement.

Parcours de l’exposition

Le visiteur est invité à parcourir les grands moments de la vie artistique de François
Morellet sous le prisme de ses liens et amitiés. Ainsi, la première section propose
d’inscrire François Morellet dans son rapport à l’art minimal et ses figures tutélaires
(Vladimir Tatlin, Ellsworth Kelly, Sol LeWitt, Max Bill).

Avec un ensemble de 21 dessins, la seconde section explore la méthode conceptuelle
développée par François Morellet pour élaborer son vocabulaire pictural minimal.

La troisième section replace François Morellet dans ses liens aux différents groupes et
mouvements artistiques auxquels il a participé ou desquels il s’est approché (Groupe Zéro,
GRAV …), associés à des pièces majeures de l’artiste :

  • le premier néon de 1963,
  • la Boîte à flashes de 1964,

permettent de renforcer sa position au sein de ces mouvements.

La quatrième section est tel un cabinet privé, elle fait un écho à l’accrochage poétique du
domicile de François Morellet à Cholet. Elle illustre la liberté que l’artiste prenait chez lui
avec la disposition de ses oeuvres acquises au fil de ses rencontres : Victor Vasarely, Vera
Molnar, Jean Gorin, Jack Youngerman…

La cinquième section revient sur les traces du « Fantôme » et des origines de son oeuvre (les
Trois grilles se déformant, la Sphère-trames, les estampes).

En savoir plus : Musée des Beaux-Arts de Chambery

A voir aussi à Chambery

En résonance avec l’exposition que lui consacre le musée des Beaux-Arts de Chambéry,
le centre hospitalier Métropole Savoie accueille une oeuvre de l’artiste François Morellet de la collection du Musée d’art contemporain de Lyon en plein coeur du nouvel hôpital de Chambéry.

L’oeuvre qui s’intitule « Deux lignes de tirets interférents » est un ensemble de 16 tubes néons répartis sur deux lignes, clignotant en alternance selon des rythmes différents, créant des interférences lumineuses.

François Morellet a conçu une oeuvre qui se soustrait à toute forme de définition. Il fut
capable de truffer de hasards le caractère apparemment absolu d’un langage abstrait. Ses oeuvres se servent des systèmes rationnels existant, mais elles basculent d’une manière telle, que chaque observation et chaque vécu devient variation et incertitude.

« Deux lignes de tirets interférents »

  • François Morellet, 1971
  • Espace Atrium, nouvel hôpital, site Chambéry
  • Collections du musée d’art contemporain de Lyon

En savoir plus : centre hospitalier Métropole Savoie, mission Culture

Informations

Type Exposition
Date du samedi 3 décembre 2016 au dimanche 19 mars 2017

Poursuivez votre recherche

ZOOM +

 
François Morellet, hommage aux réalisations nantaises, angle DRAC
 
Expo Dynamo à Paris, un siècle de lumière et de mouvement dans l’art
 
Your Sense of Unity, Galerie des Glaces, cercle et reflet au château à Versailles

Lieu

  • Musée des Beaux-Arts de Chambéry
  • Chambéry, France
LightPress
LightPress
Forme synthétique de partage d'informations libre de droits. Mon but est de communiquer une société, un service ou un produit. Je suis à la disposition des journalistes, rédacteurs et blogueurs pour un article ou d'un billet. Pour des renseignements complémentaires, utilisez le Contact en bas de l’annonce. Partagez-moi !
728x90 Animated

Laisser un commentaire